Les petites marées, livre et BD, de Séverine Vidal (2012 et 2014)

Les petites marées (couverture)Mona tente de guérir de la peine de cœur que lui a infligé Gaël, son ami d’enfance, quand sa grand-mère Suzanne meurt. Pour Mona, c’est l’occasion de retourner à Saint-Malo dans cette maison où elle passait tous ses étés avec Gaël.

Les petites marées est un texte court et très intimiste. Mona raconte la majeure partie de l’histoire, mais quelques pages du journal de Gaël viennent parfois s’intercaler entre deux chapitres. On comprend mieux le jeune homme ainsi que les raisons de son comportement pas toujours très clair avec Mona.

L’auteure aborde plusieurs sujets : le deuil, la frontière fine entre amitié et amour, l’homosexualité. C’est une histoire toute simple sur les gens, les pertes, les rêves, les espoirs. Et sur le temps qui finira par effacer les mauvais souvenirs.

Les petites marées 1 - Mona (couverture)La BD est très fidèle au livre, mais j’ai préféré cette adaptation au texte original. Sans doute grâce à l’apport des illustrations pleines de finesse. Les teintes bleutées adoptées par l’illustrateur se marient à merveille avec ce décor marin comme avec cette ambiance de tristesse.

Un petit texte (et son adaptation en bande dessinée) sur des gens normaux. C’est touchant sans être bouleversant, mais chacun pourra s’identifier à Mona et Gaël.

« Je commence à admettre (ça va mieux, ça va mieux, ça va mieux) que la vie peut s’écouler sans lui. Ça sera sûrement pas les grandes marées, niveau puissance émotionnelle, je serai loin des tempêtes, mais au moins, ça sera peut-être doux. Je me trouverai un copain qui ne change pas d’avis (et accessoirement d’amoureuse) tous les deux mois, un type solide et droit dans ses bottes de pluie.

Un amour calme. Un truc qui ne déborde pas.

Un genre de ruisseau, quoi.

Voilà les deux gros projets que j’ai pour l’année qui vient : trouver un ruisseau et finir d’oublier Gaël. »

Les petites marées, Séverine Vidal. Oskar éditeur, coll. Court métrage 2012. 109 pages.

Les petites marées – Mona, Séverine Vidal (scénario) et Mathieu Bertrand (dessin). Les Enfants Rouge, 2014. 53 pages.

Deux suites sont également sorties en 2015 et en 2016, toujours sous forme de BD avec deux illustrateurs différents : Jules et Rose. En ce qui me concerne, je ne les ai toujours pas découvertes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s