C’est le 3, je balance tout ! # 57 – Septembre 2021

c-est-le-1er-je-balance-tout-banniere-bicolore-sapin

Rimant avec « C’est lundi, que lisez-vous ? », ce sympathique rendez-vous a été initié par Lupiot du blog Allez vous faire lire. Il permet de revenir sur le mois écoulé à travers quatre points :

  • Le Top et le Flop de ce que l’on a lu le mois dernier ;
  • Une chronique d’ailleurs lue le mois dernier ;
  • Un lien adoré le mois dernier (hors chronique littéraire) ;
  • Ce que l’on a fait de mieux le mois dernier.

***

  1. Le Top et le Flop de ce que j’ai lu le mois dernier.

Romans

Lectures graphiques

Côté Top… Ma meilleure lecture fut graphique avec le stupéfiant Moi, ce que j’aime, c’est les monstres d’Emil Ferris tandis que le roman de TJ Klune, La maison au milieu de la mer céruléeenne me réchauffait le cœur et les entrailles.

Côté Flop… C’est le Journal de prison 1959 d’Albertine Sarrazin qui n’a malheureusement pas su susciter mon adhésion : j’ai abandonné ce texte trop bavard après une centaine de pages.

Ces livres que je ne critiquerai pas davantage

 Morgane, de Stéphane Fert et Simon Kansara (2016)

Morgane (couverture)Cette réécriture de la légende arthurienne du point de vue de Morgane ne manque pas d’intérêt, mais ne m’a pas convaincue totalement. Des aspects m’ont heurtée et j’ai eu un peu de mal avec le ridicule extrême de bon nombre de personnages, mais j’aime beaucoup cette vision d’une histoire racontée par les hommes, d’un point de vue biaisé (sur la cruauté de certaines de leurs actions notamment), et cette chance d’émancipation des femmes offerte par Morgane. Mention spéciale au père de Morgane, juste incroyable de progressisme et de fierté envers sa fille unique. Je suis partagée également sur le graphisme : de très belles couleurs, des planches attrayantes, mais des physiques qui ne m’ont pas séduite.
Une BD intéressante et ne manquant pas d’attraits, mais pas une totale réussite avec moi.

Côté challenges…

***

  1. Une chronique d’ailleurs lue le mois dernier.

Ça fait toujours plaisir de lire des chroniques enthousiastes sur des livres que l’on a tant aimés, d’où les deux critiques que je vous partage aujourd’hui : Light and Smell analyse avec précision et justesse Rouge de Pascaline Nolot pendant que Chatperlipopette réveille un livre de 1900 au ton très moderne, à savoir Le journal d’une femme de chambre d’Octave Mirbeau. J’espère qu’elles vous donneront envie de découvrir à votre tour ses romans, très différents mais tous deux percutants sur la laideur humaine.

***

  1. Un lien que j’ai adoré le mois dernier (hors critique littéraire).

Les articles de la Lune Mauve, c’est toujours quelque chose. Outre ses articles sur ses créations qui sont toujours à couper le souffle (les créations comme les articles), elle nous emmène parfois en balades avec elle. Récemment, elle nous a proposé d’arpenter la Bretagne armoricaine à la rencontre des boîtes à crâne et ossuaires locaux. C’est insolite, c’est magnifique, c’est poétique et c’est fascinant. Quant à l’article, il est riche, il est imagé, il est passionné et du coup passionnant, il est généreux (il fournit même une liste des lieux concernés !).

***

  1. Ce que j’ai fait de mieux le mois dernier (ou les petits bonheurs, c’est déjà bien).

 J’ai découvert avec plaisir le petit jeu vidéo Gorogoa, une sorte de jeu-puzzle très original. Les dessins, apparemment dessinés à la main, sont très délicats, nous immergeant dans un monde poétique et silencieux. Petit jeu de réflexion et de manipulation, les mécanismes savent se renouveler et j’ai pris grand plaisir à manipuler les images pour les imbriquer de la bonne manière et ainsi dérouler l’histoire. C’est un jeu très court, terminé en moins de deux heures, mais une vraie bonne découverte !

Gorogoa (image)

Je vous souhaite un bon mois d’octobre et de belles découvertes !

La Coupe des 4 maisons revient pour l’année 2021-2022 !

Coupe des 4 maisons

Après une pause l’année passée, le challenge de la Coupe des 4 maisons revient à compter du 20 septembre !
Ça se passe toujours sur le même forum et vous me retrouverez chez Serdaigle !

Points récoltés : 80 points

Première année

  1. Miroir du Risèd : un livre que tu désirais lire depuis longtemps
  2. Lutin de Cornouailles : un livre dans lequel le héros ou l’héroïne vous a agacé
  3. Grimoire poussiéreux : un livre qui prend la poussière dans votre PAL depuis au moins un an
  4. Reducto : un livre de mois de 150 pages
  5. Impero (3 BDM) : un livre choisi par quelqu’un d’autre (dans votre PAL)
  6. Oubliettes (3 BDM) : un livre que vous aviez déjà lu auparavant
  7. Le Monstrueux Livre des Monstres (3BDM) : un livre que vous n’avez pas réussi à terminer Journal de prison d’Albertine Sarrazin
  8. La Pensine : un roman avec un·e narrateur·rice omniscient·e
  9. Failamalle (3 BDM) : un livre lu pendant vos vacances
  10. Maison de Poudlard – Serdaigle : un livre avec une couverture bleue

Deuxième année

  1. Expecto Patronum : lire le premier livre d’un·e auteur·rice
  2. Nox (3 BDM) : un livre avec une couverture sombre
  3. Mimi Geignarde : un livre dont vous n’aimez pas la couverture
  4. Evanesco : un livre qui, après lecture, ne vous laissera pas de souvenir impérissable
  5. Nymphadora Tonks (3 BDM) : un livre où l’héroïne est une femme forte
  6. Auror : un roman policier/thriller
  7. Neville Londubat (3 BDM) : un livre où l’amitié tient une place importante
  8. Pétards Surprises : un livre qu’on vous a offert
  9. Avada Kadavra : un livre dont l’auteur·rice est décédé·e
  10. Eckeltricité : un livre numérique

Troisième année

  1. Multiplettes (4 BDM) : un livre de science-fiction (dystopie, steampunk, space opera…)
  2. Mrs Pince (4 BDM) : un livre conseillé par quelqu’un (hors PAL)
  3. Voldemort (3 BDM) : un livre dont le héros ou l’héroïne a eu une enfance difficile
  4. Canons de Chudley : un livre où le héros/l’héroïne est roux/rousse
  5. Snapechat : un livre qui tourne autour des réseaux sociaux
  6. Photographie enchantée : un livre qui a été adapté au cinéma ou en série ou qui va prochainement l’être (anime exclus)
  7. Retourneur de Temps : un livre publié il y a moins de trois mois Tant que le café est encore chaud de Toshikazu Kawaguchi
  8. Beauxbâtons (4 BDM) : un livre dont l’auteur·rice est français·e
  9. Calmar géant : un livre dont le thème vous met mal à l’aise
  10. Carte du Maraudeur : un livre avec une carte dessinée à l’intérieur

Quatrième année

  1. Poudlard Express : un livre de la rentrée littéraire 2021 Feu de Maria Pourchet
  2. Ombrage (4 BDM) : un livre qui traite du racisme ou du harcèlement
  3. Nimbus 2000 : lire un livre en moins de 24h
  4. Astronomie (5 BDM) : un livre avec des objets célestes sur la couverture
  5. Beedle le Barde (4 BDM) : une réécriture de contes
  6. Sectumsempra (4 BDM) : un livre qui vous a fait pleurer
  7. Portoloin (5 BDM) : un livre qui ne se passe ni en France, ni aux USA, ni en Angleterre, ni dans un monde imaginaire
  8. Petrificus Totalus : un livre à la couverture rigide (hardback)
  9. Croc-en-Manche : un livre pour lequel vous auriez souhaité une fin différente
  10. Gred et Forge : un livre avec une narration à deux voix

Cinquième année

  1. Danse endiablée : un livre avec des dieux ou des démons dans l’histoire
  2. Filet du Diable : un livre que vous pensiez aimer mais qui est une déception
  3. Niffleur : un livre avec un héros ou une héroïne plein·e aux as
  4. Hedwige : un livre à la couverture hivernale
  5. Finite Incantatem : lire le tome final d’une saga (4 tomes ou plus)
  6. Troisième œil : un livre dont vous aviez deviné la fin
  7. Albus Dumbledore : un livre qui traite de l’éveil de sa sexualité
  8. Queudver : un livre avec une trahison dans l’histoire
  9. Andros l’Invincible : un livre dont le titre est un adjectif
  10. Fumseck : un livre avec un animal mythique dans le titre

Sixième année

  1. Vif d’Or : un livre dont le titre est en dorure
  2. Arithmancie : un livre avec un numéro dans le titre ou sur la couverture
  3. Angelina Johnson : un livre dont le héros ou l’héroïne est noir·e
  4. Incarcerem : un livre dont l’intrigue tourne autour d’un kidnapping ou d’une prise d’otages
  5. Ordre de Merlin : un livre qui a reçu plusieurs prix littéraires
  6. Amplificatum : un livre d’au moins 700 pages
  7. Dissendium : un livre d’un genre que vous ne lisez pas habituellement
  8. Madame Guipure : un livre centré sur l’univers de la mode
  9. Crabbe et Goyle : un livre où le héros ou l’héroïne est un·e délinquant·e
  10. Bizarr’Sisters : un livre avec une playlist à l’intérieur

Septième année

  1. Touffu : lire trois livres d’un·e même auteur·rice
  2. Échecs version sorciers : un livre lu en lecture commune avec un·e autre élève de Poudlard
  3. Fourchelang : un livre lu dans une autre langue que le français
  4. Beuglante : un livre audio
  5. Éclair de Feu : lire un roman de plus de 400 pages en 24 heures
  6. Bibliothèque de Poudlard : lire une intégrale
  7. Engorgio : lire un livre d’au moins 55 chapitres
  8. Cho Chang : un livre dans lequel le héros ou l’héroïne est asiatique
  9. Azkaban : un livre dont l’histoire se passe en prison
  10. Hermione, sors de ce corps ! : lire 100 livres (dont maximum de 30 BDM) (item à 100 points

Chasse aux potions (40 points)

  1. Philtre de Confusion : un livre qui vous laisse perplexe
  2. Polynectar : un livre où le personnage principal change d’identité entre le début et la fin du tome
  3. Veritaserum : un livre tiré de faits réels
  4. Élixir d’Euphorie : un livre qui se termine en happy-end (ne pas donner le nom du livre)
  5. Aiguise-Méninges : un livre qui vous a tenu éveillé·e jusqu’à tard dans la nuit
  6. Felix Felicis : l’auteur·rice a la même initiale pour son prénom et son nom
  7. Ratatinage : un livre de poche
  8. Amortentia : un livre avec un cœur dans le titre ou sur la couverture
  9. Goutte du Mort-Vivant : un livre dans lequel l’un des personnages principaux ou secondaires décède
  10. Remède contre les furoncles : un livre où le héros ou l’héroïne est un·e adolescent·e (entre 13 et 17 ans)

>>>> Rendez-vous sur le forum si vous êtes intéressé·es <<<<
(dans la limite des places disponibles…)

C’est le 2, je balance tout ! # 56 – Août 2021

c-est-le-1er-je-balance-tout-banniere-bicolore-sapin

Rimant avec « C’est lundi, que lisez-vous ? », ce sympathique rendez-vous a été initié par Lupiot du blog Allez vous faire lire. Il permet de revenir sur le mois écoulé à travers quatre points :

  • Le Top et le Flop de ce que l’on a lu le mois dernier ;
  • Une chronique d’ailleurs lue le mois dernier ;
  • Un lien adoré le mois dernier (hors chronique littéraire) ;
  • Ce que l’on a fait de mieux le mois dernier.

***

  1. Le Top et le Flop de ce que j’ai lu le mois dernier.

Romans

 Lectures graphiques

Côté Top… Indubitablement, Des souris et des hommes de Steinbeck, puissant, intense, juste, efficace, bref, une lecture incroyable. Et concrètement, j’ai aussi adoré toutes mes lectures graphiques dont je reparlerai plus tard.

Côté Flop… Rien à signaler, tout était au pire très bon, au mieux excellentissime !

Ces livres que je ne critiquerai pas davantage

 Le Livre des Martyrs, tome 2, Les Portes de la Maison des Morts, de Steven Erikson

Le livre des martyrs T2 (couverture)Ce second tome s’est clairement révélé à la hauteur du premier, peut-être même encore meilleur. Je suis véritablement fascinée par cet univers incroyablement riche et par l’imagination foisonnante et originale de son créateur. Découvrir peu à peu ce monde, les coutumes (très diverses au vu du nombre de territoires et de peuples), le fonctionnement des différentes magies, les créatures, l’Histoire (avec un recul sur des milliers d’années, rien que ça !), est un plaisir qui se confirme à chaque page. Ce tome introduit des personnages charismatiques et fascinants, à l’instar de Coltaine, Mappo et Icarium, tandis que d’autres (Félisine notamment) sauront susciter des sentiments beaucoup plus mitigés et complexes. La loyauté, la guerre, la rébellion à l’autorité en place, l’amitié, le destin (ou la volonté de suivre son chemin)… des thématiques abordées avec beaucoup de nuances et de force de cet opus.
Alors oui, ça en fait des pages (surtout quand on connaît le nombre de tomes…), mais on ne s’ennuie pas une seconde. Et quand, comme moi, vous aimez les œuvres qui prennent leur temps, qui enrichissent cadre et personnages, c’est une œuvre idéale ! Les Porte de la Maison des Morts confirme mes sentiments positifs à l’égard de cette saga gigantesque et atypique, incroyable puzzle littéraire.

Cependant, quitte à passer pour la casse-pieds de service, je dois souligner un point qui m’a franchement agacée : les fautes. Nous sommes sur un bouquin de près de neuf cents pages, je peux tout à fait concevoir que quelques coquilles se glissent ici ou là. Sauf que les erreurs ont commencé à se répéter un peu trop souvent, j’ai fini par les noter, et on ne trouve pas que des coquilles, mais aussi des trucs du genre « Les infanteries (…) ne daignèrent pas lui servirent d’escorte. » ou « Le verre de terre pourri met les voiles avec son butin. ». Et dans un livre (qui plus est à 25€), je trouve ça ahurissant et frustrant car ça me sort directement de ma lecture. S’ajoutent à cela quelques phrases bizarrement tournées, des notes de bas de page au milieu du texte et un peu trop de « yep »… C’est dommage car le travail engagé par les éditions Leha pour traduire et nous offrir cette fantastique saga est fabuleux, mais j’espère ne pas retrouver la même quantité de fautes dans le troisième tome. Certes, le bouquin est long, mais les relectures, c’est pas mal quand même…

Côté challenges…

  • Les Irréguliers de Baker Street : + 0, soit 52/60 ;
  • Les 4 éléments : + 0, soit 19/20 ;
  • Les classiques, c’est fantastique : Des souris et des hommes, de John Steinbeck et son adaptation cinématographique de 1992 ;
  • PAL : 55 + 1 – 1, soit 55 (belle progression…).

***

  1. Une chronique d’ailleurs lue le mois dernier.

Des classiques, des classiques, des classiques ! Voilà les chroniques qui m’ont marquées, enthousiasmée et convaincue ce mois-ci.

À livre ouvert a lancé la ronde avec Le vagabond américain en voie de disparition de Jack Kerouac, petit livre inconnu au bataillon jusqu’alors.

 John Steinbeck a été le favori du rendez-vous « Les classiques c’est fantastique » : si ma fabuleuse lecture de Des souris et des hommes m’avait déjà persuadée que cet auteur était à lire et relire, toutes les copines se sont chargées d’amplifier le message avec des chroniques passionnées, soit sur Les raisins de la colère pour Moka, Mes Pages Versicolores et Natiora, soit sur À l’Est d’Eden pour Mumu dans le bocage.

Et c’est Hauntya (une fois n’est pas coutume) qui clôt la danse avec ce cher Victor Hugo et La fin de Satan, complète découverte une nouvelle fois. Si je reste dans l’idée de lire ses romans d’abord, elle m’a aisément décidée à laisser une chance à ce texte poétique si l’occasion se présente. Une lecture que je pressens dense, mais qui est, à l’en croire, vraiment superbe.

***

  1. Un lien que j’ai adoré le mois dernier (hors critique littéraire).

Oups, rien noté ce mois-ci !

 ***

  1. Ce que j’ai fait de mieux le mois dernier (ou les petits bonheurs, c’est déjà bien).
  •  Une semaine de vacances en famille à voir de jolies choses et à en manger des bonnes ;
  • 30 kilomètres en canoë, agréable première fois ;
  • Un incroyable colis d’anniversaire, plein de couleurs, de petits cadeaux et de surprises ;
  • De nouveaux jeux de société : plonger dans la Préhistoire avec Paleo et résoudre des crimes avec MicroMacro : Crime City ;
  • Un renard et des chevreuils ;
  • Les retrouvailles de ma chienne et de sa super pote après les deux mois de vacances de cette dernière ;
  • Des crêpes, des gâteaux et des jeux (encore) ;
  • Deux nouveaux amigurumi dans la famille !

Amigurumi

Bonne rentrée (aux personnes rentrant quelque part) & bonnes lectures !

Tag Est-ce que j’ai ce livre ?

Vu que le blog est un peu au point mort pour cause de peu de lecture, j’en profite pour caser un petit tag vu chez La tournée de livres et la Récolteuse. Je pensais qu’il me demanderait un peu de temps pour trouver les livres demandés, mais finalement, j’ai rapidement trouvé ce que je cherchais.

Est-ce que je possède un livre avec les pages rognées ou irrégulières ?

Tout d’abord, mes vieux Zola de 1927 aux pages irrégulières et légèrement décalées les unes par rapport aux autres. Ensuite, Sarcelles-Dakar d’Insa Sané que ma chienne a gentiment mâchouillé (elle a dû sentir que j’avais été déçue par cette lecture…).

Est-ce que je possède un livre avec trois personnes ou plus sur la couverture ?

Je vous propose la bande de Six of Crows de Leigh Bardugo ! Un diptyque que je vous recommande allègrement d’ailleurs, ne serait-ce que pour rencontrer ces six-là !

Est-ce que je possède un livre basé sur une autre fiction ?

J’en ai parlé récemment, je possède Le sphinx des glaces, un roman de Jules Verne qui constitue une suite à un roman d’Edgar Allan Poe. Encore une déception d’ailleurs, et pas des moindres…

Est-ce que je possède un livre avec un titre de 10 lettres ?

Je pensais galérer un moment pour celui-ci, passer du temps à compter, mais Neil Gaiman est venu à ma rescousse avec le génial Neverwhere. À relire, ce livre, car c’était mon premier Gaiman et je l’avais beaucoup aimé !

Neverwhere (couverture)

Est-ce que je possède un livre dont le titre commence et se termine avec la même lettre ?

Second Exprim’ de la liste, voici venir Amour, vengeance & tentes Quechua d’Estelle Billon-Spagnol ! Un roman très sympathique !

Amour, vengeance et tentes Quechua (couverture)

Est-ce que je possède un livre de poche ?

Oui, plein comme beaucoup d’entre nous, je pense. Pour en citer un, je vous propose un roman de 1900, Journal d’une femme de chambre d’Octave Mirbeau. Ça avait été un coup de cœur tant j’avais aimé la voix de Célestine et le portrait du milieu des maîtres et domestiques tracé dans ces pages.

Journal d'une femme de chambre (couverture)

Est-ce que je possède un livre par un auteur qui utilise un autre nom d’écriture ?

Je possède des livres d’auteurs et autrices qui ont pu utiliser des pseudonymes, mais mes livres sont toujours ceux publiés sous leur vrai nom. J’ai des Stephen King qui a écrit sous le nom de Richard Bachman, j’ai des J.K. Rowling qui a écrit sous le nom de Robert Galbraith, j’ai une BD de Bernard Hislaire, plus souvent connu sous la graphie Yslaire… Mais pas de pseudonymes à ma connaissance (ou alors je n’ai pas remis la main dessus).

Est-ce que je possède un livre avec le nom d’un personnage dans le titre ?

Si je pourrais citer de nouveau Gaiman et sa Coraline, je vais retourner vers les classiques avec Carmilla de Sheridan Le Fanu, illustré par Isabella Mazzanti pour la collection Métamorphose. Je me rappelle l’avoir apprécié, mais en réalité, je dois avouer ne pas avoir de grands souvenirs de cette lecture…

Est-ce que je possède un livre qui a été adapté au petit écran ?

Bien sûr. Comme par exemple Shining de Stephen King (est-il besoin de le préciser ?) qui a été adapté en mini-série dans les années 1990 – c’est vieilli, mais bien plus fidèle que la version de Kubrick si ma mémoire est bonne – ou encore Jonathan Strange & Mr. Norrell de Susanna Clarke dont je n’ai toujours pas vu l’adaptation. Deux romans vraiment excellents d’ailleurs ! Certainement mieux qu’aucune adaptation…

Est-ce que je possède un livre écrit par quelqu’un connu pour autre chose qu’écrire des livres ?

Je bloquais sur cette question, mais je viens de voir la réponse en regardant négligemment ma bibliothèque : Dominium Mundi de François Baranger qui est également un illustrateur et concept-artiste (je ne savais pas si ça se disait mais d’après Wikipédia, oui, alors allons-y). D’ailleurs, ses versions illustrées de Lovecraft me font bien envie, ce serait en prime l’occasion de découvrir cet auteur.

Est-ce que je possède un livre avec une horloge sur la couverture ?

Alors que je m’attendais à galérer sur cette question, c’est encore une fois allé assez vite, question de logique. Je pourrais encore citer Neverwhere sur la couverture duquel on aperçoit Big Ben, mais j’ai également La Ville, troisième tome de la trilogie des Ferrailleurs d’Edward Carey : je me disais bien que ces livres originaux qui font la part belle aux objets montreraient bien une horloge ou au moins une montre !

Est-ce que je possède un livre de poésie ?

Pas beaucoup, mais oui. Notamment un que le hasard m’a amené à posséder en trois exemplaires : Les Fleurs du Mal de Baudelaire. Le vieux poche pourri que j’ai trimballé partout à l’adolescence, un recueil des poèmes de l’auteur et un autre de tous ses écrits.

Une pile de Baudelaire(Si on se demandait pourquoi je ne suis pas sur Instagram…)

Est-ce que je possède un livre avec la mention d’un prix gagné écrit dessus ?

C’est là que l’on dit « merci Sarah Crossan » puisque les éditions anglaises de We Come Apart, One et Moonrise portent tous la mention « Winner of the Carnegie Medal » imprimée sur la couverture. Quand le talent est là…

Est-ce que je possède un livre avec un auteur qui a les mêmes initiales que moi ?

Je n’ai trouvé qu’une seule autrice dans ma bibliothèque aux initiales L.R. : Laetitia Rouxel qui a écrit et dessiné la moitié de la BD L’homme-semence consacré au court récit du même nom.

Est-ce que je possède un recueil de nouvelles ?

Même si ce n’est pas mon genre favori, j’en ai tout de même quelques-uns dont les deux tomes des Contes Macabres de Poe illustré par Benjamin Lacombe. Je vous conseille vraiment le premier volume, mais le second est très dispensable à mon goût, tant pour les nouvelles choisies que pour le nombre d’illustrations…

Est-ce que je possède un livre qui a entre 500 et 510 pages ?

Un livre qui a marqué mon adolescence et que je veux vraiment relire, Voyage au bout de la nuit de Céline, avec ses 505 pages chez Folio.

Voyage au bout de la nuit (couerture)

Est-ce que je possède un livre adapté en film ?

Évidemment : avec tous les films tirés d’un roman, je n’ai que l’embarras du choix. Pour vous conseiller des bons films, je pourrais citer Les vestiges du jour de Kazuo Ishiguro ou Quelques minutes après minuit de Patrick Ness. Si vous en voulez des mauvais, on peut regarder vers la fantasy avec Eragon de Christopher Paolini ou Les royaumes du nord, premier tome de la trilogie A la croisée des mondes de Philip Pullman…

Est-ce que je possède un roman graphique ?

Plusieurs mêmes. Comme les génialissimes Blast de Manu Larcenet sur lesquels vous devriez vraiment vous pencher si ce n’est pas chose faite !

Est-ce que je possède un livre écrit à 4 mains ou plus ?

Si j’ai évidemment plein de binômes pour les BD, j’ai cru caler pour les romans avant de tomber sur ma pile de Les aventures de Boro, reporter photographe écrit par Franck & Vautrin. Je les ai lus il y a dix ans et je me souviens avoir aimé à l’époque ces pérégrinations à travers l’Histoire du XXe siècle.

Boro T1

C’est fini pour ce tag avec une tripotée de lectures excellentes, bonnes ou décevantes !
N’hésitez pas à le reprendre ou à me soumettre quelques idées
tirées de vos propres bibliothèques en commentaires !

C’est le 2, je balance tout ! # 55 – Juillet 2021

c-est-le-1er-je-balance-tout-banniere-bicolore-sapin

Rimant avec « C’est lundi, que lisez-vous ? », ce sympathique rendez-vous a été initié par Lupiot du blog Allez vous faire lire. Il permet de revenir sur le mois écoulé à travers quatre points :

  • Le Top et le Flop de ce que l’on a lu le mois dernier ;
  • Une chronique d’ailleurs lue le mois dernier ;
  • Un lien adoré le mois dernier (hors chronique littéraire) ;
  • Ce que l’on a fait de mieux le mois dernier.

***

  1. Le Top et le Flop de ce que j’ai lu le mois dernier.

Romans

(Oui, c’est tout, je n’en reviens pas moi-même, c’est misérable…)
Ah, j’ai aussi lu une nouvelle de Stefan Zweig, Brûlant secret. 

Zweig - Romans et nouvelles (couverture)

Lectures graphiques

Non fiction

Roux !

Côté Top… C’est évidemment Et quelquefois j’ai comme une grande idée de Ken Kesey qui se détache ce mois-ci. Ce petit pavé de neuf cents pages a été une lecture incroyable, fascinante et magnifique, en plus d’être très sympathiquement partagée avec Coline aka Maned Wolf.

Côté Flop… Anansi Boys de Neil Gaiman n’a malheureusement pas su me convaincre contrairement à ses autres œuvres. Je n’ai pas adhéré à la tonalité de cette histoire qui m’a, en prime, laissée un goût de trop peu.

Ces livres que je ne critiquerai pas davantage

Le rêve du prunellier de Rozenn Illiano (2013)

Le rêve du prunellier (couverture)Huit nouvelles, des contes plutôt sombres, marqués par la neige, le froid et la blancheur, dans lesquels on retrouve des symboles chers à l’autrice : les corneilles, le prunellier et ses épines… Ces histoires nous plongent immédiatement dans des univers visuels forts qui nous transportent au cœur de mondes et d’émotions torturées. La solitude, la mort, la mélancolie… Je me suis parfois laissée porter dans un maelström de sentiments, sans forcément donner une signification claire et précise à toutes les histoires (c’est le cas de « Funambule » ou de « Layla des Tours » par exemple).
Comme les recueils constants dans leur qualité et à leur capacité à nous toucher sont rares, certaines nouvelles m’ont davantage séduite que d’autres, avec une préférence pour « D’hiver et d’ombres » à la fois poétique et terrible, « Poe » et son hommage à l’auteur et à son mystérieux admirateur, « Layla des Tours » obsédante et fascinante.
Il s’agit toutefois de l’une des premières publications de Rozenn Illiano et, outre le fait je suis restée un peu sur ma faim (ce qui est toujours le risque avec les nouvelles), je trouve que son écriture s’est nettement améliorée depuis : si la poésie et les émotions de ses écrits les plus récents étaient déjà là, je trouve sa plume aujourd’hui plus juste, plus délicate, plus travaillée.

Côté challenges…

***

  1. Une chronique d’ailleurs lue le mois dernier.

A ma grande honte, le premier tome du Livre des Martyrs de Steven Erikson (intitulé Les Jardins de la Lune) n’a eu droit sur ce blog qu’à quelques petits mots qui ne rendent pas hommage à cette lecture géniale. Alors que je suis plongée dans le second tome, je vous propose de me rattraper en partageant la chronique de L’imaginaerum de Symphonie qui m’a tout simplement donné envie de le relire direct.

Parce que je n’ai pas assez de livres, notamment classiques, voilà que des blogueuses s’unissent pour me faire craquer. On remercie chaleureusement Alberte et Hauntya pour l’envie de lire Pagnol et de passer un peu de temps au soleil des pages de ses romans ! Les Souvenirs d’enfance pour l’une, L’eau des collines pour l’autre, peu m’importe car, à présent, j’ai envie de lire le tout !

***

  1. Un lien que j’ai adoré le mois dernier (hors critique littéraire).

Lily Lit est, en dépit du nom de son blog, une source inépuisable de films à voir puisqu’elle parle de ceux qu’elle a aimé avec une plume plus que convaincante : récemment, ce fut le cas avec Minari, un film de Lee Isaac Chung, qui me plaira très certainement par sa sensibilité et sa douceur

***

  1. Ce que j’ai fait de mieux le mois dernier (ou les petits bonheurs, c’est déjà bien).

Une fois de plus, pas de longs discours pour cette section, mais un vrac de petits bonheurs : manger les premières tomates cerises du jardin, une super lecture commune avec Coline, un chevreuil, un mulot qui feinte ma grande gigue de chienne, des oiseaux…, Kaamelott enfin au cinéma, tomber en amour pour Everdell au cours d’une après-midi jeux, un nouvel amigurumi fini, s’offrir un livre (oui, ça peut surprendre, mais ce n’est pas si souvent que je me l’accorde), un puzzle par temps pluvieux…

Sur ce, je vous souhaite un beau mois d’août, de bonnes lectures
et peut-être un peu de soleil !