C’est le 1er, je balance tout ! # 4 – Avril 2017

c-est-le-1er-je-balance-tout-banniere-bicolore-sapinRimant avec « C’est lundi, que lisez-vous ? », ce sympathique rendez-vous a été initié par Lupiot du blog Allez vous faire lire. Il permet de revenir sur le mois écoulé à travers quatre points :

  • Le Top et le Flop de ce que l’on a lu le mois dernier ;
  • Une chronique d’ailleurs lue le mois dernier ;
  • Un lien adoré le mois dernier (hors chronique littéraire) ;
  • Ce que l’on a fait de mieux le mois dernier.
  1. Le Top et le Flop de ce que j’ai lu le mois dernier.

Pas de mauvaises lectures en ce mois d’avril qui m’aura notamment enchantée avec les deux premiers tomes de la nouvelle trilogie de Marine Carteron, Génération K, avec autant d’enthousiasme que celles des Autodafeurs avant de me remuer profondément avec Je suis une fille de l’hiver de Laurie Halse Anderson.

La tétralogie Le Pensionnat de Mlle Géraldine n’a pas été une mauvaise lecture puisqu’elle a eu le mérite de me distraire, mais j’ai tout de même plusieurs reproches à lui faire (entre autres, un triangle amoureux et un premier tome plutôt mauvais, mais je ne m’y attarde pas davantage, ma critique arrivera dans les prochains jours).

  1. Une chronique d’ailleurs lue le mois dernier.

J’ai lu beaucoup de belles critiques ce mois-ci. Autant de découvertes et de nouveaux titres à ajouter à ma wish-list déjà terriblement longue. Je balance donc quatre blogueuses qui ont su trouver les mots justes pour parler avec passion de ces livres qu’elles ont tant aimés :

J’ajoute également à la liste la savoureuse et hilarante critique de Charmant Petit Monstre au sujet de Prince Captif de C.S. Pacat.

J’ai également adoré les coups de cœur 2016 de Tom (La Voix du Livre). Pour chaque livre de son top, il a demandé à l’auteur.e son livre préféré lu en 2016 ainsi que quelques mots de son personnage à propos de l’année écoulée. Une liste originale donc !

Un dernier lien enfin : celui de la chaîne booktube de Lemon June. Je suis sans doute la seule pour laquelle c’est une découverte, mais je ne suis jamais les booktubeurs car je n’ai pas la patience nécessaire. J’ai un mal fou de rester devant une vidéo (quelle qu’elle soit) sans faire dix mille choses en même temps, sans mettre sur avance rapide, sans éteindre avant la fin. Pourtant, j’ai vraiment aimé son ton, sa bonne humeur, son humour en découvrant sa vidéo sur les cinq lieux communs qui l’agacent. Je ne dis pas que je suivrai toutes ses vidéos, mais j’irai avec grand plaisir jeter un œil de temps en temps !

  1. Un lien que j’ai adoré le mois dernier (hors critique littéraire).

J’ai trouvé très juste la tribune de Clémentine Beauvais sur le site ActuaLitté au sujet de la littérature jeunesse et de la double contrainte plutôt paradoxale imposée aux auteur.es.

J’accroche totalement au défi de Miroslava Zetkin : celui de ne lire que des autrices pendant six mois. Son article à ce sujet était véritablement inspirant et son bilan très intéressant. Je suis tentée de me lancer dans ce même type de challenge, peut-être en me dirigeant un peu plus vers des autrices africaines (puisqu’il s’agit d’une littérature que je connais très peu).

Les Irréguliers de Baker StreetEnsuite, grâce à La Récolteuse de Mots et à Pretty Rose Mary, j’ai découvert le challenge Les Irréguliers de Baker Street : un challenge littéraire illimité et tournant autour de Sherlock Holmes. Même si le nom de Sherlock Holmes m’évoque davantage la série avec Benedict Cumberbatch que l’œuvre de Sir Arthur Conan Doyle, j’ai été immédiatement enthousiasmée et j’espère qu’il me permettra de sortir de ma PAL des livres depuis trop longtemps ignorés.

J’ai bien conscience que tout cela tourne toujours autour des livres, mais je n’ai pas relevé d’autres liens en avril. Et puis, ce ne sont pas vraiment des chroniques littéraires…

  1. Ce que j’ai fait de mieux le mois dernier.

Le mois d’avril est passé à une vitesse folle et, honnêtement, je n’ai pas la moindre idée de ce que j’ai pu faire de bien. J’ai publié régulièrement sur le blog, j’ai peint, j’ai bricolé, mais rien qui ne sorte de l’ordinaire. Donc je crois que je vais être obligée de passer mon tour pour ce mois-ci…

 

Challenge : Les irréguliers de Baker Street

Les Irréguliers de Baker Street

Grâce au « C’est le 1er, je balance tout » de ce mois d’avril, j’ai découvert chez La Récolteuse de mots, puis chez Pretty Rose Mary, le challenge des Irréguliers de Baker Street créé par Pops du blog Rhapsody in Books (inscriptions sur son site ou sur Livraddict. J’ai immédiatement été séduite :

  • Par le nombre et la variété des consignes à valider, sachant que toutes sont associées aux 4 romans et 56 nouvelles de Sir Arthur Conan Doyle ;
  • Par le thème de Sherlock Holmes (même si, pour moi, cela évoque davantage la série de la BBC que les livres de Conan Doyle !) ;
  • Et… par le fait qu’il soit illimité dans le temps !

C’est donc sans pression et tranquillement que je me lance dans ce challenge qui me permettra peut-être de sortir de ma PAL des livres qui n’étaient pas prêts de voir le jour autrement, mais aussi de sortir de ma zone de confort.

Une petite précision : les BD et les mangas sont exclus du challenge !

Liste des romans/nouvelles et leurs consignes :

  1. Une Etude en Rouge : lire un livre dont la couverture est à dominante rouge Génération K, tome 1, de Marine Carteron
  2. Le Signe des Quatre : lire le quatrième tome d’une saga
  3. Le Chien des Baskerville : lire un livre dans lequel un chien est mis en avant
  4. La Vallée de la Peur : lire un livre du genre « Horreur »
  5. Un Scandale en Bohème : lire un livre se passant en Allemagne
  6. La Ligue des Rouquins : lire un livre dans lequel un personnage est roux
  7. Une Affaire d’Identité : lire un livre dont le personnage principal est amnésique
  8. Le Mystère du Val Boscombe : lire un livre se passant à la campagne
  9. Les Cinq Pépins d’Orange : lire le cinquième tome d’une saga
  10. L’Homme à la Lèvre Tordue : lire un livre dans lequel le personnage principal a une déformation physique
  11. L’Escarboucle Bleue : lire un livre se passant à la période de Noël
  12. Le Ruban Moucheté : lire un livre dont le titre comporte un mot se référant à la mode
  13. Le Pouce de l’Ingénieur : lire un livre du genre « Steampunk »
  14. Un Aristocrate Célibataire : lire un livre se passant dans l’aristocratie
  15. Le Diadème de Béryls : lire un livre comportant un vol de bijoux
  16. Les Hêtres Rouges : lire un livre avec un ou des arbre(s) sur la couverture
  17. Flamme d’Argent : lire un livre se déroulant dans le monde hippique
  18. La Boîte en Carton : lire un livre dans lequel tout commence par une lettre/un colis
  19. La Figure Jaune : lire un livre dont la couverture est à dominante jaune
  20. L’Employé de l’Agent de Change : lire un livre dans lequel de grosses sommes d’argent sont brassées
  21. Le Gloria Scott : lire un livre se déroulant en partie sur un bateau
  22. Le Rituel des Musgrave : lire un livre comportant une chasse au trésor/une énigme à résoudre
  23. Les Propriétaires de Reigate : lire un livre dans lequel les personnages sont en vacances
  24. Le Tordu : lire un livre débutant par un assassinat
  25. Le Pensionnaire en Traitement : lire un livre dans lequel les personnages vivent en colocation
  26. L’Interprète Grec : lire une histoire se déroulant en Grèce
  27. Le Traité Naval : lire un livre dont l’intrigue est en partie politique
  28. Le Dernier Problème : lire un livre qui est le dernier tome d’une saga La Ville, d’Edward Carey
  29. La Maison Vide : lire un livre dans lequel une demeure abandonnée est au centre de l’intrigue
  30. L’Entrepreneur de Norwood : lire un livre se passant dans une grande ville, avec beaucoup d’immeubles
  31. Les Hommes Dansants : lire un livre appartenant au genre « Jeunesse »  Le secret de Grayson, d’Ami Polonsky
  32. La Cycliste Solitaire : lire un livre dans lequel l’héroïne pratique le vélo
  33. L’Ecole du Prieuré : lire un livre se déroulant dans un pensionnat Le Pensionnat de Mlle Géraldine, de Gail Carriger
  34. Peter le Noir : lire un livre avec de la piraterie
  35. Charles August Milverton : lire un livre dont le titre comporte un nom et un prénom
  36. Les Six Napoléons : lire un livre du genre « Historique »
  37. Les Trois Etudiants : lire un livre se passant à l’université
  38. Le Pince-Nez en Or : lire un livre comportant un objet en or sur sa couverture
  39. Le Trois-quart Manquant : lire un livre se déroulant dans le monde du sport
  40. Le Manoir de l’Abbaye : lire un livre dans lequel la religion est un sujet important
  41. La Deuxième Tache : lire le deuxième tome d’une saga
  42. L’Aventure de Wisteria Lodge : lire un livre dont l’intrigue se passe majoritairement la nuit
  43. Les Plans du Bruce-Partington : lire un livre se passant en temps de guerre La ferme du bout du monde, de Sarah Vaughan
  44. L’Aventure du Pied du Diable : lire un livre comportant des démons
  45. L’Aventure du Cercle Rouge : lire un livre avec un cercle sur la couverture ou avec le mot « cercle » dans le titre
  46. La disparition de Lady Frances Carfax : lire un livre traitant de la disparition d’une personne
  47. Le Détective Agonisant : lire un livre dans lequel un personnage est gravement malade/meurt au début du livre
  48. Son Dernier Coup d’Archer : lire un livre dans lequel la musique a une place importante
  49. La Pierre de Mazarin : lire un livre se déroulant à l’époque du Cardinal Mazarin (XVIIe siècle)
  50. Le Problème du Pont de Thor : lire un livre en rapport avec la mythologie nordique
  51. L’Homme qui Grimpait : lire un livre se déroulant dans un environnement montagneux
  52. Le Vampire du Sussex : lire un livre du genre « bit-lit »
  53. Les Trois Garrideb : lire le troisième tome d’une saga
  54. L’Illustre Client : lire un livre dont le titre contient le nom d’un personnage célèbre
  55. Les Trois Pignons : lire un livre dont la couverture comporte trois objets identiques
  56. Le Soldat Blanchi : lire un livre dont la couverture est à dominante blanche
  57. La Crinière du Lion : lire un livre se passant en Afrique
  58. Le Marchand de Couleurs Retiré des Affaires : lire un livre dont le titre comporte le nom d’une couleur
  59. La Pensionnaire Voilée : lire un livre se déroulant dans le monde du cirque
  60. L’Aventure de Shoscombe Old Place : lire un livre du genre « Policier ».

Cinq jokers sont disponibles en cas de difficulté sur une consigne :

  • lire une véritable aventure de Sherlock Holmes ;
  • lire un livre issu de la paralittérature holmésienne ;
  • lire un livre se passant pendant la période victorienne ;
  • lire un livre se déroulant à Londres ;
  • visionner une adaptation télévisée/cinématographique de Sherlock Holmes (série Sherlock, série Elementary, films, dessins animés…).

Evidemment, ils ne peuvent être utilisés qu’une seule fois. Par exemple, 4 épisodes de la série Sherlock ne donne droit qu’à un seul Joker « visionner une adaptation ».

Score : 5/60

C’est le 1er, je balance tout ! # 3 – Mars 2017

c-est-le-1er-je-balance-tout-banniere-bicolore-sapinRimant avec « C’est lundi, que lisez-vous ? », ce sympathique rendez-vous a été initié par Lupiot du blog Allez vous faire lire.  Il permet de revenir sur le mois écoulé à travers quatre points :

  • Le Top et le Flop de ce que l’on a lu le mois dernier ;
  • Une chronique d’ailleurs lue le mois dernier ;
  • Un lien adoré le mois dernier (hors chronique littéraire) ;
  • Ce que l’on a fait de mieux le mois dernier.
  1. Le Top et le Flop de ce que j’ai lu le mois dernier.

 Pas mal de lectures ce mois-ci, mais c’est facile avec une longue série de romans « aussitôt commencés, aussitôt terminés », trois bandes dessinées et des mini-livres de 50 pages à tout casser.

Côté Top, je peux citer Lettres d’un mauvais élève et Je suis le fruit de leur amour et je n’en parle pas davantage car j’en reparle juste après. En BD, j’ai découvert avec bonheur la suite d’Abélard intitulée Alvin par Dillies et Hautière.

Il faut aussi que je vous parle d’un autre mini-livre, L’enfaon d’Eric Simard. Il appartient à la collection Mini-Syros – qui, comme les Petite Poche de Thierry Magnier, propose des textes courts –, mais il ne faut pas se fier à sa petite taille. A travers une histoire de science-fiction qui met en scène l’enfaon (mi-humain, mi-cerf) arrivant dans une école primaire « normale », Eric Simard nous parle d’amour, de maladie et de différence. C’est beau, c’est fort, c’est poétique. Bref, c’est très réussi.

L'enfaon (couverture)

Côté Flop, les seuls livres que je peux citer sont les deux tomes de La Rivière à l’envers de Jean-Claude Mourlevat. Je ne les ai même pas chroniqués car je ne sais pas trop quoi en dire. C’est vite lu, ce n’est pas désagréable comme lecture, mais ça ne m’a pas apporté grand-chose.

  1. Une chronique d’ailleurs lue le mois dernier.

Avec pratiquement deux ans de retard, j’ai découvert la critique de Lupiot (Allez vous faire lire) au sujet de The Book of Ivy alias « le plus mauvais livre de l’année ».  J’ai tellement ri avec cet article ! Il est juste génial. Une critique négative aussi argumentée qu’hilarante, ça aurait été dommage de passer à côté !

Grâce à Dans ta page et à sa critique enthousiaste, j’ai découvert la collection Petite Poche chez Thierry Magnier. J’ai pris une claque en découvrant Lettres d’un mauvais élève et Je suis le fruit de leur amour. C’est fort, on y lit des choses comme « Je suis le fruit pourri de leur amour. », c’est vraiment une incroyable découverte. Surtout que je n’aurais peut-être jamais fait attention à ces petits livres de moins de cinquante pages dans cette chronique.

Je suis tombée amoureuse d’Abélard en février, puis d’Alvin en mars, mais je n’ai pas été la seule. J’ai adoré les magnifiques chroniques de Moka (Au milieu des livres) et de Petit Carré Jaune.

Enfin, Charmant Petit Monstre (Les lectures du monstre) m’a donné envie de lire The Paper Magician de Charlie N. Holmberg, un livre qui m’intrigue et qui m’attire beaucoup.

  1. Un lien que j’ai adoré le mois dernier (hors critique littéraire).

Le 8 mars, c’était la Journée internationale des droits des femmes, l’occasion pour la Parisienne (Carnet parisien) de publier une chronique très juste sur le sexisme, le féminisme, les combats à mener et les droits à enfin obtenir. Je me suis retrouvée totalement dans ses propos.

Passons à quelque chose de plus léger. Je n’ai jamais lu ou vu Cinquante nuances de Grey et ce n’est absolument pas prévu. En revanche, ces résumés d’Anais Bordages – comment j’ai pu arriver là ? – m’ont beaucoup fait rire. Elle revient sur les films Cinquante nuances de Grey et Cinquante nuances plus sombres, ainsi que sur le tout dernier tome, Grey. Je pense que c’est le meilleur moyen pour découvrir ce qui me semble être de la daube (« non, je n’ai pas lu, c’est pas bien de critiquer ce qu’on ne connaît pas, mais je m’en fiche ! »).

Il y a aussi Lola de A l’horizon des mots qui, dans son troisième « Tu liras moins bête », nous livre des informations passionnantes sur la gémellité, sur le temps au Moyen-âge et sur des livres pratiques pour se suicider (petite note joyeuse).

Sinon, en ce moment, je passe beaucoup de temps à rêver de voyages et d’escapades. Je ne veux pas passer ma vie à attendre le week-end et mes cinq semaines de congés par an. Donc en attendant de concrétiser mes projets, je me fais du mal en explorant des sites de voyageurs. Niognot m’a transportée en Nouvelle-Zélande et j’ai également découvert le site de L’Oiseau rose qui ne cesse de m’enchanter.

Enfin, Lupiot (oui, encore) m’a également vendu du rêve avec le compte-rendu de sa visite du parc « Wizarding World of Harry Potter » à Orlando, Floride. J’étais déjà folle aux Studios, mais là, l’émotion a l’air d’être multipliée par mille. Rien qu’en la lisant, j’étais surexcitée, je sautais presque sur mon siège, donc si je suis déjà dans un tel état face à un écran, je m’inquiète un peu de ce que ça sera quand j’y serai (parce que j’irai un jour, aucun doute là-dessus !).

  1. Ce que j’ai fait de mieux le mois dernier.

 J’ai écrit un loooong article pour le blog sur les Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire car il s’est avéré que j’avais plein de choses à dire dessus. Du coup, j’y ai consacré un temps fou et je ne sais absolument pas si quelqu’un aura la persévérance de lire jusqu’au bout ! Mais ce n’est pas très grave, je suis quand même contente de moi.

J’ai planté des herbes aromatiques dans ma cuisine, ça apporte un peu de vert, c’est joli (et utile). C’était prévu l’an passé déjà, mais j’avais un peu raté le coche, ça m’apprendra à procrastiner !

Et enfin, j’ai plus ou moins entamé un changement de direction au niveau professionnel. Rien n’est fait, rien ne dit que ça me plaira, rien ne dit que j’en suis capable, mais je me lance (un peu dans l’inconnu). Donc je suis plutôt fière d’avoir (plus ou moins) surmonté mon angoisse de l’échec (en vrai, je suis super flippée, mais je regretterais aussi de ne pas essayer, donc à tout prendre…).

Tea Book Tag

Taguée par Victoria il y a plus d’un mois et demi (il ne faut pas être trop pressée), voici enfin mes réponses à ce tag qui ne pouvait que plaire à l’amatrice de thés que je suis.

  1. English breakfast : un livre que tout le monde t’a recommandé et que tu as donc fini par lire.

La passe-miroir 1 (couverture)

Bon, ce n’est peut-être pas tout le monde qui me l’a recommandé, mais je vais dire La Passe-miroir, de Christelle Dabos. Je l’ai vue partout, cette Ophélie. Sur les blogs, en librairies, en bibliothèques, et surtout Victoria m’a demandé au moins dix mille fois si je l’avais enfin lu. Ce que j’ai fini par faire en début d’année et ça a été un coup de foudre dont je ne me remets pas.

  1. Earl Grey : un livre sombre qui t’a laissé une forte impression même après l’avoir terminé

Les Chants de Maldoror (couverture)

J’ai eu du mal à répondre à cette question car je cherchais parmi les polars, les thrillers, ces livres que je lis peu et qui me laissent rarement une très forte impression. Pourtant, la réponse était sous mes yeux au milieu de ma bibliothèque : mon exemplaire tout abîmé des Chants de Maldoror de Lautréamont. Je ne l’ai pas rouvert depuis le lycée, mais je ressens encore la puissance vénéneuse avec laquelle les mots d’Isidore Ducasse, alias le Comte de Lautréamont, m’avaient happée. Impossible d’oublier cette rage, cette beauté ténébreuse, ces visions hallucinées, cette écriture folle et exaltée… Les Chants de Maldoror sont définitivement un texte inclassable, inqualifiable et clairement inoubliable.

  1. Rooibos : un livre qui t’a fait découvrir un autre pays

L'arabe du futur 1 (couverture)

Je vais ici citer une BD lue récemment : il s’agit de L’Arabe du futur, de Riad Sattouf. Le dépaysement a été total, tout comme le choc des cultures. En ce sens, L’Arabe du futur m’a fait penser à Pyongyang, BD dans laquelle on suit Guy Delisle dans ses péripéties en Corée du Nord.

Pyongyang (couverture)

  1. Chaï : un livre de ta PAL, que tu es sûre d’aimer avant même de l’avoir lu

Même si on ne sait jamais ce qu’un roman nous réserve, je vais dire Génération K de Marine Carteron dont j’ai acheté les deux premiers tomes récemment. J’ai adoré Les Autodafeurs de la même auteure et cette nouvelle trilogie me semble très prometteuse, il n’y a aucune raison pour que je n’aime pas.

  1. Darjeeling : une pépite que tu aimes tellement que tu la recommandes à tout le monde

Je pourrais redire La Passe-miroir, mais changeons un peu. Un livre que je conseille beaucoup est Tobie Lolness, de Timothée de Fombelle. Un roman magique et subtil, que j’avais adoré lorsque je l’avais emprunté à la bibliothèque étant petite et que j’ai redécouvert quelques années plus tard avec le même enchantement.

  1. Ginseng : un livre qui t’a fait sortir d’une panne livresque

Harry Potter à l'école des sorciers (couverture)

Je ne me souviens pas vraiment d’avoir eu une panne livresque, mais si je devais en avoir une, c’est sans aucun doute vers Harry Potter que je me tournerais. Il suffit que je lise quelques mots pour avoir envie de les relire pour la énième fois. Impossible de résister…

  1. Camomille : un livre qui t’a endormie et que tu n’as pas pu finir

Suttree (couverture)

Suttree de Cormac McCarthy. J’adore pourtant cet auteur que j’ai découvert grâce à La Route, mais dont je suis tombée amoureuse grâce à sa Trilogie des Confins, j’ai lu quasiment toute sa bibliographie, mais Suttree… pas moyen. Trois fois je l’ai commencé, trois fois je l’ai abandonné. Je me perds parmi les personnages, je me perds dans l’histoire, bref, je n’y arrive pas !

  1. L’assam : un livre qui t’a chamboulé mais que tu n’as pas pu reposer avant de l’avoir fini

Nous rêvions juste de liberté (couverture)

Nous rêvions juste de liberté, d’Henri Loevenbruck. Coup de cœur absolu, ce livre est une perle. Je ne connais personne qui, l’ayant lu, n’a pas aimé, donc je vous conseille vraiment de le lire au plus vite si ce n’est pas déjà fait !

  1. Thé vert Matcha : le livre que tu considères comme le joyau de ta bibliothèque

Le Dit du Genji (couverture)

Dur, dur… Il y a beaucoup de livres que j’adore, non seulement pour leur contenu, mais aussi pour l’objet en lui-même. Des BD, des romans illustrés (du genre Notre-Dame de Paris illustré par Benjamin Lacombe ou Journal d’un corps par Manu Larcenet), des beaux-livres… Mais s’il faut en choisir un, ce sera Le Dit du Genji, un texte datant du XIe siècle écrit par une femme, Murasaki Shikibu, et illustré, dans cette édition chez Diane de Selliers, par la peinture traditionnelle japonaise. Un coffret, trois volumes, plus de 1300 pages, bref, un bébé de près de six kilos quand même. Je l’adore, mais pour tout vous avouer, je n’ai pas encore osé m’y plonger !

Le Dit du Genji (coffret)

Voilà voilà ! Je ne tague personne, mais n’hésitez pas à le reprendre si vous en avez envie, je lirai vos réponses avec plaisir !

La Nuit des Blogs 2017 – Venez participer !

Grâce au blog Plume de soie, je viens de découvrir un concours qui me plaît particulièrement : La Nuit des Blogs !

La Nuit des Blogs

Si vous aimez faire vivre votre blog, l’alimenter régulièrement, n’hésitez pas ! Qui sait, peut-être votre passion sera-t-elle récompensée ?

Il y a huit catégories :

  • Culture (c’est-à-dire cinéma, musique… et lecture !) ;
  • Gastronomie/fooding ;
  • Gaming ;
  • Mode/lifestyle ;
  • Voyage/tourisme ;
  • Sport.

Les inscriptions sont ouvertes depuis lundi 6 mars et le resteront jusqu’au mercredi 10 mai. Finale le mardi 13 juin !
(Et sinon vous pouvez toujours allez voter ! Juste en passant, mon blog – si vous l’aimez un peu et que le cœur vous en dit… – est juste là !)

En ce qui me concerne, je ne me fais pas d’illusions car je suis la première à trouver mille autres blogs plus intéressants que le mien (et plus connus aussi). En outre, je n’ai pas fini de l’améliorer et de le bichonner.
Au programme des prochains mois : une vraie bannière qui n’appartiendra qu’à lui, plus de couleurs et, sans doute, une entrée sur les réseaux sociaux (un défi pour moi…).

Je participe surtout pour le jeu et pour le plaisir de la découverte. J’ai déjà ouvert au moins 300 onglets de blogs à explorer (sachant que 80 blogs se sont actuellement inscrits, non, je n’exagère pas du tout…). C’est vraiment une chouette initiative et je suis ravie de découvrir des blogueurs et blogueuses.

Alors, allez-vous nous rejoindre dans cette aventure ?

C’est le 1er, je balance tout ! # 2 – Février 2017

²c-est-le-1er-je-balance-tout-banniere-bicolore-sapinRimant avec « C’est lundi, que lisez-vous ? », ce rendez-vous a été initié par Lupiot du blog Allez vous faire lire.

  1. Le Top et le Flop de ce que j’ai lu le mois dernier.

Voilà ce que j’ai lu ce mois-ci :

Côté Top, comment ne pas citer en premier lieu La Passe-miroir de Christelle Dabos ? Je l’ai lu avec beaucoup de retard, mais j’ai été totalement emportée par ces romans que je ne cesse depuis de conseiller. J’ai hâte de retrouver Ophélie, Thorn et tous les autres, j’attends donc le troisième avec impatience. Toutefois, j’ai également eu un immense coup de cœur avec Dans le désordre de Marion Brunet. Un roman Exprim’ incroyablement puissant à l’écriture vive et passionnée. La critique arrivera prochainement, mais je peux déjà vous dire que c’est un chef-d’œuvre et que vous pouvez vous jeter dessus sans hésitation.

En BD, je suis tombée amoureuse d’Abélard par Régis Hautière et Renaud Dillies : une histoire touchante sur la vie, l’amitié avec beaucoup de poésie et de philosophie.
Dernièrement, je veux également citer Sexus Nullus ou l’égalité de Thierry Hoquet qui pose la question du sexe civil par la bouche d’un candidat à une élection présidentielle qui souhaite le faire disparaître pour une société plus égalitaire.

Côté Flop, je n’en citerai qu’un et ce sera Miss Alabama et ses petits secrets de Fannie Flagg : un roman beaucoup trop léger et superficiel qui m’a déçue.

Miss Alabama et ses petits secrets (couverture)

  1. Une chronique d’ailleurs lue le mois dernier.

J’ai été beaucoup touchée par la critique de Pikobooks sur L’Attrape-cœur, de J.D. Salinger. C’est un livre que je serais, je crois, incapable de chronique car il a été l’un des livres de chevet de mon adolescence et je m’y replonge encore à l’occasion. J’adore la langue et la plume de Salinger et je m’identifie beaucoup à Holden, à ses doutes, ses interrogations, ses rebellions.
J’ai aussi très envie de découvrir La cité des méduses d’Emmi Itäranta grâce à cet article sur le blog Tanuki No Monogatari.

  1. Un lien que j’ai adoré le mois dernier (hors critique littéraire).

Je vadrouille pas mal sur Internet, mais rien ne m’a marqué particulièrement. Du coup, ce sera un lien cuisine (section particulièrement intellectuelle donc, mais je m’en fiche, j’aime cuisiner et j’aime le sucre !). J’ai essayé pour la première fois de faire mon propre caramel au beurre salé grâce à cette recette et ça a été une réussite. Finalement, c’est tout bête à faire.

  1. Ce que j’ai fait de mieux le mois dernier.

Février a été un mois assez tranquille, je n’ai rien fait d’extraordinaire. Ah si, j’ai trouvé un boulot ! Sauf que – pour la première fois de ma vie – je l’ai quitté au bout de 15 jours. Ça peut être étonnant comme raison d’auto-congratulation, mais j’ai refusé de me laisser marcher dessus, j’ai refusé des conditions qui ne me convenaient pas, et je suis assez fière de moi. Maintenant, il faut que je recommence à chercher, mais au moins, je ne déprimerai pas pendant des mois à cause d’un travail qui ne me laissait guère de place pour une vie personnelle.

Et à part ça, je suis contente d’avoir gardé un rythme de publication régulier sur le blog. Depuis janvier, je suis assez sérieuse et ça me fait plaisir. Je vais peut-être ralentir un peu en mars, mais j’essayerai tout de même de conserver une bonne vitesse de croisière.

C’est le 1er, je balance tout ! # 1– Janvier 2017

c-est-le-1er-je-balance-tout-banniere-bicolore-sapinNouveau rendez-vous initié par Lupiot du blog Allez vous faire lire.

  1. Le Top et le Flop de ce que j’ai lu le mois dernier.

J’ai eu beaucoup de temps pour lire ce mois-ci et j’ai eu de nombreux coups de cœur en ce début d’année. En tête, je nommerais sans doute Les Ferrailleurs d’Edward Carey et Illuminae de Jay Kristoff et Amie Kaufman. Une BD également a conquis mon cœur : il s’agit de L’épouvantable peur d’Epiphanie Frayeur de Séverine Gauthier et Clément Lefèvre.

Un livre m’a également marquée – j’en reparlerais sûrement plus tard –  il s’agit de Famille (presque) Zéro Déchet : ze guide, de Jérémie Pichon et Bénédicte Moret. Quand on sait que chaque Français produit plus de 350 kg de déchets par an, que des continents d’ordures dérivent dans les océans, on peut se dire que ça vaut le coup de tenter de réduire un peu tout ça, et notamment de se débarrasser de ce plastique aujourd’hui omniprésent pour le meilleur et pour le pire. Consommer local, privilégier le vrac ou les contenants recyclables, chercher des alternatives… C’est un mode de vie que je découvre peu à peu et qui me séduit totalement. Pour l’instant, je dois d’abord terminer mes stocks avant de le mettre peu à peu en place, mais c’est un objectif que je me suis fixée.

Famille (presque) zéro déchet (couverture)

Pour ce qui est du flop, je ne jetterai rien dans mes lectures du mois. J’ai simplement eu une déception avec Les mystères de Larispem de Lucie Pierrat-Pajot qui n’a pas répondu à toutes mes attentes.

Les mystères de Larispem, tome 1 (couverture)

  1. Une chronique d’ailleurs lue le mois dernier.

« Pourquoi lire la Passe-miroir ? » par Victoria du blog Un point c’est tout. J’avais acheté les deux premiers tomes de La Passe-miroir pendant le Salon du livre jeunesse de Montreuil… en 2015. Et depuis… je ne sais pas, j’attendais le bon moment, celui où je pourrais me plonger à loisir dans ce monde qui – j’en étais sûre – allait me plaire. Mais c’est cette critique qui m’a donné un coup de pied aux fesses et qui m’a dit « assez lambiné, lis-les au lieu de t’en servir comme table de nuit ! ». Du coup, je suis actuellement plongée dedans et j’adore !

Un point c'est tout

  1. Un lien que j’ai adoré le mois dernier (hors critique littéraire).

Dur dur de retrouver ce que j’ai découvert ce mois-ci…

J’ai découvert (prolongeant ma lecture de Famille (presque) Zéro Déchet) bon nombre de blogs parlant de ce mode de vie. Parmi eux, j’ai notamment eu un coup de cœur pour Sempervirum : une vie sans gâchis et ses articles succincts et motivants.

Sempervirum

Sinon, sur un registre plus léger, j’ai redécouvert le blog de Mélaka, « Les Mélakarnets » (que je suivais il y a quelques années, mais que j’avais délaissé) avec les « Grands moments de solitude » où Mélaka illustre les historiettes de sa mère, Gudule. Publiées tous les lundis, ces anecdotes de la vie de tous les jours parlent de sa jeunesse, de ses sentiments, de sa vie professionnelle, etc. Mais, en plus d’être très vraies, elles sont surtout très drôles car Gudule était de toute évidence une incorrigible gaffeuse !

Grands moments de solitude, Gudule et Mélaka

  1. Ce que j’ai fait de mieux le mois dernier.

Ceux qui me connaissent savent que l’auto-congratulation n’est pas mon truc du tout, mais je devrais réussir à trouver un truc de bien chaque mois… Ce mois-ci, je me suis mise à l’aquarelle ! Dans un but précis, coloriser un carnet de voyage réalisé l’an passé. Alors pour l’instant, je dessine, je m’entraîne, je joue avec les couleurs. Et même si j’ai du mal à réaliser certaines techniques, je suis assez fière de moi.