C’est le 3, je balance tout ! # 57 – Septembre 2021

c-est-le-1er-je-balance-tout-banniere-bicolore-sapin

Rimant avec « C’est lundi, que lisez-vous ? », ce sympathique rendez-vous a été initié par Lupiot du blog Allez vous faire lire. Il permet de revenir sur le mois écoulé à travers quatre points :

  • Le Top et le Flop de ce que l’on a lu le mois dernier ;
  • Une chronique d’ailleurs lue le mois dernier ;
  • Un lien adoré le mois dernier (hors chronique littéraire) ;
  • Ce que l’on a fait de mieux le mois dernier.

***

  1. Le Top et le Flop de ce que j’ai lu le mois dernier.

Romans

Lectures graphiques

Côté Top… Ma meilleure lecture fut graphique avec le stupéfiant Moi, ce que j’aime, c’est les monstres d’Emil Ferris tandis que le roman de TJ Klune, La maison au milieu de la mer céruléeenne me réchauffait le cœur et les entrailles.

Côté Flop… C’est le Journal de prison 1959 d’Albertine Sarrazin qui n’a malheureusement pas su susciter mon adhésion : j’ai abandonné ce texte trop bavard après une centaine de pages.

Ces livres que je ne critiquerai pas davantage

 Morgane, de Stéphane Fert et Simon Kansara (2016)

Morgane (couverture)Cette réécriture de la légende arthurienne du point de vue de Morgane ne manque pas d’intérêt, mais ne m’a pas convaincue totalement. Des aspects m’ont heurtée et j’ai eu un peu de mal avec le ridicule extrême de bon nombre de personnages, mais j’aime beaucoup cette vision d’une histoire racontée par les hommes, d’un point de vue biaisé (sur la cruauté de certaines de leurs actions notamment), et cette chance d’émancipation des femmes offerte par Morgane. Mention spéciale au père de Morgane, juste incroyable de progressisme et de fierté envers sa fille unique. Je suis partagée également sur le graphisme : de très belles couleurs, des planches attrayantes, mais des physiques qui ne m’ont pas séduite.
Une BD intéressante et ne manquant pas d’attraits, mais pas une totale réussite avec moi.

Côté challenges…

***

  1. Une chronique d’ailleurs lue le mois dernier.

Ça fait toujours plaisir de lire des chroniques enthousiastes sur des livres que l’on a tant aimés, d’où les deux critiques que je vous partage aujourd’hui : Light and Smell analyse avec précision et justesse Rouge de Pascaline Nolot pendant que Chatperlipopette réveille un livre de 1900 au ton très moderne, à savoir Le journal d’une femme de chambre d’Octave Mirbeau. J’espère qu’elles vous donneront envie de découvrir à votre tour ses romans, très différents mais tous deux percutants sur la laideur humaine.

***

  1. Un lien que j’ai adoré le mois dernier (hors critique littéraire).

Les articles de la Lune Mauve, c’est toujours quelque chose. Outre ses articles sur ses créations qui sont toujours à couper le souffle (les créations comme les articles), elle nous emmène parfois en balades avec elle. Récemment, elle nous a proposé d’arpenter la Bretagne armoricaine à la rencontre des boîtes à crâne et ossuaires locaux. C’est insolite, c’est magnifique, c’est poétique et c’est fascinant. Quant à l’article, il est riche, il est imagé, il est passionné et du coup passionnant, il est généreux (il fournit même une liste des lieux concernés !).

***

  1. Ce que j’ai fait de mieux le mois dernier (ou les petits bonheurs, c’est déjà bien).

 J’ai découvert avec plaisir le petit jeu vidéo Gorogoa, une sorte de jeu-puzzle très original. Les dessins, apparemment dessinés à la main, sont très délicats, nous immergeant dans un monde poétique et silencieux. Petit jeu de réflexion et de manipulation, les mécanismes savent se renouveler et j’ai pris grand plaisir à manipuler les images pour les imbriquer de la bonne manière et ainsi dérouler l’histoire. C’est un jeu très court, terminé en moins de deux heures, mais une vraie bonne découverte !

Gorogoa (image)

Je vous souhaite un bon mois d’octobre et de belles découvertes !

14 réflexions au sujet de « C’est le 3, je balance tout ! # 57 – Septembre 2021 »

  1. L’article de Light and Smell m’a tellement fait plaisir à moi aussi! Je l’ai trouvée très très juste dans sa façon d’en parler. Jamais j’aurais réussi à en parler aussi bien aha

    Merci d’avoir parlé de l’article de Lune Mauve, j’étais totalement passée à coté et ça à l’air passionnant (comme d’habitude avec cette meuf, j’adhère à absolument tout ce qu’elle fait!)

    Je ne connaissais pas du tout Gorogoa et les illustrations sont, je dois l’avouer trop jolies! J’aime bien ce genre de jeux de temps en temps, je les trouve hyper apaisant, ça m’oblige à me poser et à poser mon cerveau. On adore quoi!

    Je te souhaite un très doux mois d’octobre, pleins de livres aussi renversants que ceux dont tu nous a si bien parlé en septembre! Merci.

    Alberte

    • Oui, son article est très très chouette !

      Avec plaisir alors ! Ravie d’avoir pu réparer ça ! Je suis d’accord, je suis fascinée par ses créations et par toutes les portes qu’elle offre sur son univers.

      Oui, c’est ça, et puis, c’est un jeu court, donc ça ne te prend pas des heures si tu n’as pas trop de temps à y consacrer, ce qui est plutôt pas mal parfois. Je l’ai vraiment trouvé très chouette !

      Merci beaucoup, ma chère Alberte ! Et merci pour tes commentaires et ton passage ici ! Je te souhaite à toi aussi un beau mois d’octobre et de belles lectures (ou plein de séries) !

  2. Chère Ourse, merci de tout cœur d’avoir mis en lumière mon article macabre. Tes mots me touchent et cela fait du bien de savoir qu’il y a des personnes sensibles à ce type de curiosités, qui feraient sans doute hurler d’horreur bien des gens.

    J’ai lu avec intérêt ta critique de « Morgane », qui est une BD que j’avais beaucoup aimée lorsque je l’ai lue, il y a de ça déjà quelques années. Mais j’admets que j’ai été moins marquée par l’histoire que par les illustrations de Stéphane Fert. Les points que tu soulèves me donnent envie de la relire avec recul !

    • Avec plaisir ! J’adore tes articles que je ressortirai précieusement quand j’irai en vacances en Bretagne ! Effectivement, nous n’avons pas tous les mêmes goûts, mais personnellement, c’est plutôt devant une plage bondée ou un bateau de croisière que je hurle d’horreur.

      Elle a apparemment séduit beaucoup de lecteurs et lectrices, mais je n’ai pas réussi à l’apprécier autant que je l’aurais voulu car j’aime beaucoup les réécritures d’un point de vue féminin. Je pense l’oublier assez vite malheureusement…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s