C’est le 1er, je balance tout ! # 31-32 – Juillet-Août 2019

c-est-le-1er-je-balance-tout-banniere-bicolore-sapinRimant avec « C’est lundi, que lisez-vous ? », ce sympathique rendez-vous a été initié par Lupiot du blog Allez vous faire lire. Il permet de revenir sur le mois écoulé à travers quatre points :

  • Le Top et le Flop de ce que l’on a lu le mois dernier ;
  • Une chronique d’ailleurs lue le mois dernier ;
  • Un lien adoré le mois dernier (hors chronique littéraire) ;
  • Ce que l’on a fait de mieux le mois dernier.

***

  1. Le Top et le Flop de ce que j’ai lu le mois dernier.

Vu que je n’étais pas chez moi au 31 juillet, comme l’année dernière, j’ai sauté un bilan. Qu’à cela ne tienne, je me rattrape maintenant malgré mon incommensurable flemme. Heureusement – pour moi, pour vous, je ne sais pas – je n’ai pas lu énormément cet été parce que j’ai été plongée dans quelques pavés (sans compter que je lis beaucoup moins quand je suis chez mes parents). Le plus conséquent d’entre eux n’apparaît même pas sur ce bilan puisque je suis encore plongée dans les presque 1800 pages des Misérables de l’ami Victor (on se côtoie depuis assez de jours à présent pour que je l’appelle Victor, oui).

Romans

BD

(…et j’ai aussi lu plein d’albums grâce au boulot, mais je ne les liste pas. Toutefois certains risquent d’apparaître sur le blog dans de futurs articles.)

Côté Top… (sans compter Les Misérables que j’aime déjà d’amour mais dont on reparlera fin septembre) mon top du top du top du toptoptop, c’est évidemment Le Nom du Vent, de Patrick Rothfuss (et premier tome de la trilogie Chronique du tueur de roi). J’en ai déjà parlé dans tous les sens dans ma chronique, donc je ne vais pas vous refaire le topo ici, mais c’était vraiment formidable !

Côté Flop… ce sera sans doute Ecureuillette contre l’univers Marvel dont je parle juste en-dessous. Le temps passant, il s’avère qu’il ne m’a clairement pas vraiment marquée

Ces livres que je ne critiquerai pas

Ecureuillette (couverture)Ecureuillette contre l’univers Marvel, de Ryan North et Erica Henderson (2016). J’en aurais mis du temps à lire ces cent vingt pages ! Non pas que je n’étais pas du tout intéressée par l’histoire racontée ici, mais j’ai eu du mal à rentrer dedans. Sans doute déstabilisée par les petits commentaires en bas de page, par ce dessin que je n’ai pas apprécié du tout, par cet humour et par cette super-héroïne qui tranche étonnement avec ce que je connais de Marvel (c’est-à-dire que dalle si on parle des comics papier et non des films).
Le ton est ici presque parodique. Peut-être un peu comme Deadpool, mais je suis mal placée pour en juger puisque j’ai très vite laissé tomber le visionnage de ce film. En première ligne, Iron Man qui en prend pour son grade dans cette histoire délirante (dans laquelle notre héroïne se retrouve confrontée à elle-même, ou plutôt à son double maléfique). Même si, à peu près tous les super-héros et super-héroïnes connu·es (ou inconnu·es si vous êtes aussi néophyte que moi) se font botter les fesses.
Ecureuillette (Unbeatable Squirrel Girl en VO) se démarque parmi ses collègues. Elle n’a rien du physique ou du costume très près du corps d’une Veuve Noire ou Captain Marvel : les incisives de rongeur l’en éloignent à grands pas. Pour le coup, quand elle n’est pas en mode « moitié écureuil », Ecureillette, Doreen de son vrai prénom, a tout de l’étudiante banale.
J’oublierai sans doute assez vite cette lecture, à commencer par l’intrigue elle-même, il s’agit malgré tout d’une découverte que je ne regrette pas, qui m’aura donné  à lire une autre facette de l’univers Marvel.

J’ai aussi lu plusieurs livres de la collection Petite Poche chez Thierry Magnier. Si aucun titre n’égale pour l’instant mes deux premiers coups de cœur avec Lettres d’un mauvais élève et Je suis le fruit de leur amour, c’était, comme toujours avec eux, de très bons moments de lecture.

  • Ma grand-mère en container, de Thomas Scotto: une histoire tendre de fratrie, un grand frère qui apprécie taquiner son petit frère trop crédule sur le destin d’une mamie bientôt retraitée, un ton léger et une jolie fin où l’arroseur se retrouve arrosé dans cette famille qui décidément semble avoir le sens de l’humour.
  • Les enfants parfaits, de Marriannick Bellot: un récit de science-fiction un peu effrayant (tout étant relatif, c’est un roman accessible aux jeunes lecteur·rices) entre humains et droïdes. Quand la technologie devient trop parfaites, difficile de savoir qui est qui. La fin ouverte nous laisse dans l’expectative, sans savoir sur quel pied danser…
  • Un grand bol d’air frais avant chaque repas, de Colin Thibert: une histoire qui se passe dans mon coin, dans le Jura, je n’en rencontre pas tous les jours. Celle-ci est assez classique : un jeune de la ville qui se retrouve chez les paysans et qui finalement réalise qu’être à la campagne n’est pas forcément aussi rasoir qu’il le pensait, ça s’est déjà vu (je pense notamment à Mentine de Jo Witek). Une petite aventure du quotidien agréable à lire malgré tout.
  • L’expulsion, de Murielle Szac: une thématique d’actualité, une famille qu’on cherche à expulser d’un immeuble insalubre, la voix d’une petite fille, la peur de la séparation, l’incompréhension, la violence de voir son père menacé, la honte d’être vue à la télé dans ces circonstances, le soutien inattendu des voisin·es, des maîtres et des maîtresses. Un moyen peut-être de discuter avec les enfants.
  • Grand Ami, de Jo Hoestland: une amitié improbable entre un ours et un enfant, le temps qui suit son cours, qui fait grandir, qui fait vieillir, qui renforce la tendresse mais parfois fait diverger les chemins. Un texte émouvant, porté par une écriture très poétique qui souligne les petits trésors de la vie.

Côté challenges…

  • Voix d’autrices : + 1, soit 21/50 ;
  • Challenge de l’imaginaire : + 6, soit 52/72 (livres chroniqués, et non livres lus) ;
  • Les Irréguliers de Baker Street : + 1, soit 46/60 ;
  • Les 4 éléments : + 0, soit 16/20.

***

  1. Une chronique d’ailleurs lue le mois dernier.




Bon.

Je viens d’ouvrir mon dossier de favoris intitulés « Découvertes du mois » et… il y en a quand même quelques-uns. Oups. Donc, chères blogueuses – et éventuellement blogueurs, mais je ne crois pas qu’il y en ait dans cette liste –, j’espère que vous ne m’en voudrez pas de ne pas longuement m’étendre sur vos mérites, mais je suis fatiguée à l’heure où j’écris ceci et j’ai envie de retourner lire aussi. Sachez, toutefois, que j’ai trouvé tous les articles ci-dessous géniaux, enthousiasmants, percutants, et que j’incite toute personne étant passée à côté à cliquer sur les liens.

  • Lupiot d’Allez-vous faire lire, instigatrice du présent rendez-vous, a publié un article sur son top littérature jeunesse 2018 et, sans surprise, j’ai envie de tout lire (elle a aussi publié son top littérature ado-adulte, mais je ne l’ai pas encore lu) (je peux toutefois parier que l’effet sera le même) ;
  • Question essais (je suis bien davantage team romans que team essais, mais bon nombre d’entre eux me font de l’œil malgré tout), Ada et le Charmant petit monstre m’ont poussée à ajouter à ma wish-list Ainsi soit-elle de Benoîte Groult pour la première et Nomadland de Jessica Bruder pour la seconde : quand rejoindront-ils ma PAL ? bonne question… ;
  • Alors là, on est sur quelque chose que je ne lirais fort probablement jamais, mais dont la critique très développée (et suffisamment riche pour que je puisse m’en contenter) m’a énormément intéressée : je remercie donc La Récolteuse d’avoir parlé de Des amis, récit nord-coréen de Baek Nam-ryong datant de 1988 ;
  • Puis elle a enchaîné (ou peut-être pas, je n’ai plus la chronologie en tête) avec une belle chronique sur un livre à mon niveau que, après mon moment de poésie passé avec Un funambule sur le sable, je lirai probablement un jour : Des mirages plein les poches de Gilles Marchand ;
  • Toujours dans le surprenant, Romanesquement Vôtre parle d’un livre très connu mais peu évoqué sur la blogo, à savoir La Divine Comédie de Dante : rien que ça, les amis ! Avec La Recherche du temps perdu et Don Quichotte, on est clairement sur du classique qui m’effraie un peu (pourtant, ce n’est pas mon genre de faire de la discrimination envers les classiques), donc je ne suis qu’admiration pour l’autrice de la chronique ;
  • Parce que lire en anglais, ça peut être sympa aussi, je vous redirige volontiers vers un article de Plouf qui fait « péter ta wishlist » avec cinq livres pour débuter en anglais (et maintenant, il faut que je me trouve les Sarah’s Scribble…).

***

  1. Un lien que j’ai adoré le mois dernier (hors critique littéraire).

(Vous en avez marre ? Ce n’était pourtant que le début…)
Donc tout pareil que l’introduction du point 2 évidemment. Je vous applaudis toutes. Bravo, chapeau, merci, etc. !

  • En plus de son activité de blogueuse littéraire, La Récolteuse a ouvert un nouveau site où elle parle dessin, projets personnels, Peculiar Maelstrom (je ne vous dis pas ce que c’est : si vous êtes intrigué·e, allez donc sur son site), féminisme, calligraphie, engagements… S’il n’y a que peu d’articles pour le moment, le tout est prometteur et elle a de belles idées pour l’avenir que je lui souhaite de tout cœur de pouvoir mettre en œuvre ;
  • Je suis très douée pour ne pas voir/lire les trucs que tout le monde voit/lit, mais Dear Ema avec ses cinq petits points concis mais efficaces m’a donné une urgente envie de découvrir Stranger Things (par contre, ce n’est toujours pas fait, sans surprise) ;
  • Parasite de Bong Joon-ho a été mon gros coup de cœur cinéma de cet été – et sans doute de cette année (pour l’instant) – et Alberte en a magnifiquement bien parlé, exercice auquel je ne me serais pas risquée, en soulignant tout ce qui fait que ce film est une perle (et je me permets de rappeler à la prénommée Alberte qu’elle avait parlé d’une liste de films coréens…) ;
  • Relatif à ce que je disais – sur le fait d’être en retard sur la blogosphère quand il s’agit de découvrir les best-sellers –, je n’avais jamais eu particulièrement envie de lire The Hate U Give d’Angie Thomas, mais ça, c’était avant Le Joli (maintenant, elle va être obligée de me le prêter, ça apprendra à faire envie !) ;  
  • Un petit article « biographie » pour finir avec Babitty Lapina d’Histoire naturelle de bibliophiles qui nous parle merveilleusement bien de Jane Austen (après ma relecture d’Emma, je ne peux qu’approuver son choix !).

***

  1. Ce que j’ai fait de mieux le mois dernier.

Ça y est, mon cerveau sature. Vous ne m’en voudrez pas si je vous fais une version courte ? (Il fait super chaud et ça sent les frites, ce qui me perturbe grandement, à l’instar de mon organisme qui est à la fois attiré et révulsé par cette odeur.)
Donc.
J’ai fait un vide-grenier avec ma mère, ce qui était un projet toujours repoussé depuis moult années : c’était sympa (même si, là aussi, il faisait chaud), on a bien rigolé, on a récupéré un peu de sous, j’ai dit adieu à mes jouets et voilà, ça, c’est fait.
J’ai fait des heures supplémentaires au boulot, ce qui va me faire un peu d’argent pour visiter la Bretagne à l’automne une fois les touristes partis.
J’ai fait des crêpes, des gaufres et des pancakes (pas en même temps, rassurez-vous) et c’était bon. J’ai aussi fait une tarte au citron et c’était un délice (vive le beurre et le sucre !). J’ai été invitée pour un brunch exceptionnellement bon (en fait, c’était surtout les œufs brouillés qui m’ont renversée, je n’avais jamais mangé des œufs brouillés aussi délicatement épicés, c’était surprenant car je m’extasie rarement sur des œufs).
J’ai vu Yannick Jaulin dans son spectacle « Conteur ? Conteur » (à Fougères, une ville qui semble fort jolie d’après ce que j’ai pu en voir), ce n’est que la troisième fois que je le vois sur scène cette année (mais toujours pour des spectacles différents) et, comme toujours, c’était magistral. Je ne vais même pas essayer d’aligner des mots pour décrire à quel point c’était drôle et percutant et… je n’y arriverai pas.
J’ai vu des écureuils, des ragondins et des chevreuils. Et des vers luisants.
Je me suis lancée dans l’aventure Coupe des Quatre Maisons en tant que préfète de Gryffondor, ce qui s’annonce plutôt sympathique (quoique chronophage) !
Et voilà…
Ah, si ! Je me suis baignée dans la Manche ! Quand même, un an et demi qu’on est en Bretagne, et première baignade la semaine dernière, c’est un comble ! C’était merveilleusement agréable.
Et j’ai lu mon premier Shakespeare et j’ai osé tirer Les Misérables de ma PAL.
Voilà.

Sur ce, j’espère que vous avez passé un bel été, que vous êtes prêt·es à retrouver des saisons plus agréables, que vous avez fait/lu/vu/expérimenté de belles choses.
(Je vous écoute !)

A bientôt !

Publicités

27 réflexions au sujet de « C’est le 1er, je balance tout ! # 31-32 – Juillet-Août 2019 »

  1. Je te remercie d’avoir cité mon article sur Jane Austen ! C’est une série d’articles que j’aime beaucoup écrire, même si je manque un peu d’idée. J’aimerai bien la faire évoluer, mais je crains que cette évolution n’ai pas le retour nécessaire pour être mise en place.

    Elma une vie d’Ourse me fait super envie ! J’avais croisé rapidement le blog de Romanesquement Vôtre, du coup j’ai profité pour l’ajouté à ma liste d’abonnement 😀

    • J’aime beaucoup les lire ! Autant si je ne connais pas l’autrice – ça me la fait découvrir un peu – que si je la connais – parce qu’au moins, je sais de quoi tu parles. Après, je suis un peu lente, j’ai plein d’articles de ton blog à lire !
      J’aimerais écrire un petit mot dessus ! Ce n’est pas la BD du siècle, mais elle est plutôt chouette malgré tout et le dessin est vraiment agréable !

  2. Coucou l’ourse !

    Ravie de voir que ta cohabitation avec Totor se déroule à merveilles! J’ai hâte de te lire pour savoir si je m’y frotte ou si « non, décidemment, j’aurai jamais la foi » x)

    C’est avec grand plaisir que j’apparais deux fois dans ton bilan, merci merci pour ce statut de guest-star ahaha

    La couverture des Royaumes-crépusculaires me vend du rêve, le contenu est-il aussi bon ? 😛

    Je tiens à préciser que l’article sur le cinéma coréen is coming, j’y travaille en continuant de retourner ce cinéma dans tous les sens pour trouver des perles et des films cultes ! Un top de 5 films pour commencer le cinéma coréen devrait arriver, je te promets 😉

    Très chouette cet article d’Antigone XXI ! *0*

    J’ai adoré cet article rédigé à toute vitesse ! Ne nous ménage pas, les frites are waiting for you !!

    Je te souhaite une belle rentrée (ça me déprime rien que de l’écrire! aha) et pleins de belles découvertes culturelles ♥

    Alberte

    • Hello !

      J’espère que j’aurais les mots pour exprimer l’enthousiasme que je ressens envers ce bouquin. Au point que j’en lisais des passages à mon copain dans la voiture pour lui montrer à quel point même les descriptions étaient fantastiques. Si j’arrivais à te convaincre, ce serait la cerise sur le gâteau !

      Oui, La Récolteuse et toi êtes les stars du mois ! 😀

      Pour Les Royaumes Crépusculaires – dont la couverture est en effet assez attirante -, je peux te proposer de lire mon article pour plus de détails (https://oursebibliophile.wordpress.com/2019/08/24/les-royaumes-crepusculaires-de-mathieu-gaborit-1995-1997/), mais je peux te résumer mon avis : ouiiii et non, du très bon, mais pas assez ! (Débrouille-toi avec ça ! ^^)

      Chouette pour l’article cinéma ! Merci pour ces nouvelles !

      Ben non, l’odeur de frites flottaient dans l’air, mais ça ne venait pas de chez moi, donc je n’ai pas pu en avoir !

      Belle rentrée à toi aussi (même si ça n’a pas l’air de t’enchanter) et à bientôt !

      • Ah oui à ce point!!! Je connaissais personne qui avait autant apprécié jusqu’ici hihi
        Au contraire les descriptions sont souvent pointées du doigts comme trop présentent ^^

        Je n’avais pas vue passer ta chronique dans le Lecteur wordpress :O
        Je vais lire la chronique ce sera plus détaillée 😛

        Roh la tristesse 😦

        • Oui, elles sont très très présentes, mais en fait, je suis souvent à la fois en train de me dire « roooh mais on s’en fout de tel ou tel détail » et « waaah mais c’est tellement bien décrit quand même, ce serait dommage de s’en priver ! » ^^ Bref, je savoure !

  3. « j’espère que vous ne m’en voudrez pas de ne pas longuement m’étendre sur vos mérites, mais je suis fatiguée à l’heure où j’écris ceci et j’ai envie de retourner lire aussi » Ca se comprend, ça se comprend. (mais merci quand même pour le lien ! J’espère que si tu le lis un jour, il ne te décevra pas)

    Waaaaah, mais t’as lu plein de livres avec de superbes couvertures 😮 (commentaire superficiel, on est d’accord)

    Pour avoir lu « Des mirages plein les poches » ce mois-ci, je confirme ce que dit La Récolteuse : sans que ça soit un livre formidable à mes yeux, il a été très plaisant à lire, il est apaisant je trouve.

    • J’ai quand même écrit plus que je ne l’imaginais. J’aurais aussi pu juste mettre les liens. ^^
      C’est important, les couvertures !
      Cela me confirme donc dans mon envie de le lire, je trouve qu’Un funambule sur le sable avait aussi une dimension apaisante, donc je pense que je vois ce que tu veux dire. Merci !

      • Tu t’es appliquée 😀
        On aura beau les dénigrer en mode « c’est superficiel », mine de rien, on est bien content quand il a une bonne couverture.
        De rien !

        • Oui ! Et c’est vrai que quand j’achète un livre, neuf qui plus est, j’aime bien qu’il soit beau ! (Il est même peu probable que je mette 15 ou 20 euros dans un bouquin dont je n’aime pas du tout la couverture.)

  4. C’est un plaisir de lire ton compte-rendu de ce mois, même si je n’ai pas grand-chose à y ajouter (si, j’ai hâte de voir ton avis sur l’ami Victor, que j’aime tant ^^). Je suis allée fouiner aussi sur les liens que tu as apprécié, de la Divine Comédie (elle traîne chez mes parents, en édition bilingue avec plein de notes explicatives, je m’y mettrai un de ces jours), et des autrices de SF. J’ai beaucoup à rattraper en science-fiction, et il y a bien quelques titres dans ceux cités qui me plaisent.

    Au plaisir de continuer à te lire 😀

    • Merci pour ce gentil mot !
      J’appréhende un peu de me frotter à Hugo pour une critique, mais j’ai encore un peu de temps puisque je ne l’ai pas encore terminé !
      Comme toi, j’ai de gros manques en SF et j’espère pouvoir puiser dans cette petite liste à l’occasion !
      Bon courage pour la Divine Comédie !

      A bientôt !

  5. Oh je suis contente que ma chronique sur Dante t’ais plu !! 😀 Et au passage, je vais jeter un coup d’oeil à la liste d’Antigone XXI, je suis curieuse de découvrir ces femmes qui écrivent de la fantasy, alors merci pour la découverte 😉
    Je connaissais l’existence de Squirrel girl, mon père étant un grand fan de Marvel et la citant souvent comme super-héroïne la plus improbable de la franchise. Bon et « Le nom du vent » faut vraiment que je me lance dedans, en plus j’ai aucune excuse, il est dans ma PAL x)
    Je te souhaite un beau mois de Septembre 🙂

    • Oui, tu m’as impressionnée !
      Je n’y connais rien en Marvel mais de ce que j’en sais, pour l’instant, elle est en effet la super héroïne la plus surprenante et décalée de cet univers. Elle tranche vraiment avec ce qu’on peut voir dans les films par exemple !
      Non, plus d’excuses ! Allez, hop ! 😀
      Passe un beau mois de septembre également !

  6. Ping : C’est le premier j’balance tout #28

  7. J’avais aussi beaucoup aimé l’article de Lupiot qui m’a d’ailleurs envie de faire une relecture de Proxima du Centaure.
    Merci pour tous ces partages et ces découvertes en perspective !

  8. J’aime cette liste de petites choses que tu as fait rolala, ça peut paraître tout simple, mais je trouve toujours ça plein de poésie !
    Profite bien de la Bretagne c’est si joli (et oui Fougères est un très belle ville ! =D)
    Tu as quand même pas mal lu, j’ai hâte de te voir parler de Vico (ouais moi j’ai lu que le Dernier Jour d’un condamné et quelques uns de ses poèmes et je l’appelle quand même Vico, j’ai peur de rien !) =D
    Je te souhaite de passer un très très joli mois de Septembre ! =)

    • Ooh, merci ! Comme quoi, pas besoin d’aller chercher loin pour s’émerveiller un peu ! 🙂
      Tu me donnes envie d’aller voir Fougères d’un peu plus près du coup. Plus longuement et de jour !
      Vico, ce n’est pas une marque de chips ? ^^ J’ai lu le Dernier jour d’un condamné il y a tellement longtemps que je ne m’en souviens pas et qu’il est repassé dans la liste des livres à lire !
      Je te souhaite de même, avec plein de jolies lectures et de beaux moments !

  9. Ouiiii plein de jolies choses faites pendant l’été 😀
    Oh je crois que je ne suis jamais allée à Fougères, il faudrait que je l’envisage un jour 🙂
    J’ai hâte de lire ton avis sur Les misérables, il m’intrigue même si ses 3000 pages m’effraient (je suis jamais dans l’exagération non non)
    Je te souhaite un joli mois de septembre !

    • De mon côté, ce n’était qu’une visite express, donc j’espère avoir l’occasion d’y passer un peu plus de temps un jour !
      Tu sais, mon édition fait 1800 pages, donc tu n’est pas si loin… Mais il est vraiment extraordinaire. J’ai du le mettre en pause cette semaine car j’avais des livres urgents (genre en retard à la bibli), mais je vais le reprendre avec délectation !
      Merci ! A toi aussi, j’espère que tu feras de jolies lectures !

  10. Beau bilan !! Ah Les Misérables, c’est vraiment un merveilleux classique. Je l’ai adoré de bout en bout. Songe d’une nuit d’été est ma pièce préférée de Shakespeare. Je te souhaite un beau mois de septembre ! 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s