C’est le 1er, je balance tout ! # 58-59 – Octobre-Novembre 2021

Rimant avec « C’est lundi, que lisez-vous ? », ce sympathique rendez-vous a été initié par Lupiot du blog Allez vous faire lire. Il permet de revenir sur le mois écoulé à travers quatre points :

  • Le Top et le Flop de ce que l’on a lu le mois dernier ;
  • Une chronique d’ailleurs lue le mois dernier ;
  • Un lien adoré le mois dernier (hors chronique littéraire) ;
  • Ce que l’on a fait de mieux le mois dernier.

***

  1. Le Top et le Flop de ce que j’ai lu le mois dernier.

Ayant manqué le rendez-vous d’octobre, c’est ici un double bilan que je vous propose, d’où un nombre de lectures bien plus important qu’à l’accoutumée.

Romans

Lectures graphiques

Côté Top… Andrus Kivirähk vole une nouvelle fois la vedette à tout le monde avec Les groseilles de novembre en s’imposant comme la lecture la plus marquante, la plus originale, la plus ébaubissante de ses deux derniers mois.
Rozenn Illiano tient le haut de l’affiche également avec non pas une mais deux romans : Elisabeta qui revisite intelligemment la figure du vampire et Érèbe dont je vous parlerai samedi.
Côté BD, j’ai adoré partir camper avec les filles d’Au grand air. A coup de jolis panoramas, de bons petits plats et de feux de camp crépitants, Afro m’a totalement séduite avec ces tranches de vie toutes simples mais apaisantes. Une découverte que je dois à Alberte Bly qui en parle mieux et plus longuement.

Côté Flop… L’abandon du mois est signé Sabrina Calvo avec son enquête fantastico-absurdo-poétique, La nuit des labyrinthes. Pas inintéressant, mais trop déjanté pour moi.

Côté challenges…

***

  1. Une chronique d’ailleurs lue le mois dernier.

Ada de La tournée des livres a parlé de La guerre n’a pas un visage de femme de Svetlana Alexievitch. Un livre qui m’intéresse énormément, racontant la guerre du point de vue des femmes, des femmes qui y ont participé, mais qui sont habituellement éclipsées des récits et témoignages.

J’adore le travail de Thibault Prugne et j’ai bien envie de dévorer des yeux toute son œuvre. Aussi j’ai été ravie de cette découverte proposée par Les blablas de Tachan autour d’un album en collaboration avec Anne-Fleur Drillon, datant de 2013 déjà, et intitulé Les hirondelles. Un album qui semble vraiment touchant et réussi, poétique et marquant.

Je n’ai pas été convaincue par La nuit des labyrinthes de Sabrina Calvo, c’est le moins que l’on puisse dire. La Geekosophe ne m’a guère donné envie de retenter ma chance avec le premier opus, Délius, une chanson d’été car sa chronique souligne à merveille tous les points forts mais surtout tous les points faibles de ces romans pour le moins atypiques. J’y ai retrouvé ce que j’avais pensé de ma lecture (de mon bout de lecture vu que je ne suis pas arrivée au bout), mais en bien mieux dit et en bien plus argumenté.

***

  1. Un lien que j’ai adoré le mois dernier (hors critique littéraire).

En ce moment, les séries et moi, nous ne sommes pas trop copines. Ce n’est pas leur faute, c’est moi qui n’arrive plus à leur consacrer un moment (et quand j’en ai envie, je m’endors). Mais Alberte Bly m’a quand même fait rajouter trois titres avec un article dédié, toujours alléchant quand présenté par cette blogueuse archi convaincante. Donc voilà. Un jour peut-être, je regarderai All Creatures Great and Small, We are Lady Parts et This Way Up. Peut-être.

Emma a publié sur son blog une série de trois BD autour du climat, présentant le commencement de l’histoire, la situation de ses dernières années et des solutions. C’est un peu déprimant (surtout que je n’arrive pas à croire que l’on arrivera à mettre en place les dites solutions avant qu’il ne soit trop tard), mais c’est vraiment passionnant comme toujours.

***

  1. Ce que j’ai fait de mieux le mois dernier.

Fin octobre, j’ai commencé une série de stages dans le cadre d’une réorientation professionnelle. Centre de loisirs et école maternelle ont été/sont au programme de cette fin d’année 2021. Jusque-là, tout s’est très bien déroulé et j’ai globalement passé des moments géniaux avec les enfants. Et, moi qui ai souvent eu des jobs alimentaires peu captivants, j’ai découvert le plaisir de ne pas s’ennuyer une seule seconde et de voir défiler les semaines à toute vitesse !
En renouant avec les 35 heures (couplées depuis deux semaines avec une crève persistante), j’ai un peu mis tous mes loisirs en stand-by. Je m’endors devant les films (et les séries du coup) et me couche avec les poules, mon amigurumi du moment n’avance plus, j’ai des puzzles qui dorment dans un coin… je suis même surprise de ce bilan livresque (même s’il s’étale sur deux mois).

Je passe aussi du temps à regarder le ballet des oiseaux venant se sustenter dans mon jardin, ce qui n’aide pas à la productivité (mais luttons contre cette incitation permanente à la productivité, bon sang !).

Quoi de beau de votre côté ? Avez-vous fait de belles découvertes, avez-vous passé de bons moments ?
Je vous souhaite un très bon mois de décembre !

30 réflexions au sujet de « C’est le 1er, je balance tout ! # 58-59 – Octobre-Novembre 2021 »

  1. Bah ton bilan est bien malgré tout ce que tu dis ! (on se rassure mutuellement, on dirait)

    Tu m’as définitivement convaincue pour Andrus Kivirähk, je lui donnerai sa chance un jour. (« L’homme qui savait la langue des serpents » serait idéalement le premier à lire ?)

    Et merci pour la reco !

    • Oui, c’est ça ! ^^
      Ah, tant mieux ! Des deux que j’ai lus, oui, je conseillerais L’homme qui savait la langue des serpents en priorité. Il forme une histoire plus prolongée, passionnante, sans le côté un peu dispersé que peut apporter la profusion de personnages des Groseilles de novembre. Personnellement, ça avait un choc, ce bouquin m’avait totalement scotchée. J’en suis d’ailleurs encore émerveillée ! ^^

      De rien, avec plaisir ! Tu vois, tu n’as pas besoin de publier cent cinquante articles pour être intéressante et bonne conseillère !

  2. Merci pour la citation. Thibault Prugne fait vraiment partie de cette nouvelle génération d’illustrateurs/trices dont j’adore la poésie.
    Bon courage à toi pour réorientation, étant moi-même enseignante en élémentaire, je peux te confirmer qu’on ne s’ennuie jamais avec eux lol
    Très beau mois de décembre à toi 🙂

    • Tellement d’accord avec toi au sujet de Thibault Prugne !
      Merci beaucoup ! Effectivement, ils nous tiennent bien occupées ! En discutant avec les maîtresses que je côtoie actuellement, ça semble être un très beau métier, mais éreintant, demandant un grand investissement !
      Passe un beau mois de décembre également ! Au plaisir de te relire !

      • Oh oui, ça peut être gratifiant comme totalement épuisant selon les enfants, les moments de l’année, les projets et surtout les injonctions… ^^! Mais j’adore quand même mon métier !
        Merci, c’est gentil 🙂

  3. Ayant tendance à me disperser, je n’ai toujours pas découvert Rozenn Illiano, mais c’est une autrice dont les livres me tentent.
    Mais c’est une très jolie activité ça de regarder le ballet des oiseaux 🙂
    Bon mois de décembre !

    • Elle a un univers vraiment fascinant à mon goût. Il y a des romans que je préfère à d’autres, mais je reste captivée par ses histoires, par la façon dont le tout s’imbrique.
      Tout à fait. Et totalement improductive, ce qui me plaît beaucoup ! ^^ Et quand j’ai des invités surprises et furtifs, comme un pic épeiche et un geai cette semaine, j’en suis enchantée !
      Un très beau moins de décembre à toi également ! Merci de ton passage !

  4. Roh je n’ai toujours pas lu L’homme qui savait la langue des serpents, et voilà que tu me fais très envie avec ces Groseilles de Novembre 😀 Sacré bilan en tout cas, et ça fait vraiment plaisir de lire que tu te plais dans ton stage 🙂 Quant à lutter contre l’injonction à la productivité, je soutiens complètement cette démarche, même si j’ai moi-même beaucoup de peine à suivre cette idée hahah

    • Je te conseille quand même de commencer par L’homme qui savait la langue des serpents même si j’ai adoré celui-ci !
      Merci, ça me fait plaisir à moi aussi ! ^^
      C’est peut-être parce que tu arrives à être productive. De mon côté, c’est tellement peine perdue que je n’essaie même plus vraiment (même si c’est frustrant de ne pas arriver à faire tout ce que j’ai envie de faire). Cette semaine, j’ai pu regarder la neige tomber (pour changer des oiseaux), c’était intense aussi. ^^

  5. Très beau bilan ! je suis en train de lire Nord-Michigan de Toni Morrison, un auteur que je n’avais encore jamais lu. J’ai lu ta chronique sur « Un don », je ne sais pas si il me plairait.
    Je te souhaite un beau mois de décembre riche en découvertes livresques et cadeaux ^^
    Bonne journée !

    • Et que penses-tu de la lecture pour l’instant ? (Enfin, tu l’as peut-être terminée à présent !)
      Je n’exclue pas de retenter l’expérience mais je n’ai pas été vraiment convaincue par Un don.
      Merci beaucoup ! Je te souhaite de bons moments également !

  6. Elisabetha a une couverture sublime lui aussi !Sauveur et fils tome 6 est-il aussi doux que les précédents ? Je crois que c’est le seul que je n’ai pas encore lu. Ce fut deux mois de belles lectures malgré tout. Il est clair que ces stages ne doivent pas être reposants, mais ces métiers où on ne s’ennuye pas une seule seconde, c’est aussi marque que ça nous plaît ! Soigne-toi bien surtout (j’imagine que la crève est passée ceci dit) et reprends tout peu à peu.J’espère que c’est un beau mois de décembre 🙂

    • Elles sont signées Xavier Collette qui est le compagnon de Rozenn Illiano et qui a illustré plusieurs couvertures pour des maisons d’éditions, ou encore le jeu Abyss ! Donc elles sont la plupart du temps très belles en effet !
      C’est le tome 5 que j’ai lu, je n’ai pas encore lu le sixième ! En tout cas, oui, j’ai encore une fois adoré cette lecture qui a été une parenthèse de douceur comme à chaque fois : j’étale mes lectures pour les savourer, mais quand je prends un nouveau tome, c’est toujours pendant une journée cocooning car je sais que je ne vais pas le lâcher !
      J’en ai été étonnée moi-même. J’ai de toute manière lâché du lest sur ce sujet : ne sachant pas me forcer à lire plus (plus vite ?) quand je n’ai pas la tête à ça, j’ai appris à accepter les mois avec peu de livres, c’est juste comme ça.
      Ils sont intenses mais vraiment chouettes, je passe de très bons moments et même les moins bons ne sont pas franchement terribles, donc je savoure !
      Merci beaucoup, ça va mieux en effet !
      Je te souhaite un très bon mois de décembre également !

      • C’est vraiment une merveille, il a une patte graphique bien à lui !
        Il faudra que je me réserve Sauveur et fils pour un moment morose alors, pour en ressortir beaucoup mieux !
        Je pense que parfois, il faut en effet juste accepter son propre rythme… pas toujours évident cela dit.

        • Même quand les sujets abordés sont durs, elle y injecte une telle dose de tendresse et d’espoir que ça passe tout seul. Si on en sort attristée, c’est juste à l’idée de quitter ces personnages !
          Ce n’était pas facile au début de l’accepter, surtout au moment de lire les bilans des autres. Maintenant, ça va mieux, j’ai pris le pli.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s