TAG Choose your Fellowship

Comme le blog tourne un peu au ralenti en ce moment, je vous propose un nouveau tag : après Harry Potter, celui-ci est inspiré du Seigneur des Anneaux !

Découvert chez Ma Lecturothèque, je reprends ses énoncés et traductions qui me conviennent parfaitement.

FRODO: I WILL TAKE THE RING TO MORDOR.

1/ A book you’re not quite sure if you like or not.
Un livre dont vous ne savez pas si vous l’aimez ou pas.

 Le dernier livre m’ayant laissé une impression miton-mitaine fut Ogresse d’Aylin Manço. Je lui reconnais de bonnes idées, une ambiance plutôt chouette, des personnages intéressants et bien construits, mais il a échoué à me convaincre aussi pleinement que le laisserait penser l’énumération ci-dessus. Je ne peux pas dire que je l’ai aimé, mais pas davantage que je l’ai détesté. Bref, un livre qui me laisse perplexe, le cul entre deux chaises, d’une désagréable indécision.
Ogresse (couverture)

SAM: I CAN’T CARRY IT, BUT I CAN CARRY YOU.

2/ A book you’ll always be loyal to.
Un livre auquel vous serez toujours loyal·e.

Je reste fidèle à de nombreuses œuvres de ma jeunesse, donc je vais citer les trilogies de Pierre Bottero : La quête d’Ewilan, Les mondes d’Ewilan et Le pacte des Marchombres. Lues pour la première fois quand j’avais une dizaine d’années, je suis tombée sous le charme de son univers, de ses personnages et, par-dessus tout, de sa plume. Un amour qui ne s’est jamais démenti au fil des relectures, innombrables quoique plus rares depuis quelques années (comprendre : depuis que ma PAL est devenue monstrueuse).

PIPPIN: WHAT ABOUT SECOND BREAKFAST?

3/ A book you want to reread.
Un livre que vous voulez relire.

Il y a tellement de livres que j’aimerais relire ! Je suis une grande relectrice, c’est un moment que j’adore et l’une des raisons pour laquelle je veux voir disparaître cette PAL dévorante. Autant dire que j’ai le choix. Je veux relire des titres de mon enfance, des romans dont j’ai perdu tout souvenir, des livres découverts récemment, des univers que je veux retrouver. Par exemple, la trilogie Arthur de Kevin Crossley-Holland répond parfaitement aux deux premiers critères et Le Nom du Vent aux deux suivants !

MERRY: WE’RE GOING WITH YOU FRODO.

4/ A book about friendship.
Un livre sur l’amitié.

Citons Nous rêvions juste de liberté d’Henri Loevenbruck. Un road-trip à moto ébouriffant avec une bande de jeunes assoiffés de liberté, d’ailleurs. Une histoire pleine de drames mais qui nous laisse un sentiment de joie échevelée dans le cœur.

Nous rêvions juste de liberté (couverture)

ARAGORN: FOR FRODO!

5/ A book with a hero/heroin to swoon over.
Un livre avec un héros ou une héroïne pour qui vous tombez en pâmoison.

Si j’aurais pu citer Ellana dans les trilogies de Pierre Bottero précédemment évoquées parce qu’elle est quand même vraiment cool en plus d’être intelligente et fascinante (amour de jeunesse quand tu nous tiens), j’avoue avoir vraiment adoré Ophélie de La Passe-Miroir par Christelle Dabos. Un personnage caché derrière ses lunettes et sa longue écharpe, héroïne tout d’abord réservée et insignifiante aux yeux du reste du monde qui, au fil des tomes, s’affirme, se trouve, grandit, prend confiance, ose. Ça me parle beaucoup tout ça. Et même si leur association – l’intello timide et la brun ténébreux – sonne un peu comme un gros cliché, j’ai complètement fondu pour son duo avec Thorn – dont j’ai attendu le moindre geste et les rares paroles avec impatience, dont j’ai suivi la transformation avec tout autant de bonheur -, leurs oppositions et leur alchimie m’a touchée et attendrie tout au long des quatre tomes. Et puis, je suis aussi complètement fan d’Archibald, l’iconoclaste qui cache sa sagesse sous des airs loufoques, sa tristesse sous des excentricités, dont j’ai accueilli avec joie chaque apparition. En utilisant des stéréotypes, Christelle Dabos a vraiment su proposer des personnages touchants, intéressants tant par leur caractère que leur évolution.

LEGOLAS: A BOOK THAT STILL ONLY COUNTS AS ONE…

6/ The biggest book in your TBR.
Le plus gros livre de votre PAL.

Indubitablement, Les Souvenirs de la Glace, le troisième tome du Livre des Martyrs, de Steven Erikson et ses 1148 pages… Mais avant d’en arriver là, les deux premiers tomes m’attendent.

Le livre des martyrs T3

GIMLI: SHALL I GET YOU A BOX?

7/ A short bun fun read.
Une lecture courte mais sympa à lire.

Lu il y a plusieurs années, je vous propose La mort est une femme comme les autres de Marie Pavlenko dans lequel Em, aka la Mort, fait un burn-out et décide de laisser tomber son funèbre métier. Sauf que forcément, le bordel s’installe sur Terre…

La Mort est une femme comme les autres (couverture)BOROMIR: THEY’VE TAKEN THE LITTLE ONES.

8/ A series you never made it past the first book.
Une série pour laquelle vous n’avez jamais réussi à dépasser le premier tome.

Je fondais de grands espoirs sur La Belgariade de David Eddings (notamment parce que j’avais récupéré tous les tomes, ainsi que ceux de La Mallorée et de Belgarath le sorcier, soit une douzaine de romans), sauf que je n’ai pas du tout accroché. J’ai lu le premier tome très péniblement, j’ai tenté le premier chapitre du deuxième et j’ai laissé
tomber.
Et puis, il y a les fois où je procrastine, où j’oublie la série, mais que j’aimerais bien finir un jour, comme La Faucheuse de Neal Shusterman (sauf que depuis le temps, il me faudra aussi relire ce fameux tome 1…).

GANDALF: ALL WE HAVE TO DECIDE IS WHAT TO DO WITH THE TIME THAT IS GIVEN TO US.

9/ A book that made you think about your life, the universe and everything once you finished it.
Un livre qui vous fait réfléchir sur votre vie, l’univers… une fois que vous l’avez terminé.

Changer ma vie, c’est un terme un peu extrême pour moi, mais il y a des livres qui ont pu m’ouvrir les yeux sur certaines choses, comme les essais passionnants d’Eliane Viennot sur la masculinisation subie par la langue française sous la pression des grandes instances. Une façon de voir que tout n’est pas acquis, que tout n’est pas logique, que l’influence de certains peut décidément être puissante.
Côté romans, je pourrais parler de Mers mortes d’Aurélie Wellenstein. Un livre qui m’a profondément marquée au point de ne plus manger de poisson pendant des mois et des mois.

A vous de jouer, si vous souhaitez le reprendre !

TAG Tu es un sorcier, Harry !

Petit tag, créé par Signé C., que j’ai pu voir à droite à gauche ces derniers temps et que je reprends avec plaisir parce que ça fait bien longtemps qu’il n’y avait pas eu de tag dans le coin. Onze sorts, onze questions, onze réponses, c’est parti !

1 – ACCIO ! Quel livre aimeriez-vous avoir entre les mains actuellement ?

Sans doute Night Travelers de Rozenn Illiano. Midnight City m’avait envoûtée l’année dernière et je traîne – à mon habitude – pour découvrir la suite. Je pense toutefois me l’offrir ce mois-ci parce qu’il faut savoir se faire de petits cadeaux de temps à autre…

Night Travelers (couverture)2 – STUPÉFIX ! Avez-vous abandonné une lecture ? Si oui, pourquoi ?

Fini le temps où je m’échinais à terminer un livre coûte que coûte ! A présent, je veux bien persévérer un peu, mais si ça ne passe pas (parce que je n’aime pas du tout ou parce que je m’ennuie trop), tant pis : il y a trop de livres appétissants pour se forcer à terminer ceux qui ne m’intéressent finalement pas.
Le dernier en date : Fight Club, de Chuck Palahniuk. Je n’ai pas accroché du tout à ce livre (dont je connaissais déjà le film), mon ennui était terrible. La lecture était facile et j’aurais pu continuer sans trop peiner, mais ça ne m’intéressait vraiment pas…

Fight Club (couverture)

3 – RICTUSEMPRA ! Quel livre vous a fait rire dernièrement ?

Bien que je sois quelqu’un d’assez bon public en manière général, les livres humoristiques ne sont pas ceux vers lesquels je me tourne le plus. Cela dit, je trouve de l’humour dans d’autres genres : par exemple, il n’est pas rare que Jane Austen me fasse rire. En tout cas, comme ça, je ne retrouve pas de livres récents m’ayant fait rire…

4 – OUBLIETTE ! Quel livre souhaiteriez-vous oublier pour redécouvrir ?

Le Cirque des rêves d’Erin Morgenstein. Un roman à l’atmosphère absolument magique que j’avais découvert en en sachant vraiment très peu, une lecture merveilleuse. C’est une relecture que je projette depuis longtemps, mais que je repousse sans cesse. Je finirai bien par me laisser aspirer une nouvelle fois par cet univers onirique.

Le Cirque des rêves (couverture)5 – EVANESCO ! Quel livre vous a déçu au point de vouloir le faire disparaître ?

Rayer un livre de la Terre simplement parce qu’il n’a pas eu l’heur de me plaire me semble un tantinet prétentieux, mais dans le genre immense déception, Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson tient le haut du podium depuis deux ans. Une retraite au bord du lac Baïkal, ça semblait pourtant un si bon début pour me plaire…

Dans les forêts de Sibérie (couverture)6 – GEMINO ! Quel livre avez-vous envie de conseiller à vos amis ?

L’homme qui savait la langue des serpents d’Andus Kivirähk. Œuvre unique, surprenante, fascinante, en provenance directe d’un pays rarement croisé sur les rayonnages – l’Estonie -, ce livre est un titre que j’aimerais beaucoup faire découvrir bien que je doute qu’il plaise à tout le monde.

L'homme qui savait la langue des serpents (couverture)7 – PETRIFICUS TOTALUS ! Quel livre vous a glacé le sang ?

J’ai rarement l’occasion de lire de l’horreur et je crains n’avoir encore jamais éprouvé si forte sensation face à un roman. J’aimerais bien pourtant. King m’a offert quelques instants de tension, mais pas de terreur.

8 – PRIOR INCANTO ! Quelle est votre toute dernière lecture ?

Croc-Blanc de Jack London. Un classique qui traînait dans ma PAL depuis moult années et qui m’a happée de la première à la dernière ligne.

Croc-Blanc

Questions bonus spéciales Sortillèges impardonnables…

9 – IMPERIUM ! Quel auteur aimeriez-vous pouvoir contrôler afin de le contraindre à changer un passage de son œuvre ?

Question difficile… Il faudrait déjà que je me rappelle d’un livre que j’ai assez aimé pour vouloir le relire, mais dont un ou des passages m’ont déplu. Sans compter qu’il est un peu présomptueux de se dire que l’on fera mieux que l’auteur·rice. Mais jouons le jeu avec Christelle Dabos, histoire d’offrir une autre ampleur et une autre fin, un peu plus attentive, à tous ses superbes personnages secondaires, délaissés dans les troisième et quatrième tomes de La Passe-Miroir !

10 – ENDOLORIS ! Quel roman a été un supplice à lire ?

A présent, plus de supplices puisque livre-supplice équivaut à livre abandonné. Mais si je remonte un peu dans le passé, Salammbô de Gustave Flaubert avait été bien laborieux. J’ai vraiment du mal avec cet auteur et je n’avais d’ailleurs pas terminé Madame Bovary lorsque je m’y étais frottée il y a une dizaine d’années.

Salammbo11 – AVADA KEDAVRA ! Quelle mort d’un personnage vous a affecté ?

 Attentions aux spoilers !

Je vais dire les morts qui surviennent dans Les Misérables de Victor Hugo. Celle de Javert car elle survient dans un passage grandiose, celle de Jean Valjean qui donne envie de gueuler de frustration, celle de Gavroche qui touche forcément, celle d’Enjolras et Grantaire parce qu’elle clôt un autre passage sublime, celle d’Eponine parce que ce personnage est d’une tragédie terrible. Ah, ce livre…

Les Misérables (couverture)

Voilà mes réponses !
N’hésitez pas à le reprendre ou à me dire en commentaire ce que vous auriez répondu !

Tag Avez-vous dans votre PAL…

Rencontré sur le blog Ma lecturothèque, je me prête à l’exercice du tag avec un sujet que je vais devoir faire de tête puisque je viens de mettre en carton la majeure partie de ma PAL, ce qui a été un vrai casse-tête puisque je n’ai aucune idée de ce que je vais vouloir lire dans le mois à venir.

30 questions pour explorer ma PAL, c’est parti !

so many books

AVEZ-VOUS DANS VOTRE PAL…

1/ Un livre dont vous ne savez pas de quoi il parle ?

Oui et même sûrement plusieurs. Le plus dur a été d’en trouver un dont je me rappelais du titre et de l’auteur : je peux donc citer L’équation africaine de Yasmina Khadra.

L'équation africaine (couverture)

2/ Un livre depuis plus d’un an ?

C’est même la majeure partie de ma PAL (et j’espère en sortir cette année tous les livres que je considère comme récents, à savoir reçus ou achetés depuis Noël 2018) : je n’ai donc que l’embarras du choix. Par exemple, La nuit des lucioles de Julia Glass que j’ai et qui me fait envie depuis sa sortie en 2015. (Ne me demandez pas pourquoi je ne l’ai pas encore lu, c’est un mystère que je ne comprends pas moi-même.)

La nuit des lucioles (couverture)

3/ Un tome 2 ?

Oui ! Les deux volumes qui composent le tome 2 des Chroniques du tueur de roi, La peur du sage, parties 1 et 2, de Patrick Rothfuss !

4/ Plusieurs livres d’une même série ?

J’ai la trilogie complète Le Livre des mots, de J.V. Jones (merci Google pour m’avoir donné le titre exact avec les seuls éléments que j’avais, à savoir « fantasy jones enfant »). En récupérant les couvertures sur Livraddict (c’est bien, ce tag me permet d’ajouter les livres dans ma bibliothèque virtuelle par la même occasion), j’ai aussi découvert que J.V. Jones était une autrice, ce que j’ignorais totalement. (Mais j’ignore aussi quel est le sujet de ces livres, donc en réalité, je ne sais rien si ce n’est que je les ai.)

5/ Un classique ?

Tellement ! Des bonnes âmes m’ont donné plein de classiques : tous les Zola, les œuvres complètes de Corneille, Racine, Marivaux, Beaumarchais, Shakespeare, etc., des dizaines de Jules Verne, plusieurs Alexandre Dumas… bref, je ne manque pas de classiques.

6/ Un livre qui vous fait vraiment très très envie ?

Evidemment ! Heureusement même, non ? L’autre moitié du soleil de Chimamanda Ngozi Adichie, Sorcières de Mona Chollet, Les Lames du Cardinal (dans ma superbe intégrale signée Bragelonne) de Pierre Pevel, Rouge de Pascaline Nolot, Les dames de Grâce Adieu de Susanna Clarke, Moi, ce que j’aime c’est les monstres d’Emil Ferris… bref, je m’arrête là, mais je pourrais continuer très longtemps rien que pour le plaisir de songer aux belles lectures qui m’attendent.

7/ Un livre que vous gardez pour le lire pendant une période précise (grandes vacances, période de Noël…) ? 

Non, absolument pas. Je ne fais jamais ça. Déjà parce que je n’en ai pas besoin, le livre suffira à me transporter à la période voulue (par exemple, ma relecture de Quatre filles et un jean d’Ann Brashares – livres qui se déroulent toujours pendant l’été – en plein mois de janvier ne me dérange absolument pas. Ensuite parce que je n’ai pas – à ma connaissance – de livres qui se rattachent à une période particulière. Troisièmement, je suis sûre que si je gardais un livre pour un moment précis, le temps d’arriver au moment en question, mes envies auront changé et j’aurai alors envie d’un tout autre livre. La seule période qui compte pour moi est le moment où un livre s’impose à moi et où je me dis que c’est lui et lui seul, parmi tous les autres, que je désire lire.

8/ Un livre que vous avez prêté sans l’avoir lu ?

Pas que je me souvienne, non… Généralement, je prête des livres que j’ai aimés, donc que j’ai lus.

9/ Un poche ?

Oh que oui. Je ne vais pas tous les énumérer, mais voici ceux qui me viennent à l’esprit en premier : La pluie, avant qu’elle tombe de Jonathan Coe, Fight Club de Chuck Palahniuk, Les mystères d’Udolphe d’Ann Radcliffe, Naufrages d’Akira Yoshimura, Purge de Sofi Oksanen, Trainspotting d’Irvine Welsh…

10/ Un livre dont vous aviez complètement oublié l’existence ?

Ils viennent tous de me passer entre les mains et je ne me suis pas étonnée une seule fois de la présence de l’un d’entre eux. Il faut dire que j’ai fait plusieurs tris en 2019, donc ça me les a bien remis en tête.

11/ Votre prochaine lecture (promis, juré !) :

Prochaine lecture tirée de ma PAL… difficile à dire ! Autant je sais que je vais enchaîner avec la suite de Quatre filles et un jean (j’ai relu les deux premiers grâce à une lecture commune organisée par Maned Wolf dans le cadre de « Relire son enfance »), autant après… allez, je vais dire Midnight City de Rozenn Illiano qui fait partie des livres qui me font terriblement envie, mais ce n’est pas « promis, juré ».

Midnight City (couverture)

12/ Un Pocket Jeunesse ?

Alors là… Je ne pense pas, j’en serai même fort étonnée, mais je ne vais pas pouvoir vérifier, donc je dirais non à 98%.

13/ Un livre que personne n’a aimé, du coup, vous avez un peu moins hâte de le lire ?

Je pense directement (et uniquement d’ailleurs) au Clan des Otori de Lian Hearn dont j’ai les trois premiers tomes. Je les ai comptés dans ma PAL mais ils ont un statut un peu bâtard car je les ai déjà lus quand j’étais enfant en les empruntant à la bibliothèque. Maintenant, je n’en ai plus aucun souvenir, si ce n’est avoir aimé ces lectures à l’époque, et je les ai trouvés pour une bouchée de pain il y a quelques mois années. Or récemment j’ai lu des critiques négatifs de la saga, ce qui me fait hésiter de peur de gâcher mon bon ressenti d’enfance. Je finirai sûrement par les lire, mais pas tout de suite.

14/ Un livre que tout le monde a aimé, du coup, vous avez peur d’être déçue ?

C’est vrai que, même si je suis très bon public, trop de bonnes critiques peuvent parfois gâcher la réception d’un livre (coucou Songe à la douceur !), mais je ne crois pas qu’un des livres de ma PAL soit dans cette situation de dithyrambes extrêmes. Tout devrait donc bien se passer.

15/ Un livre qui va être adapté au cinéma et que vous voulez absolument lire avant (si, si!) ?

En théorie, je veux toujours lire les livres avant. En pratique, je suis parfois tellement lente que ça ne marche pas toujours (coucou De bons présages !). Par contre, je ne suis pas très au courant de ce qui doit être adapté ou pas, et de toute façon, je n’ai pas tellement de nouveautés, donc les livres de ma PAL ont souvent eu des années pour être adapté. Comme Les cerfs-volants de Kaboul de Khaled Hosseini sorti en 2003 et adapté en 2008…

Les cerfs volants de Kaboul (couverture)

16/ Un livre avec une tranche rouge ?

Après La porte, une lecture troublante, je pourrai un jour continuer la découverte de cette autrice avec La ballade d’Iza de Magda Szabó !

La ballade d'Iza (couverture)

17/ Un livre de votre auteur ou autrice préféré·e ?

Alors, déjà « auteur ou autrice préféré·é », je coince. Alors je triche un peu en citant la suite du Journal de Mireille Havet donc j’ai, sans l’avoir lu encore, le tome qui couvre les années 1927-1928. Mireille, ce n’est pas mon autrice préférée, mais ça a été une rencontre littéraire incroyable, la plus personnelle de toute, une alter ego, une amie découverte à travers un journal (Tom Jedusor, sors de ce corps !), à travers des pages dans lesquelles j’ai griffonné les discussions que l’on aurait pu avoir si nous n’avions pas eu un siècle entre nous.

Journal 1927-1928 (couverture)

18/ Une suite de série mais avouez-le, vous ne vous souvenez plus de l’histoire des tomes précédents ?

Si j’avais plus de suites dans ma PAL, ce serait clairement le cas ! Ma mémoire est catastrophique et ce n’est pas un secret. Mais la seule suite que je possède est celle de Silo d’Hugh Howey. Or je crois me rappeler de pas mal de détails du premier tome lu il y a deux ans et demi (merci le blog de me remémorer ceci). Mais je vais quand même le relire, faut pas déconner.

Silo T2 (couverture)

19/ Un thriller ?

Pas que je sache, non. Ce n’est vraiment pas mon genre de prédilection… Cependant, peut-être que j’en ai sans savoir que c’en est !

20/ Un roman fantastique ?

Je me fie aux classifications Livraddict pour vous proposer Le livre perdu des sortilèges, tome 1, de Deborah Harkness. Tiens, ou Le cœur des louves de Stéphane Servant ! (Très très envie de le lire, celui-là !)

21/ Une dystopie ?

Ben, à part Silo

22/ Une romance ?

Persuasion de Jane Austen ! Je crois que je l’ai déjà lu, mais peut-être pas, alors comme il était dans ma PAL et comme c’est toujours un plaisir de lire Jane Austen, qu’il y reste !

Persuasion (couverture)

23/ Un livre d’un auteur dont le nom de famille commence par R (oui, c’est très précis) ?

Pour ne pas redire Rothfuss et Radcliffe, je vous présente Dites aux loups que je suis chez moi de Carol Rifka Brunt. (Heureusement que Livraddict est là pour me donner un coup de main car je n’aurais jamais pu vous donner le nom de l’autrice !)

Dites aux loups que je suis chez moi (couverture)

24/ Un livre qu’on vous a conseillé ?

Il faut savoir que j’ai peu de livres que je me suis achetée moi-même dans ma PAL. Donc je ne crois pas avoir de livres qu’une personne bien précise m’a conseillée et que j’ai acheté en me disant « tiens, Machin·e m’en a parlé, il faut que je le lise ». Mais bon nombre de livres m’ont été indirectement recommandés par le biais de la blogo notamment ! Difficile de citer un titre particulier ou de savoir si j’aurais lu tel ou tel titre sans avoir lu de bons avis dessus ou sans chronique pour me le faire connaître.

Cependant, une amie m’a bien incitée à m’offrir Le cœur des louves de Stéphane Servant au dernier salon de Montreuil !

Le coeur des louves (couverture)

25/ Plusieurs livres d’un·e même auteur ou autrice ?

Oui, et quel auteur ! Il est clairement parmi mes préférés, celui-là : j’ai nommé l’incontournable Neil Gaiman avec Anansi Boys et De bons présages !

26/ Un livre avec le mot « secret » dans le titre ?

Livraddict et moi n’avons rien trouvé, mais tous les livres de ma PAL ne sont pas rentrés dans ma PAL Livraddict…

27/ Le dernier livre que vous avez acheté ?

Petit retour au SLPJ de Montreuil où j’ai acheté quatre romans : La Passe-miroir, tome 4, La tempête des échos de Christelle Dabos, Rouge de Pascaline Nolot, Les Lames du Cardinal (dans ma superbe intégrale signée Bragelonne) de Pierre Pevel et Le cœur des louves de Stéphane Servant (et des quatre, c’est lui que j’ai acheté en dernier si vous voulez de la précision).

28/  Un autre livre PKJ ?

Toujours pas ! A moins que mes livres ne fassent des petits dans les cartons, sait-on jamais…

29/ Un livre que vous avez acheté pour la couverture ?

Juste pour la couverture ? Sans savoir ce qu’il y a derrière, sans avoir préalablement envie de lire le bouquin en question ? Non. J’achète tellement peu de livres, j’essaie de choisir un peu plus correctement. Même si ça joue et qu’entre deux livres d’égal intérêt (histoire, auteur·rice, etc.), il est probable que je m’offre le plus beau.

30/ Plus de livres que vous n’en lisez en un an ?

Oui. Même si je ne désespère pas de la faire baisser, je ne lirai pas 111 livres en 2020. Sachant que ce chiffre ne compte pas tous les classiques dont je parlais à la question n°5 (mais qui seront des lectures étalées sur plusieurs années).

***

Et voilà, c’est terminé !
J’avoue que ce tag m’aura pris bien plus de temps que prévu ! J’ai essayé de me creuser la tête pour ne pas toujours vous parler des mêmes (même si Le coeur des louves et Silo sont revenus plus d’une fois).
Est-ce que j’aurai lu tous ces livres avant la fin de l’année ? Suspense… (NON.)

N’hésitez pas à le reprendre, à me causer un peu de votre PAL et à me dire si vous avez lu ou si vous comptez lire certains de ces romans !

Une critique (L’île au manoir) et un tag : un article n’importe nawak

L’île au manoir, d’Estelle Faye (2018)

L'île au manoir (couverture)

Si la couverture vous rappelle quelque chose, c’est peut-être le coup de crayon de Xavier Collette dont j’ai parlé la semaine dernière !

(Cette chronique traîne depuis des mois – je l’ai lu en mai – et j’attendais de pouvoir la coupler avec une autre du fait de sa petite taille. Aucune petite critique ne se décide à montrer le bout de son nez, donc je m’en débarrasse allègrement ici avec un petit tag !)

Lorsqu’il aperçoit une fille seule sur la plage et cherche à l’aider, Adam ne se doute pas qu’il va être entraîné, et ses amis Adélis et Gaël avec lui, dans une aventure entre passé et présent, entre rêve et réalité.

En explorant un peu le contenu des rayons jeunesse de la bibliothèque, je suis tombée sur ce titre d’Estelle Faye. Certes, ce n’était pas avec celui-là que je pensais découvrir cette autrice dont les romans me font de l’œil depuis quelques mois, mais pourquoi se priver quand le hasard vous tend les bras ?

L’île au manoir est donc un roman destiné à la jeunesse : sans surprise, il se lit donc très vite. Si, de mon point de vue de grande personne (la blague !), je suis restée un peu sur ma faim (c’est trop rapide, trop facile !), je ne peux pas nier que l’intrigue doit être très prenante pour les plus jeunes.

Personnellement, l’écriture d’Estelle Faye m’a beaucoup plu, elle a une plume très visuelle et des images s’invitent si spontanément et si précisément au fil de la lecture que j’aurais pu avoir l’impression d’être devant un film. Certains passages m’ont aussi remis en mémoire le troisième tome de Ninn, les deux histoires présentant quelques similitudes.
Sans abuser des descriptions qui pourraient rebuter de jeunes lecteurs et lectrices, Estelle Faye nous emmène en un clin d’œil sur cette île menacée par l’océan et pose en quelques mots une ambiance entre fascination pour l’élément liquide, beauté sauvage et dangerosité de la nature.

Ensuite, le reste de l’histoire est un classique mais efficace mélange de surnaturel, d’action et d’amitié. Une île que nos jeunes héros sont les seuls à pouvoir sauver, une fille d’un autre temps à délivrer, un mystère à éclaircir, une petite enquête à mener, des adultes qui ne servent à rien : la recette est connue, mais le résultat n’en reste pas moins une lecture agréable et dynamique qui pourra enchanter son jeune public.

Un sympathique roman d’aventure porté par une plume énergique.

«  – Une dernière question, dit-il très vite. Pourquoi m’as-tu choisi, moi, pour t’aider ? Je veux dire, je ne suis pas très efficace, avec…
D’un geste, il désigna sa béquille. Les yeux de Sélène brillèrent dans son visage à peine visible.
– Je t’ai choisi parce que tu n’as pas peur des tempêtes. Je t’observais depuis le monde des rêves, et j’espérais que nous pourrions devenir amis. »

L’île au manoir, Estelle Faye. ScriNéo, coll. Les coups de cœur de Cassandra O’Donnell, 2018. 126 pages.

Challenge Voix d’autrice : une autrice francophone

Challenge de l’imaginaire
Challenge de l'imaginaire (logo)

***

Liebster Award de Kin et Kara du drôlissime blog Plumes de Lune !

A l’instar de moult blogueuses, j’ai été taguée par Kin et Kara pour répondre à quelques questions. Étonnement, j’ai mis moins d’un mois pour y répondre, ce qui doit constituer un record personnel.

  1. Quel est ton pirate préféré ?

Pas facile, cette question ! J’adore les histoires de pirates, c’est un univers qui d’emblée me fascine (sans doute parce que je l’idéalise aussi un peu), mais finalement, je ne le croise pas si souvent que ça. Du coup… relativement récemment, j’ai eu un gros coup de cœur pour Bengale dans Mers mortes d’Aurélie Wellenstein (et pour le bouquin aussi d’ailleurs).Mers mortes (couverture)Si je devais remonter à dix-quinze ans en arrière, il me serait impossible de ne pas citer Jack Sparrow, mais j’ai tellement vu et revu les films à cette époque (les premiers en tout cas, j’ai décroché au bout d’un moment et je n’ai jamais vu le quatrième et les autres si suite il y a eu) que j’en ai fait une sorte d’overdose et que je ne pourrais plus le citer maintenant comme étant mon préféré (du coup, j’ai un genre de sentiment bizarre en gros « je t’aime beaucoup beaucoup, mais je ne peux plus te voir »).jack sparrowSinon, j’ai toujours été fascinée par Mary Read et Anne Bonny (même si je n’ai jamais vraiment rien lu sur elles).Mary Read et Anne Bonny(Voilà, débrouillez-vous avec ça.)

  1. As-tu d’autres activités / passions que celle de ton blog ?

Je dois avouer que la lecture est clairement mon activité principale bien que « promener la chienne » soit une sérieuse concurrente. Sinon, j’aime beaucoup manger (et faire à manger moi-même, bien que ce soit plus périodique comme passion), marcher (même si ça devient rare vu que ma chienne – toujours elle – n’est vraiment pas facile en balade, ce qui fait qu’une promenade de deux heures avec elle équivaut à une rando de quatre heures sans elle), regarder des films (anciennement aller des sous quand ça ne me coûtait pas un bras à chaque fois et que j’avais un choix quasi illimité), dessiner et peindre à l’aquarelle (même si je suis nulle et que je n’ai plus de papier approprié, ce qui a stoppé  mes velléités artistiques jusqu’à ce que j’ai l’idée ET le courage – en même temps –d’aller en racheter), jouer à des jeux de société, me promener en forêt (ou dans n’importe quel endroit doté d’un beau paysage et dépourvu d’êtres humains)…

  1. T’as fait quoi de beau cet été ?

Si je vous renvoie à mon « C’est le 1er, je balance tout » de juillet-août, ça fait trop flemmard ?
Bon, je n’ai rien fait d’extraordinaire en réalité. J’ai passé du temps chez mes parents dans le Jura et c’était vraiment trop chouette d’aller se baigner dans les lacs (mais chut, faut pas le dire, il y a déjà suffisamment de monde comme ça !). Je me suis aussi baignée dans la Manche pour la première fois et je regrette de ne pas y être allée plus tôt tellement c’était génial (sauf que je suis du genre à boire souvent la tasse et c’est quand même drôlement salé !). Et puis, j’ai fait des heures supplémentaires, histoire de pouvoir profiter de mes vraies vacances… en octobre.

  1. Quelle est ta chanson préférée du moment ?

Ah, je ne vais pas pouvoir répondre à cette question parce que, contrairement au reste du monde semble-t-il, je n’écoute presque jamais de musique ! Ça arrive, mais c’est de moins en moins fréquent et ça doit faire plusieurs semaines que je n’ai pas mis une chanson de mon plein gré…
Les dernières chansons écoutées devaient être celle de l’album Cure d’Eddy de Pretto, mais je ne peux pas qualifier ça de « chanson du moment » vu que je ne me rappelle même plus quand c’était.

  1. C’est quoi tes prochaines vacances ?

Vu qu’un déménagement se profile peut-être à l’horizon, mes prochaines vacances consisteront à visiter la Bretagne tant que j’y suis. Pas de voyages à l’étranger cette année, je me contenterai d’une semaine dans le Finistère en octobre (et de petites excursions à droite à gauche) !
Après, si on devait parler de mes vacances idéales – comprenez « si j’avais les sous pour » – ce serait l’Ecosse, ou Londres, ou un truc en Grande-Bretagne (ou l’Irlande). Bref, par là-bas quoi.

  1. Est-ce-que t’as le mal de mer ? (c’est le moment de nous raconter une anecdote marrante)

Non. Enfin, quand j’étais petite, une traversée pour aller en Corse s’est apparemment déroulée dans des conditions apocalyptiques pour mes parents (car ma sœur aussi était malade), mais depuis, je n’ai jamais eu de problèmes sur un bateau, les rares fois où je suis montée à bord. Je confesse cependant n’avoir jamais eu l’occasion de naviguer sur une mer démontée, ça changerait peut-être la donne…

 Voilà, c’est fini ! (Qui a dit « ouf ! » ?) J’ai d’autres tags en réserve, mais je ne peux pas dire quand ils sortiront (ni quand je les écrirai d’ailleurs…).
A bientôt !

Tag Sunshine Blogger Award x 2 !

Sunshine Blogger Award

J’ai été taguée par la Récolteuse de Mots il y a un moment et ça n’a pas été facile de répondre !

Les trois règles du jeu :

  • Insérer le logo du tag : il y en a plusieurs, mais quand on a la flemme, on pique celui de celle qui nous a taguée ;
  • Répondre aux onze questions de la personne qui vous nomine ;
  • Nominer onze autres blogueurs et leur poser onze questions.

C’est parti ! (Et je vous préviens, c’est beaucoup trop long pour être lisible !)

***

  1. Prenez vos 3 personnages préférés de 3 œuvres différentes. Maintenant, qui adoptez-vous, qui tuez-vous, qui épousez-vous ? (c’était gratuit)

Bon, j’ai des tas de personnages préférés, mais pour cette question, j’appelle à la barre Ellana (Le Pacte des Marchombres de Pierre Bottero), le Délire (Sandman de Neil Gaiman) et Jane Eyre (de Charlotte Brontë). Et j’épouse Ellana, j’adopte Délire… et du coup… je tue Jane Eyre, je suppose (mais c’est vraiment parce que je préfère épouser et adopter les autres) (on va dire qu’elle a vécu son temps !).

  1. L’auteur.rice et/ou le livre que tu détestes le plus dans tout ce que tu as lu ?

Il y en a peut-être d’autres, mais d’une part, j’ai une mémoire de poisson rouge et, d’autre part, cette dernière me hurle un nom : Sylvain Tesson. Je pense que ma chronique de Dans les forêts de Sibérie est suffisamment éloquente. Je l’ai trouvé moralisateur, pédant, imbu de lui-même… je me répète ? Bref, insupportable en tout cas.

Dans les forêts de Sibérie (couverture)

  1. Est-ce que tu as déjà pensé à arrêter définitivement ton blog ? Pourquoi ? (n’y lisez pas que je veux voir votre départ, NON)

Ouf, il y a au moins une question facile dans ce questionnaire ! Oui, sans aucun doute. C’est une interrogation qui revient souvent chez moi. Pourquoi ? Parce qu’il n’apporte pas grand-chose à la blogo et parce que je trouve qu’il y a mille autres blogs bien plus intéressants et intelligents.  (Et je ne dis pas ça pour que vous me disiez « mais non, voyons… », je réponds juste à Naomi !)
Mais pour l’instant, même s’il a connu de longues pauses, il a toujours résisté. C’est mon journal de lecture et ma mémoire, je ne vais pas les sacrifier aussi facilement, simplement à cause de doutes !

  1. Vous avez la possibilité d’offrir le Prix Nobel de littérature : à qui le décernes-tu ?

Honnêtement, je préfère reléguer cette responsabilité à quelqu’un d’autre. Premièrement, je ne sens pas assez cultivée pour distinguer un.e artiste parmi les autres. Deuxièmement, je suis trop versatile. Six mois après, il me faudrait pouvoir reprendre le prix au premier lauréat parce que j’aurais changé d’avis. Non merci, pas pour moi. En plus, je déteste décevoir les gens et je serais mal pour tous ceux et toutes celles qui l’auraient voulu.

  1. Une femme qui t’inspire et le pourquoi du comment.

N’importe quelle femme volontaire, décidée, généreuse. Celles présentées dans les Culottées de Pénélope Bagieu qui ont su s’imposer dans la voie qu’elles avaient choisie. Mireille Havet qui, au début du XXe siècle, a su briser les conventions et faire fi des tabous, Emma Watson pour ses engagements féministes… Mais en fait, je suis surtout inspirée par des femmes de mon quotidien, des femmes que j’ai pu rencontrer dans la vraie vie et qui m’ont impressionnée, m’impressionnent encore par leur force, leur intelligence, leur humour, leur gentillesse, etc., quelles que soient leurs qualités. Cela varie selon les jours et les rencontres, mais je n’ai pas UNE femme en particulier que j’érige en idole et en modèle au quotidien.

  1. Quel aurait pu être l’autre nom de ton blog ?

Ah non, j’ai assez galéré à en trouver un, je ne vais pas devoir en trouver un second ! Ça aurait été un nom bateau et commun, voilà. Pour me faire pardonner de cet évitement (qui n’est d’ailleurs pas le premier, sorry Naomi…), je peux vous dire pourquoi il s’appelle comme ça ! Alors « bibliophile », c’est parce que j’aime lire (n’est-ce pas complètement fou ?), mais « l’ourse » ne vient pas d’une passion pour les ursidés, mais parce que le gentilé de « mon » village, celui où j’ai passé mon adolescence en tout cas, se trouve être… les Ours. (Par contre, je vous laisse chercher où c’est.)

  1. Si on retire les romans, quel est ton genre préféré ?

Si on me retire les romans… je serais bien dans la mouise ! Parce qu’il ne fait aucun doute que c’est mon genre de prédilection. Sans romans, il faudrait d’abord que je découvre plus en avant les autres genres avant d’en élire un supérieur aux autres en mon cœur. Ce ne serait probablement pas la poésie qui me laisse globalement hermétique. Peut-être les essais, à condition qu’ils ne soient pas trop abscons (c’est idiot, mais j’ai cette image des essais alors que j’ai pu en lire de très plaisants) ou le théâtre, mais je crains de me lasser assez vite.
(Cinq minutes plus tard, après m’être torturée l’esprit dans tous les sens…) Suis-je bête ! Ce serait la bande-dessinée et les romans graphiques ! Avec toutes les pépites que le genre recèle, je suis idiote de ne pas y avoir pensé plutôt !

  1. Un univers que tu voudrais aussi célèbre que celui d’Harry Potter ? (pas le droit de répondre que HP est le meilleur, nope nope nope)

Je ne peux pas dire celui de Tolkien, c’est déjà le cas, alors Gwendalavir ! Créé par Pierre Bottero, c’est un univers formidable et j’aurais tellement aimé qu’il soit encore développé plus en avant dans maintes trilogies formidables…

  1. Une œuvre qui nous permettrait de mieux te comprendre ?

Une œuvre ?… Je ne sais pas si l’une d’entre elle permettrait de me comprendre… Peut-être les Chants de Maldoror de Lautréamont pour leur côté joyeux et positif ! (Ceci est du second degré.) Non, je ne sais pas.
En revanche, je me suis terriblement identifiée à une autrice, mon âme sœur vieille d’un siècle, Mireille Havet. Je n’ai pourtant pas encore fini de lire son journal, mais les premiers volumes ont véritablement résonné en moi, me prenant aux tripes par ses mots, par leur honnêteté, par leur modernité, par leur véracité. Mes exemplaires sont couverts de notes, d’une longue conversation avec elle (les seuls livres que je ne prêterai absolument jamais !).

  1. La chose dont tu es la plus fière au cours de ta vie ?

Avoir participé à l’animation du Rocky Horror Picture Show, je dirais. C’était une période assez dingue de ma vie et monter sur scène est tellement loin de mon caractère que je me demande encore comment j’ai fait pour y arriver ! Pourtant, je me suis éclatée chaque jour et j’ai savouré chaque répétition et chaque séance.

The Rocky Horror Picture Show - Lèvres

  1. Qui voudrais-tu être ? (pas forcément en comparaison à un personnage ou une personnalité, mais davantage : personnellement quel genre de personne veux-tu devenir ?)

Celle que j’étais quand je faisais le Rocky ? La moi plus téméraire et de plus positive. Quelqu’un qui sait voir le bonheur quand il se présente, aussi petit soit-il.

***

La Récolteuse avait aussi taguée Plouf qui a posé des questions sans nominer personne, donc dans ma lancée, j’ai aussi répondu aux siennes (non, cet article n’était pas assez long comme ça !), so… voici les questions de Plouf !

  1. Quel est le livre que tu as trop envie de lire, mais que pour une raison obscure, tu n’as pas pas encore lu ?

Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie. J’ai très très très envie de le lire depuis l’été dernier, je le regarde régulièrement en me disant « putain, j’ai trop envie de le lire ! »… et pourtant, je ne l’ai pas encore ouvert plus d’une minute. Et ça, c’est pour une raison très obscure que je n’arrive pas à déterminer.

Americanah (couverture)

  1. Comment est-ce que tu organises ta bibliothèque ? Joyeux bazar ou tout bien rangé ? (et une photo en prime pour baver, ça peut être très cool !)

Je trie un peu (jeunesse, SFFF, littérature blanche, beaux-livres, BD, essais…) et après, c’est au feeling et selon les périodes (parce que, de temps à autre, je me fais un petit trip « réorganisation de ma bibliothèque ») : taille des livres, nationalité de l’auteur, associations d’idées…

(Désolée, la qualité n’est pas top…)

  1. Quel est le roman dont on ne parle pas assez à ton goût ?

Jonathan Strange & Mr Norrell, de Susanna Clarke ! Un roman de fantasy incroyablement riche, avec un univers développé à la perfection, une œuvre fascinante, doucement envoûtante avec un humour subtil. Un véritable voyage !

Jonathan Strange & Mr Norrell (couverture)

(Savourez cette question, c’est la seule à laquelle j’ai pu apporter une réponse claire, nette et unique !)

  1. Quels sont les endroits du monde qui te font le plus rêver ? 

L’Ecosse ! Depuis que j’y suis allée, je ne rêve que d’y retourner. C’est tellement sublime et magique et incroyable qu’il ne peut en être autrement. Sinon, l’Irlande. Et les grands espaces de l’Amérique du Nord. Et le Vietnam que j’aimerais faire un jour en vélo du nord au sud ou du sud au nord (mais faudrait que je me mette sérieusement au vélo parce que ça risque de faire quelques kilomètres…).

  1. Est ce que tu as un personnage d’une série que tu adores mais que lui, tu peux pas piffer, et pourquewadoncquecela ?

Je crois que je vais passer mon tour… Je ne suis pas une grande sérivore et là, je n’ai aucun personnage en tête. Enfin, j’ai détesté d’un bout à l’autre ce petit merdeux de Junior dans Under the Dome, mais comme je n’ai pas aimé la série… Je crois que dans mes séries préférées, j’ai adoré détester certains personnages, mais je ne m’en rappelle pas que je n’ai pas pu piffer.

  1. Quel est ce film que tu pourrais regarder encore et encore et encore ?

Et encore ?
Il y en a plein, même si je pense que pour tous j’arriverai à saturation au bout d’un moment. Mulholland Drive, les comédies britanniques (surtout s’il y a Bill Nighy ou Maggie Smith ou d’autres acteurs ou actrices de cet acabit), les anciens Tim Burton… Il y a aussi The Rocky Horror Picture Show que j’ai vu des dizaines voire des centaines de fois… et du coup, ça me fait penser à Hair… et que dire de Mulan ou du Roi Lion ou des Miyazaki !
Non, et puis ça dépend de mon humeur, de la période, de ce que j’ai envie de voir ! C’est tout simplement impossible de n’en choisir qu’un.

  1. Plutôt couche tard-lève tard ? Ou couche tôt-lève tôt ? Ou j’ai un rythme de merde, déso pas déso ?

En temps normal, je suis plutôt une lève-tôt et une couche-ni-tôt-ni-tard. Dans les périodes les plus survoltées de ma vie, je pouvais me coucher à une ou deux heures et me lever à cinq sans problème. Mais comme ma vie n’est pas particulièrement survoltée en ce moment, j’ai avancé le coucher et repoussé le lever, mais je compte bien remédier à ça un de ces quatre !

  1. Quels sont les blogs que tu adores visiter ? J’ai trop envie d’en découvrir plein de nouveaux en ce moment, fais tourner !

Pour ne pas citer des évidences (comme Ambroisie, Pauline, Charmant Petit Monstre ou la Récolteuse… que j’ai citées du coup…), je t’en donne deux : Sick Sad Me tenu par la plume pleine d’esprit et d’ironie de Zelda et Les jolis choux moustachus, un petit blog tout nouveau tout beau !

  1. C’est quoi tes 5 livres préférés (ouais je mets une formulation moche pour changer du ‘quel est’) ?

Dur… En vrac et sans classement : le journal de Mireille Havet, Méridien de sang de Cormac McCarthy, Les Hauts de Hurlevent d’Emily Brontë, les nouvelles de Stefan Zweig et Harry Potter.
(…et les autres livres de McCarthy, et Sukkwan Island de David Vann, et Le Pacte des Marchombres, et à peu près tout Neil Gaiman, et Jane Austen, et Jane Eyre, et A la croisée des mondes, et L’Attrape-cœur, et… c’est quoi cette question ? Pourquoi juste cinq d’abord ?)
(Comme tu peux le voir avec cette question à l’instar de la 6, j’ai du mal avec la notion de choix. Je ne te dis pas les débats existentiels devant le menu au restaurant.)
Non, décidément, le livre, le film, le plat, le ci ou le ça préféré, ce sont des questions impossibles ! Ça dépend de trop de choses, ça varie, ça fluctue, ce n’est pas figé dans le marbre, donc je ne peux pas trancher. Je ne peux pas et je ne veux pas car en choisir un, c’est laisser les autres. Et ça, c’est hors de question, je ne laisse personne derrière !

  1. La chanson qui te met la patate direct ? 

En fait, je n’écoute presque pas de musique. Je me sens très tache au milieu de ces enceintes partout tout le temps, de ces écouteurs, des playlists, mais je ne sais même pas à quand remonte la dernière fois où j’ai mis de la musique. Après, j’en écoute de temps en temps et je suis incapable de résister à l’envie de chanter faux face aux chansons que je connais. Et là, ça va de BO de comédies musicales à Indochine, en passant par les Disney, Léo Ferré et « Jolene » de Dolly Parton (oui, même ces deux-là arrivent à me mettre de bonne humeur : sans doute la joie de connaître les paroles…) ou encore la merveilleuse Agnes Obel. Mais je n’ai pas de chanson particulière que je vais me mettre pour me donner un coup de fouet.

  1. Dans quel livre/film (ou les deux) voudrais tu vivre ? Et pourquoooi ?

Dans un univers magique évidemment. Je ne suis pas difficile. Ça peut être en Terre du Milieu (Le Seigneur des Anneaux, Le Hobbit), en Gwendalavir (les livres de Pierre Bottero) ou sur les arches de la Passe-miroir. En ce moment, je suis en mode Terre du Milieu à fond, mais pour moi qui suis nulle en dessin mais qui ai plein d’images dans la tête… peut-être que je me révélerais meilleure dans l’Art du Dessin tel qui se pratique en Gwendalavir (et de toute façon, je deviens Marchombre aussi).
Je ne voudrais pas vivre dans le monde d’Harry Potter (le fait que je ne cite pas cet univers pourrait surprendre les personnes me connaissant), mais c’est notre monde. Avec de la magie certes, mais avec la pollution, la surpopulation, la disparition des espèces animales, etc. Donc non merci.

***

Et donc, mes onze questions !

  1. Ecris-tu ? Te rêves-tu publié·e ?
  2. As-tu une passion (ou plusieurs) autre que la lecture et/ou l’écriture, bien sûr ?
  3. Quel est, pour toi, l’endroit où tu te sens le mieux ?
  4. L’existence de ton blog est-elle connue de ton cercle familial, amical et professionnel ?
  5. Une fée, un lutin, un génie, qui tu veux (qui, d’ailleurs ?) t’offre un vœu. Un seul. Que choisis-tu ?
  6. Quel est ton dernier voyage ? Quel sera le prochain ? (Fais-moi rêver.)
  7. Une autrice ou un auteur méconnu·e que tu aimerais me faire découvrir ? (Comme si ma wish-list n’était pas assez gargantuesque…)
  8. De quel objet ne peux-tu te passer (hors livres et/ou liseuse) ?
  9. Le bruit que tu préfères ?
  10. L’auteur/autrice et/ou le livre que tu détestes le plus dans tout ce que tu as lu ? (Oui, je reprends sans scrupule la question de la Récolteuse de Mots. Si ça ne tenait qu’à moi, j’aurais repris tout son questionnaire !)
  11. Comment vois-tu le futur de l’humanité ? (Une question joyeuse pour finir)

***

Et là, normalement, je sais, je suis censée taguer des gens. Onze personnes. Sauf que j’ai l’impression qu’il a déjà pas mal tourné, alors ce sera en libre-service pour qui en aura envie !