Coup d’œil sur 2020 et souhaits livresques pour 2021

Manquant un peu de motivation pour les longs articles, je ne fais pas faire un bilan détaillé de mes lectures de 2020. Si, pour beaucoup, 2020 fut une année faste pour la lecture, ce n’est pas vraiment mon cas, même si je ne suis aucunement frustrée de ne pas avoir lu davantage. J’ai très peu lu pendant le premier confinement, passé chez mes parents et occupé à d’autres loisirs ; deux déménagements ont ponctué l’année ; quant au second confinement, je venais de reprendre le travail en présentiel uniquement. J’ai donc lu 75 romans et 51 BD/mangas/romans graphiques, et parmi cela, tant de belles lectures que j’aurais l’impression de vous sortir ma liste de l’année si je les listais ici. Voici cependant une ribambelle de quinze lectures marquantes, en vrac, sans ordre ni classement.

(Le vieux bouquin de l’avant-dernière ligne, c’est Quo Vadis d’Henryk Sienkiewicz.)

Pourtant, si je devais n’en choisir qu’un, exceptionnellement, le choix serait assez évident. En effet, un livre se détache des autres, un livre totalement inattendu : L’homme qui savait la langue des serpents d’Andrus Kivirähk. Ce livre estonien m’a étonnée et ravie d’un bout à l’autre. J’ai lu bien des livres formidables, mais celui-ci est le plus surprenant, le plus riche, le plus particulier, bref, en un mot comme en cent, le plus incroyable de tous.

L'homme qui savait la langue des serpents (couverture)

***

Sur ce, tournons-nous vers 2021 et l’avenir radieux qui nous attend là-bas (non), ou plutôt vers mes envies livresques que je respecterai ou pas.

Tout d’abord, je reste dans l’optique de vider ma PAL ou, tout du moins, de la descendre aux alentours des vingt romans. Plus les mois passent, plus je constate que cette accumulation ne me convient plus. Je préférerais laisser davantage de place aux choix spontanés (dans les librairies mais aussi et surtout dans les bibliothèques municipales, amicales ou familiales qui m’entourent). Elle a encore eu droit à un petit tri en janvier, mais je pense avoir atteint les limites de cette stratégie car les titres restants me tentent vraiment.
Lorsque j’ai fait un premier comptage de ma PAL en janvier dernier, celle-ci s’élevait à 117 titres, sachant que je ne compte pas mes nombreux classiques (notamment sous forme d’intégrales) qui sont des lectures qui s’étaleront au fil des ans. Je suis actuellement à 70 titres, ce qui constitue une diminution honorable à mon goût. Si je continue comme ça, ma PAL l’an prochain aura la sveltesse que je lui souhaite !

De plus, ma PAL regorge de romans qui me font terriblement envie. L’essai Sorcières, de la littérature contemporaine ainsi que quelques pavés de fantasy… Seulement, je suis étrange et j’ai tendance à repousser les lectures qui me font le plus rêver, à attendre le bon moment, celui qui m’offrira tout le loisir de me blottir sur le canapé pour lire de tout mon saoul. Il serait donc bon de combattre cette manie et de sortir enfin de leur veille ces livres si alléchants. Petite sélection :

  • L’autre moitié du soleil, de Chimamanda Ngozi Adichie ;
  • Les Lames du Cardinal, de Pierre Pevel ;
  • Et soudain j’ai comme une grande idée, de Ken Kesey ;
  • Le Livre des Martyrs, de Steven Erikson ;
  • Night Travelers, de Rozenn Illiano ;
  • La Horde du Contrevent, d’Alain Damasio ;
  • Moi, ce que j’aime, c’est les monstres, d’Emil Ferris ;
  • La nuit des lucioles, de Julia Glass ;
  • et évidemment Les groseilles de novembre, d’Andrus Kivirähk.

Ensuite, j’ai actuellement une folle envie de classiques. Littérature française ou anglaise, théâtre, classiques de la SF à relire… je n’ai que l’embarras du choix et voici quelques titres, piochés dans ma PAL, qui me réjouissent d’avance :

  • Le ventre de Paris et La conquête de Plassans, troisième et quatrième volumes des Rougon-Macquart, d’Émile Zola ;
  • Des souris et des hommes, de John Steinbeck ;
  • Mansfield Park, de Jane Austen ;
  • Hamlet, de William Shakespeare ;
  • Le Rouge et le Noir, de Stendhal
  • Demain les chiens, de Clifford D. Simak ;
  • Le tour du monde en 80 jours, de Jules Verne.

J’ai, en outre, rejoint le rendez-vous littéraire « Les classiques, c’est fantastique » de Moka, qui me fera probablement sortir d’autres ouvrages trop longtemps ignorés.

Cependant, avant tout, je veux me faire plaisir et lire à mon rythme. Je n’ai aucun objectif quantitatif, je veux simplement lire quand j’en ai envie et ne pas me mettre martel en tête si, à tel ou tel moment, je préfère consacrer mon temps à d’autres loisirs (notamment les jeux vidéo auquel j’ai envie de m’intéresser).

Belles lectures à tous et à toutes !

16 réflexions au sujet de « Coup d’œil sur 2020 et souhaits livresques pour 2021 »

  1. Tant de titres qui sont aussi chez Suzette ou dans ma wishlist ! Il faut vraiment que je dépoussière L’homme qui savait la langue des serpents cette année (et Circé, Rouge, et le Soleil des Scorta). Et tu me rappelles que j’ai très envie d’acheter « Moi ce que j’aime, c’est les monstres » !
    On a des objectifs assez similaires cette année dis donc 🙂 J’espère qu’on va y arriver (surtout en ce qui concerne ces maudites piles !)
    Plein de bises à toi !

    • Chouette, nous aurons peut-être l’occasion de discuter de nos lectures respectives cette année !
      Je ne peux que t’inciter à sortir de Suzette les titres cités ! (mais je me doute que ce ne sont pas les seuls bons romans qu’elle contient…)
      Je croise les doigts pour continuer 2021 sur le même chemin que 2020 concernant ma PAL !
      Bonne soirée !

  2. On a tous nos repères, mais je trouve quand même ton bilan très honorable 🙂
    Si ça peut te rassurer, j’ai la même manie que toi de repousser la lecture des livres qui me font envie afin de trouver LE bon moment… Peut-être une tendance au perfectionnisme qui nous suit même dans notre loisirs préféré 🙂
    Quant à Des souris et des hommes, c’est l’un des classiques qui m’a le plus marquée !

    • Merci beaucoup !
      Ah, ça me rassure ! C’est assez bizarre finalement de donner la priorité aux livres qui me font moins envie que d’autres, mais j’ai du mal à lutter contre cela, même si j’y travaille ! D’autant plus que j’ai tendance à laisser passer LE bon moment même quand il est là…
      Voilà qui me donne encore plus envie de le lire !

  3. L’homme qui savait la langue des serpents me tente depuis un moment. Il faut que je le lise un jour ou l’autre. Je te comprends parfaitement pour les livres qui te tentent à fond. Je fais pareil. J’attends le bon moment. Parfois, on le sent quand ce n’est pas le cas. Mais c’est vrai que ça peut prendre du temps. Tu me diras si tu arrives à lire Pierre Pevel. J’en entends parler depuis deux ans, sans avoir encore sauté le pas. Je ne connais pas encore la plume de cet auteur. J’espère que tu aimeras Des Souris et des Hommes. Bonne année livresque en tout cas ! 🙂

    • Oh oui, je ne peux que t’inciter à le lire ! Ce roman m’a vraiment scotchée !
      J’ai déjà lu Le Paris des merveilles de Pierre Pevel que j’ai adoré, donc je ne m’inquiète pas trop pour cette trilogie-là ! Elle patiente simplement parce que je n’ai pas encore trouvé le bon moment pour le lire !
      J’espère aussi mais je n’en entends que du bien, donc ça devrait être une bonne lecture !

      Merci beaucoup ! Plein de belles lectures à toi aussi !

  4. « Moi, ce que j’aime, c’est les monstres » c’est une merveille, même si le style graphique peut rebuter ! Une BD riche de sens, de niveaux de lectures et de thèmes. Je ne sais pas quand sortira le 2e tome, mais je l’attends avec impatience. Je comprends que mentalement, vider un peu la PAL te fait du bien ! On culpabilise, on remet à plus tard, on lit d’autres trucs, on culpabilise encore plus… alors que la lecture devrait rester avant tout un plaisir. (il faut que je lise Le chant d’Achille).
    J’espère que tous tes souhaits livresques de 2021 sauront te combler ! Belles lectures à toi avant tout, et savoure-les !

    • Je ne pense pas que le dessin me rebutera. J’attends cette lecture depuis tellement longtemps… tu sais, j’ai ce réflexe idiot de repousser ce qui m’attire le plus.
      Oui, c’est ça. Et depuis quelques temps, j’ai tendance à m’interdire les découvertes très spontanées tant j’ai ma PAL en tête, c’est dommage et, surtout, ce n’est pas comme ça que j’ai envie de vivre la lecture.
      Je te remercie ! J’ai vraiment hâte de toutes ces lectures. Je t’en souhaite de belles également !

  5. Aaaaaah j’aime trop ce genre d’articles ! *0*
    C’est marrant, parmi tes meilleures lectures de 2020 se trouvent trois de mes meilleures egalement (Notre-Dame, Rouge et Chavirer) Du coup, ca me confirme encore une fois qu’on a des gouts très similaires et donc, par ricocher qu’il faut ABSOLUMENT que j’essaye ce roman estonien dont tu avais déjà si bien parlé! L’occasion, en plus, de découvrir une littérature qui m’est totalement inconnue, ca ne se refuse pas hihi
    Pour ce qui est du « bon livre au bon moment », je comprends tellement! Ca me fait beaucoup ca pour des livres d’imaginaires aux univers très riches ou pour des classiques qui sont intimidants par leur taille! Tu n’es donc pas folle, je pense qu’on est nombreux à attendre éternellement ! Je pense d’ailleurs que si nous n’avions pas lu Notre-Dame de Paris ensemble il serait probablement en train de dormir bien au chaud dans ma PAL en 2038 aha
    En tout cas j’ai très hate de te suivre dans tes explorations et découvertes littéraires et au vue de ton année de lecture riche en belles découvertes, je te souhaite de même pour 2021, du bon, du très bon et du très très bon! 😀

    • Je pense qu’effectivement nous nous retrouvons sur pas mal de points, côté goûts littéraires ! Il suffit de voir à quel point nos avis sont similaires et nous sommes souvent attirées par les mêmes livres. Et si ça peut t’inciter à découvrir Kivirahk, je trouve ça très bien ! ^^
      Oui, c’est totalement ça, ce sont, je pense, les deux types de littérature que je repousse le plus (ainsi que les livres que je sens que je vais adorer, qui vont me parler, me marquer – ce qui est une catégorie beaucoup plus large…).
      En tout cas, ravie que notre collaboration t’ait poussée à sortir Notre-Dame de ta PAL !
      Je te remercie et compte sur moi pour lire tous tes articles (même si je mets des lustres parfois) !

  6. Buarf, tu sais, t’es pas la seule à pas avoir eu autant de lectures que ça. Je trouve, même si c’est pas pour les mêmes raisons que toi, que 2020 n’était pas propice à la lecture…

    Et t’as raison d’attendre le bon moment pour des lectures qui te font particulièrement envie : imagine que tu les fais en étant interrompue tout le temps, en ayant d’autres choses en tête… De quoi gâcher ta lecture !

    • Certain·es ont bien profité des confinements pour lire des tonnes de livres ! C’est ce que je voulais dire par là.

      Oui, c’est toujours ma crainte, sauf que j’ai tendance à me dire après « tiens, là, finalement, c’était pas un si mauvais moment pour lire ». ^^

      • J’ai pas réussi à lire autant que je le voulais durant le 1er confinement… Trop angoissée pour ça. Chacun ses raisons de ne pas lire autant !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s