C’est le 5, je balance tout ! # 47 – Novembre 2020

c-est-le-1er-je-balance-tout-banniere-bicolore-sapin

Rimant avec « C’est lundi, que lisez-vous ? », ce sympathique rendez-vous a été initié par Lupiot du blog Allez vous faire lire. Il permet de revenir sur le mois écoulé à travers quatre points :

  • Le Top et le Flop de ce que l’on a lu le mois dernier ;
  • Une chronique d’ailleurs lue le mois dernier ;
  • Un lien adoré le mois dernier (hors chronique littéraire) ;
  • Ce que l’on a fait de mieux le mois dernier.

***

  1. Le Top et le Flop de ce que j’ai lu le mois dernier.

Romans

Lectures graphiques

Côté Top… J’avoue avoir été époustouflée par Croc-Blanc de Jack London pour la façon dont il nous plonge dans son histoire, pour la puissance de ses descriptions, pour la force des évolutions du chien-loup, pour ce regard captivant.
Pour les BD, même à la relecture, L’épouvantable peur d’Epiphanie Frayeur est toujours aussi intelligent !

Côté Flop… Nous en reparlerons bientôt (lundi pour être exacte), mais le Journal d’Anaïs Nin n’a pas tout à fait été le coup de cœur attendu…

Ces livres que je ne critiquerai pas davantage

La fille dans l'écran (couverture)La fille dans l’écran, de Lou Lubie et Manon Desveaux : un roman graphique bien sympathique, dessiné à quatre mains ? Page de gauche, en noir et blanc, la vie de Coline dans la campagne française ; page de droite, en couleurs, celle de Marley à Montréal. Une rencontre sur internet et deux vies qui commencent à se répondre et à avancer en parallèle. Un propos très juste, des héroïnes attachantes, ça fonctionne bien !

 Côté challenges…

  • Les Irréguliers de Baker Street : + 0, soit 51/60 ;
  • Les 4 éléments : + 0, soit 19/20 ;
  • PAL : 75 + 1 – 8, soit 68.

***

  1. Une chronique d’ailleurs lue le mois dernier.

Une Bulle de fantasy m’a donné envie de sortir Des souris et des hommes de John Steinbeck de ma PAL, d’autant que, caché dans un recueil, je n’avais pas idée qu’il fut si court. La découverte de ce classique se profile peut-être à l’horizon !

Aliks raconte magnifiquement la beauté du Chant d’Achille et de ce qui fait que ce livre est une pépite et souligne les aspects les plus fantastiques de Circé. Si vous n’avez toujours pas envie de lire Madeline Miller après sa chronique, on ne peut plus rien pour vous.

***

  1. Un lien que j’ai adoré le mois dernier (hors critique littéraire).

J’ai adoré l’article si vrai de A livre ouvert sur l’abandon de livres. Un plaidoyer pour le plaisir de la lecture et une vision des choses que je partage totalement !

Vous avez pu voir passer des tags sur mon blog ce mois-ci (pratique quand on n’a pas le temps/l’envie/la motivation/la concentration pour écrire une critiques, or La Récolteuse a également été inspirée… pour en créer un ! Le sien tourne autour des auteur·rices et est loin d’être évident !

***

  1. Ce que j’ai fait de mieux le mois dernier.

A MANGER !
Je suis actuellement prise d’une frénésie culinaire qui est l’une des rares activités – à part celle consistant à s’affaler dans le canapé – qui parvient à me motiver en rentrant du boulot. J’aimais déjà cuisiner, mais les nouvelles recettes, les ingrédients récemment découverts et les acquisitions d’ustensiles n’ont jamais été aussi présents dans mon esprit. Et tout cela est un peu grâce à (mon compte bancaire me dit « à cause de ») un site dont je crois avoir déjà parlé (mais 1, j’ai la flemme de vérifier – déjà que je suis en retard pour écrire ce bilan… – et 2, il mérite bien qu’on en parle deux fois) : Owi Owi Fouette-moi.
Derrière ce nom insolite se cache un site de cuisine particulièrement réjouissant et appétissant évidemment. Avec un ton plein de peps (expression périmée ?) et d’humour, l’autrice nous présente des recettes toutes plus alléchantes les unes que les autres. J’avais déjà testé les Peace Orechiette, novembre fut le mois des Croustiti, des carottes rôties-harissa-haricots blancs (car, fait improbable, j’avais simultanément des haricots blancs traînant depuis des siècles dans un placard et quelques jeunes carottes que je ne savais comment accommoder : au lieu du résultat fadasse que j’aurais bricolé, ça a donné quelque chose de puissant gustativement parlant), des Pasta Explosion, des rösti au four, du Rackam Chicken, des douces patates, des biscuits miel et flocons, ainsi que du riz au lait à la vanille (j’avais déjà une recette, mais celle-ci était meilleure encore !)
C’était tellement bon que, si vous aimez cuisiner un peu, je vous invite vivement à aller y jeter un œil !

Je vous souhaite un beau mois de décembre !

11 réflexions au sujet de « C’est le 5, je balance tout ! # 47 – Novembre 2020 »

  1. oh wow merci pour la mention ça a grave égayé ma journée :sob:
    (et tu as donné un +1 à La fille dans l’écran dans ma wishlist)
    (et avoir parlé cuisine dans ce que tu as fait de mieux : absolument génial j’adore)

    • C’était tout à fait mérité ! Ton article était parfait !
      (Chouette ! C’est une sympathique lecture !)
      Merci ! Tant mieux si ça t’a plu ! (De toute façon, à part aller au boulot et cuisiner, je n’ai pas fait grand-chose d’autre en novembre… ^^)

  2. Je l’avais tellement aimée que je relirais volontiers L’épouvantable peur d’Epiphanie Frayeur 🙂
    Tu m’intrigues avec le site de recettes que je vais m’empresser de visiter.
    Bon mois de décembre !

  3. J’ai énormément de retard dans mes lectures de blog, mais je passe quand même par ici ! Qu’as-tu pensé d’Edith Wharton et du temps de l’innocence ? Je me dis que c’est une auteure britannique qu’il me faudra tester à l’occasion. Et ton avis génial sur Croc-Blanc me rappelle aussi que je suis vraiment très intriguée de lire d’autres romans de Jack London. Je suis aussi ravie que La fille dans l’écran t’ait plu à ce point : pour moi, c’est vraiment une bande dessinée « doudou/bulle » tant elle m’évoque des choses très liées à ma vie et tant je reste fascinée par toute tentative d’écrire et dessinées à quatre mains.
    Je te remercie encore pour les blogs que je découvre par tes chroniques lues ailleurs, c’est toujours un plaisir de découvrir d’autres plumes littéraires ! Et merci pour la découverte du blog culinaire… déjà le nom est super-drôle, mais je manque désespérement de recettes nouvelles et emballantes à tester, alors je vais fouiller le site pour en trouver des nouvelles ! Je comprends trop bien ta frénésie culinaire !
    Il est trop tard pour te souhaiter un bon mois de décembre, alors à la place, je te souhaite de belles fêtes de fin d’année, de belles lectures et surprises pour l’année 2021. 🙂

    • Ne t’inquiète pas, j’ai une liste d’articles à lire longue comme le bras vu que la reprise du boulot a bien diminué le temps passé sur l’ordi chez moi.

      Pour Le temps de l’innocence, ça a été une découverte sympathique. Je n’ai pas forcément été transportée, mais j’ai été intéressée par le portrait qu’elle trace de la bonne société new-yorkaise, ce monde où les désirs personnels s’évanouissent devant les bonnes manières et les convenances. J’ai un autre titre d’elle à lire, je pense qu’il m’aidera à avoir un avis plus clair sur cette autrice.
      Personnellement, j’ai envie de tout lire de London à présent. Pour le coup, lui m’a transportée !
      Oui, je suis bien d’accord ! C’est une très jolie BD, le genre de lecture dans laquelle on ne peut que se sentir bien !

      Génial, j’espère que tu trouveras des recettes qui t’inspireront ! Décembre continue sous le signe d’Owi Owi et je me régale vraiment. Je n’ai décidément jamais testé tant de nouvelles recettes d’un coup !

      Je te souhaite de même, en espérant que tu passeras de bons moments dans les semaines à venir !

      • Merci beaucoup pour ton retour sur Edith Wharton ! Je me dis que c’est l’une de ces autrices qui savaient superbement exprimer les contradictions et les moeurs d’une société, à une certaine époque, mais j’ignorais si ses personnages et intrigues pouvaient être émouvantes ou passionnantes au-delà de cet oeil critique. J’espère que son autre livre te transportera davantage !
        Oui, et ce qui est fascinant pour London, c’est qu’on dirait qu’il a vécu dix mille vies en une seule…et tout en trouvant le temps d’écrire… de quoi être admirative.
        Merci beaucoup pour tes souhaits 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s