C’est le 1er, je balance tout ! # 29 – Mai 2019

c-est-le-1er-je-balance-tout-banniere-bicolore-sapinRimant avec « C’est lundi, que lisez-vous ? », ce sympathique rendez-vous a été initié par Lupiot du blog Allez vous faire lire. Il permet de revenir sur le mois écoulé à travers quatre points :

  • Le Top et le Flop de ce que l’on a lu le mois dernier ;
  • Une chronique d’ailleurs lue le mois dernier ;
  • Un lien adoré le mois dernier (hors chronique littéraire) ;
  • Ce que l’on a fait de mieux le mois dernier.

***

  1. Le Top et le Flop de ce que j’ai lu le mois dernier.

Romans

BD

Côté Top… Toute une vie et un soir d’Anne Griffin a été une lecture sans fausse note. Une excellente découverte, une histoire de vie comme je les aime. Pour les BD, la palme revient l’ouvrage de Loïc Clément et Anne Montel, Les jours sucrés. Une magnifique histoire subtilement illustrée par les sublimes aquarelles de la dessinatrice.

Côté Flop… Ça me fend le cœur, mais le tome 2 des Contes macabres de Poe illustré par Benjamin Lacombe a été une grosse déception, tant pour les textes choisis que la rareté des illustrations.

Je reviendrais sur ces trois titres dans des chroniques à venir, mais j’ai lu bon nombre de livres ce mois-ci sur lesquels je ne reviendrai pas. Je vous propose donc mon avis en quelques mots.

Le Petit VagabondBande dessinée sans texte, Le petit vagabond de Crystal Kung, autrice et dessinatrice taïwanaise, est une BD qui se démarque avant tout par la splendeur lumineuse de ses illustrations. De toutes tailles, elles constituent de fascinants tableaux dans lesquels l’on plongerait volontiers. La beauté chaleureuse des couleurs, l’expressivité touchante des protagonistes… On s’en colle plein les mirettes. Ce petit court-métrage pourra vous donner une idée de ce qui vous attend (bien que je trouve le rendu plus chatoyant sur papier). Les six historiettes racontées ici nous mènent à la rencontre de personnages égarés, tristes, désemparés jusqu’à ce qu’une rencontre imprévue leur offre un peu de baume au cœur. Ce bon génie est un étrange petit garçon à l’air espiègle qui apparaît à qui semble avoir besoin d’un peu d’apaisement. Un recueil paisible et onirique et un délice pour les yeux.

Supers, T1Supers de Frédéric Maupomé et Dawid comporte quatre tomes à l’heure actuelle, mais je n’ai lu que les trois premiers, la bibliothèque ne proposant pas encore le dernier paru. Cette lecture me laisse un peu mitigée (oui, ça arrive). Ce sont les illustrations de Dawid qui m’ont attirée vers ces petites BD et, à ce niveau-là, je n’ai pas été déçue : c’est doux, c’est coloré, c’est dynamique, rien à redire. En revanche, l’histoire ne m’a pas totalement convaincue. L’idée de base – ces enfants extraterrestres dotés de superpouvoirs laissés seuls sur terre qui tentent de se fondre dans la masse à l’occasion de la rentrée scolaire – était plutôt cool et permettait d’aborder les thématiques de la différence, l’intégration et de l’abandon. Concrètement, l’histoire se traîne un peu (pour s’emballer à la fin du troisième tome et me laisser sur un beau cliffhanger), les dialogues tournent un peu en rond et le tout se lit quand même très très vite. Ce sont de jolies BD, agréables à lire, aux idées intelligentes et intéressantes, mais j’espérais vraiment à trouver quelque chose de plus percutant et à avoir un coup de cœur.

La trilogie des fourmis, T3, La révolution des fourmis (couverture)Je m’étais lancée fin décembre dans une relecture de La trilogie des fourmis de Bernard Werber dont je n’avais jamais lu le dernier tome. J’avais adoré le premier tome et cette surprenante plongée au cœur du monde myrmécéen. On y apprend mille choses sur les fourmis (et autres insectes) et je peux vous assurer qu’on ne les regarde plus de la même manière après cette lecture. Je me suis souvent surprise à rechercher des informations, à les vérifier et à les approfondir : Bernard Werber va toujours plus loin, mais amène les choses de manière si prenante que l’on se dit « et pourquoi pas ? ». C’est un aspect que j’ai retrouvé dans tous les livres de lui que j’ai pu lire, il nous amène à croire aux choses les plus folles, on se laisse embarquer et, à chaque fois, c’est un voyage surprenant. Cependant, je dois dire que mon enthousiasme a diminué graduellement au fil de ces trois tomes. J’ai dévoré le premier, j’ai bien aimé le second (surtout grâce à une fascinante coalition d’insectes), mais le troisième n’était pas dénué de longueurs, de redites par rapport aux deux premiers, et j’étais bien contente d’atteindre la dernière page. C’était peut-être le tome de trop (ou peut-être aurait-il mérité quelques coupes), mais ça n’en reste pas moins une trilogie originale entre polar, SF et documentaire animalier !

La Guerre des Clans, C1, T1 (couverture)Après les fourmis, les chats ! Les livres permettent vraiment des expériences uniques ! Dans l’une des boîtes à livres de mon village m’attendait le premier tome du premier cycle de La Guerre des clans, Retour à l’état sauvage, d’Erin Hunter. Une saga qui m’avait toujours intriguée mais que je n’avais jamais eu l’occasion de lire (il faut dire qu’il y a quelques tomes quand même…). J’ai sauté sur l’occasion pour découvrir ces livres qui se vendaient comme des petits pains lors de mon bref contrat de vendeuse en librairie (et valider l’item « une histoire sans humains » du Tournoi des trois sorciers). Ne sachant pas vraiment dans quoi je me lançais, je me suis sentie aussi curieuse que Rusty à l’idée partir explorer cette vie de chat sauvage. Certes, l’écriture est simple et les ressorts de l’histoire sont visibles à des kilomètres : j’aurais pu être complètement fan de cette histoire féline quand j’avais huit ans, mais impossible d’être aussi enthousiaste aujourd’hui. Ça reste néanmoins une lecture sympathique malgré un côté plutôt naïf. Je pense réserver les prochains tomes à la bibliothèque pour en dévorer un de temps à autre (moins d’une journée pour lire celui-ci) ; en revanche, je m’arrêterai au cycle 1 (parce que tant d’autres livres me font envie, parce que je ne suis pas dingue des sagas en cent cinquante volumes, parce que je crains un peu l’indigestion de boules de poils…)

Quelques albums :

  • Quand je serai grand…, de Quentin Gréban, ou parler des rêves et de la possibilité de devenir ce qu’on veut : une bouledogue danseuse, un petit chien super-héros, une fille cheffe de chantier, le champ des possibles n’a pas de limite quand on abolit les clichés. Le tout est illustré par le talentueux Quentin Gréban qui m’a déjà émerveillée à plusieurs reprises (Peter Pan, Maman, Charlie…) et dont j’admire à chaque fois les couleurs chaudes, les courbes douces et la maîtrise de l’aquarelle. (Et quand on aime les chiens, cet album devient un pur régal !)
  • La petite casserole d’Anatole, d’Isabelle Carrier, ou comment aborder la question des différences, en particulier celles qui sont invisibles, et des difficultés pas toujours visibles qu’elles engendrent ? Vous avez peut-être déjà entendu parler de la théorie des petites cuillères pour parler du handicap invisible ? Ici, les complications qu’Anatole doit gérer au quotidien prennent la forme d’une casserole qu’il traîne derrière lui. On peut imaginer ce qu’on veut, maladies lourdes ou petites difficultés à appréhender le monde (phobies, timidité…), cet album épuré tant pour les illustrations que pour les mots choisis se révèle tout en délicatesse, compréhension et bienveillance. Je me suis régalée et l’autrice propose ici un très bel ouvrage de réflexion et une très intelligente petite histoire. (Challenge Voix d’autrices : un album jeunesse)
  • Cher Bill, d’Alexandra Pichard, ou l’amitié épistolaire. Les lettres ont ce côté un peu naïf et direct des lettres d’enfants, ce qui fait sourire (tout en rappelant des souvenirs si vous étiez du genre à en écrire vous-mêmes). Mais surtout, la correspondance de nos deux amis laisse peu à peu entrevoir les différences qui les séparent (différences d’échelle, différence de milieu…) : en effet, l’un est fourmi et l’autre poulpe. Ces dissemblances sont soulignées par les illustrations qui accentuent la dimension improbable de cette amitié inter-espèces. Mais les différences n’ont aucune importance et c’est cela qui rend cet album particulièrement attendrissant. Une amitié touchante et un album lumineux.

Côté challenges…

  • Tournoi des trois sorciers : 4010 + 440, soit 4450 points pour Poudlard ;
  • Voix d’autrices : + 5, soit 18/50 ;
  • Challenge de l’imaginaire : + 20, soit 42/36 (livres chroniqués, et non livres lus) ;
  • Les Irréguliers de Baker Street : + 0, soit 44/60 ;
  • Les 4 éléments : + 0, soit 16/20.

***

  1. Une chronique d’ailleurs lue le mois dernier.

Les mangas sont assez rares sur ce blog car j’en lis assez peu, il est vrai. Mais Naomi, notre fantastique Récolteuse de mots, a publié un long très long article sur son rapport à Fullmetal Alchemist. Une série de mangas qui ne m’avait jamais fait envie. C’est à présent du passé et j’aimerais beaucoup avoir l’occasion de mettre la main dessus en bibliothèque !

***

  1. Un lien que j’ai adoré le mois dernier (hors critique littéraire).

Parlons maintenant d’Ada de la Tournée des livres et de son rapport avec la poésie. Dans un article bien fouillé et argumenté comme elle sait nous en proposer, elle dissèque les divers éléments susceptibles d’expliquer son blocage envers ce genre littéraire. Et on s’interroge avec elle au fil de la lecture et même après !

Quel plaisir de trouver sur le blog La bibliothèque de Bénédicte une critique d’une mini-série que je chéris tout particulièrement : l’adaptation BBC d’Orgueil et Préjugés avec Jennifer Ehle et Colin Firth. Me coller devant blottie sous un plaid pendant plus de cinq heures est un petit plaisir personnel (bien que je ne me le sois pas octroyée depuis longtemps : depuis l’article de Bénédicte, j’attends avec impatience la prochaine après-midi pluvieuse car mon programme est tout trouvé). J’ai fini de vous raconter ma vie, vous pouvez à présent filer lire Bénédicte et la laisser vous donner envie de découvrir cette très chouette mini-série !

***

  1. Ce que j’ai fait de mieux le mois dernier.

A part avoir retrouvé le courage d’aller au marché entre la balade de ma chienne et mon départ pour le boulot, je ne vois pas. Ce n’est pas un truc exceptionnel, mais c’est un petit plaisir personnel. Les fruits et les légumes d’été sont tout de même plus appétissants que ceux de l’hiver et la présence de fraises locales et pleines de saveur est un bonus non négligeable.

Non, ce mois-ci, je me suis beaucoup interrogée sur le blog, sur mon rapport à la lecture, sur les chroniques. Après une sorte de frénésie de la critique où je parlais de tout ce que je lisais, j’ai à présent souvent la flemme de me lancer. J’ai privilégié ces derniers temps les chroniques plus condensées en parlant de plusieurs livres dans un même article, un format qui me correspondait mieux en ce moment, mais j’en viens à me dire que c’est un peu facile, un peu rapide, un peu bâclé.
Mon rythme de publication a déjà rebaissé, il y aura peut-être des trous, peut-être pas. Je me demande souvent ce qu’apporte mon blog, mais il est aussi mon aide-mémoire et je ne pense pas le laisser tomber malgré tout.

Vous avez peut-être pu constater que je n’ai pas parlé de films ou de séries depuis un certain temps. Ce n’est pas que je n’ai rien vu, loin de là (revoir les Harry Potter, chose que je n’avais pas fait depuis des années, se motiver pour découvrir les Captain America (et je ne l’aime toujours pas) et Spiderman Homecoming, écumer Netflix en étant pas bien et en tirer The Lady in the Van (à voir surtout pour Maggie Smith), Un monde meilleur, Dumplin’, Le Chocolat, Tout ce qui brille, Les enfants de Timpelbach, etc.), mais je n’ai pas le courage, pas les mots pour parler de tout cela.
J’avais aussi écrit un article au sujet de la série The Tudors avec Jonathan Rhys Meyers dans le rôle d’Henry VIII, mais j’ai laissé tomber l’idée de le publier (ce n’était que partialité éhontée, j’ai pris fait et cause pour les personnages, j’en ai adoré certains et détesté d’autres, mais c’était surtout car j’y ai retrouvé bon nombre de têtes connues, notamment James Frain et Marie Doyle Kennedy d’Orphan Black ou Natalie Dormer de Game of Thrones). Tiens, j’ai aussi vu la dernière saison de Game of Thrones !
Je suis même retournée au cinéma, la première fois depuis ma déception Marie Stuart, pour voir The Dead don’t Die de Jim Jarmusch, mais non, rien à faire, je n’ai pas envie d’écrire. Donc je ne me forcerai pas et les parenthèses 7ème art réapparaîtront peut-être dans quelques mois.

Bref, beaucoup de mots pour pas grand-chose car je ne sais toujours pas où je vais, ce que le blog deviendra, mais on verra bien, n’est-ce pas ?

Sur ce, je vous laisse et vous souhaite un beau mois de juin !

Publicités

27 réflexions au sujet de « C’est le 1er, je balance tout ! # 29 – Mai 2019 »

  1. Les livres de Benjamin Doré sont magnifiques.Mais c’est vrai qu’en feuilletant les Contes macabres j’avais également trouvé que les illustrations étaient assez maigres. Pour le prix de l’ouvrage, j’attends qu’ils soient à ma bibliothèque pour les emprunter.
    A propos de tes réflexions sur ton blog, de mon côté j’aime autant tes longs billets que tes chroniques condensées qui permettent malgré tout d’avoir une bonne idée de ton avis. Il faut faire selon ses envies ! Pas toujours facile de trouver le temps ou la motivation. Il faut que cela reste un plaisir. 🙂
    Je te souhaite également un très beau mois de juin !

    • De Benjamin Lacombe, tu veux dire ? ^^
      Pour Les contes macabres, j’ai adoré le premier tome. Les illustrations, les nouvelles, tout était parfait. Mais le second n’a pas été à la hauteur à mes yeux…
      Oh, merci beaucoup ! C’est ce que je me dis – qu’il faut que ça reste un plaisir – mais à force, j’ai l’impression de me laisser aller, de ne pas trop me fouler. ^^ Je ne sais pas… c’est peut-être juste une petite baisse d’entrain à chroniquer qui me passera dans quelques temps. Et si ce sont davantage des petites chroniques, tant pis. Mieux vaut ça que de blablater pour dire d’allonger l’article, il me semble !

      • Gros lapsus en effet Lacombe ! ^^ De rien ! 😉 Totalement d’accord pour pour les petites chroniques, et parfois on a aussi pas toujours énormément de choses à dire sur un livre.

    • C’est ça ! Après, c’est cyclique chez moi. Dans quelques mois, ça va peut-être repartir à la hausse, mais en ce moment, j’ai parfois un peu de mal. Ce n’est pas dramatique de toute manière, on verra bien comment les choses évolueront.

  2. Dans ton passage sur Les fourmis tu as écrit « premier tome » deux fois de suite, je me demande si la deuxième fois, tu ne voulais pas dire « deuxième » justement^^
    Sinon tu as quand même fait de belles lectures et c’est plutôt chouette, l’album avec les chiens m’a fait craquer ♥.♥
    Sinooon je suis toute embêtée que tu remettes en question l’utilité de ton blog :/ moi je l’aime beaucoup et je trouve que rien que ça, c’est une très belle utilité !
    Pour le reste, ne te force pas si tu n’as pas envie d’écrire et surtout ne pense pas qu’écrire de telle ou telle manière soit « facile » ou non, ce qui compte c’est que cela te corresponde ! Ecrire sur un blog est un passe temps, un joli loisir, ne te force de rien, tu ne nous dois rien à part de te faire plaisir à toi ♥
    Bon mois de Juin ♥

    • Ah oui, en effet, c’est corrigé ! Merci !
      Oui, il est trop chouette et les illustrations de Quentin Gréban sont tellement belles ! J’adore ce qu’il fait.

      Merci beaucoup ! ♥ En fait, c’est le genre de question qui revient souvent chez moi (tendance à la comparaison, dévalorisation, tout ça tout ça…), mais là, je ne sais pas trop ce que ça va donner question rythme de publication. Cela dit, j’ai quand même plusieurs articles de prévu, donc si ça se trouve il n’y aura aucune différence. En tout cas, merci pour ton adorable commentaire ! ♥

  3. Je note les trois albums que tu as lus….tes avis me plaisent beaucoup dessus, et ils ont juste l’air aussi adorables que pertinents ! ^^

    Tu me vois désolée de ton manque d’entrain pour ton blog, que personnellement j’aime beaucoup lire même si je le connais depuis peu ! Tes articles sont de qualité et j’aime les lire. Mais je comprends les baisses de moral/entrain. C’est parfois le signe qu’on a besoin de se retrouver et de se faire un peu de silence aussi, pour retrouver une nouvelle forme d’expression ! Qui sait, de nouvelles idées pourraient te venir lors de ta séance Orgueil et préjugés par un après-midi pluvieux ? Comme disent les autres, il faut se faire plaisir avant tout !

    • J’ai vraiment adoré ces trois albums ! Je n’en parle pas souvent car, généralement, je me contente de les feuilleter et/ou de les lire en vitesse au boulot, mais ceux-là, je les ai empruntés pour prendre le temps de les lire tranquillement chez moi, et je ne le regrette pas. Ça m’a aussi permis de rester trois plombes sur chaque illustration de Quentin Gréban !

      Meci beaucoup ! ♥ De mon côté, j’avais plutôt le sentiment que mes articles étaient moins intéressants ces derniers temps, mais s’ils vous plaisent toujours, c’est l’essentiel. En fait, vous êtes toutes en train de me remotiver et, si ça se trouve, cette mauvaise passe va finir aussi vite qu’elle aura commencé !
      Ahah, oui, peut-être ! Vu la semaine qui s’annonce, je vais peut-être bien avoir l’occasion de m’organiser ça plus rapidement que prévu ! ^^
      Je te remercie de ton commentaire (de tes commentaires en général d’ailleurs car j’aime beaucoup échanger avec toi) et de ton passage ici !

      • J’espère pour toi que la mauvaise passe finira vite! Mais quelque chose me dit que prendre du temps pour toi, surtout pour des choses qui te font plaisir et que tu attendais depuis longtemps, auront déjà un effet bénéfique pour toi !
        Merci à toi aussi 🙂

        • Je viens de lire deux livres dont j’ai hâte de vous parler ! Pour le coup, je vais sûrement encore faire un article pour deux livres, mais ils ont des points communs donc ce serait dommage de ne pas les mettre ensemble. J’ai hâte, mais en même temps, j’ai tout de même la flemme de m’y atteler, c’est terrible !

          • J’ai hâte de lire ta critique alors ! et puis, quand il y a des points communs, pourquoi se priver de faire un parallèle ? Pour la flemme, je ne peux que compatir, l’éprouvant souvent aussi ! Mais une fois que la rédaction est lancée, ça va jusqu’au bout !

  4. … Comment ça, tu te demandes ce qu’apporte ton blog ? Des articles intéressants, voilà ce qu’il apporte. Toujours heureuse de les lire pour ma part ! En plus, tu as des lectures bien plus éclectiques que les miennes, ça me réveille un peu, aha.

    Pour FMA, si tu ne les trouves pas à la bibliothèque, tu peux regarder l’animé FMA Brotherhood. Le premier ne suit pas le manga, mais celui-ci, si. J’ai pas lu le manga (Naomi me déteste) mais l’animé Brotherhood vaut le coup !

    Et merci pour ce que tu dis pour mon article ! Je ne faisais que m’interroger, héhé.

    Sinon, t’as lu pas mal de choses avec des animaux : les fourmis, les chats, les chiens… C’est un peu mignon !

    (bon, tu m’as brisé le coeur à dire que tu n’aimes pas Captain America, mais tu as d’autres qualités, alors ça va)

    • Plus éclectiques que les tiennes ? Sauf que tu explores une catégorie qui se fait très rare chez moi : les essais ! Pour le coup, c’est toi qui nous réveilles un peu ! (Mais je suis bien dans mes romans, donc tant pis pour eux; pour l’instant en tout cas !)
      En tout cas, c’est trop gentil de ta part ! Je suis super gênée maintenant parce que on dirait que j’ai écrit ça pour partir à la chasse aux compliments, alors que pas du tout, c’était surtout pour prévenir de ne pas s’étonner si les articles se faisaient plus rares. Mais merci, Ada ! Venant de la part de la reine des articles fouillés et passionnants, ça fait très plaisir !

      D’accord, merci du conseil, je note mais j’aimerais bien lire les mangas d’abord, même si ça doit prendre trois plombes.

      Oui, mais c’étaient de très bonnes interrogations !

      Ahah, oui, en effet ! Ce n’était pas du tout voulu, mais oui, je retombe en enfance (en vrai, je suis toujours une vraie gamine quand je vois des animaux, on dirait que je suis restée enfermée dans un bunker depuis ma naissance et que je viens juste d’en sortir).

      (Mince, désolée… Pour être honnête, quand j’ai enfin vu les films autour lui, il ne m’a pas trop agacée dans le premier. Après, les deux autres, comme pour tous les Avengers, non, je ne l’aime pas. Ni son rôle, ni son nom de super-héros, ni son caractère, ni son vrai nom, ni même sa tête ! Le pauvre n’est pas gâté avec moi… Il est tout à toi !)

      • Oui, je pense, tu lis des genres plus diversifiés plus souvent que moi (je pense aux thrillers, à la fantasy, à la SF, etc)
        Ah mais non, t’inquiètes, je pense que quand on doute et qu’on en fait part, on a tous l’impression de faire la chasse aux compliments. Ca m’est déjà arrivé de nombreuses fois (je doute beaucoup) mais c’est surtout un manque de confiance en soi, je suppose que c’est pareil pour toi. Olala, mais c’est toi qui fait des compliments à me remercier, merci !

        Pas de soucis, je t’en faisais mention au cas où 😉

        Tant mieux alors 😀

        Aha, pareil (d’ailleurs, ça me fait penser à une idée d’article pour mon blog perso… que je n’ai pas encore commencé), je gagatise sur les chats surtout.

        (Aha, t’inquiètes, je rigolais. C’est qui ton Avenger préféré alors ?)

        • Bon, alors disons qu’à nous deux, on se complète ! Je lis plus de SFFF que toi et toi plus d’essais (et de poésie si tu t’y mets !).
          Oui, abyssal manque de confiance en soi, mais bon, j’essaie de ne pas le laisser envahir le blog, mais des fois… ça ne marche pas !

          Ah ! Tu attires mon attention avec cet article mystère (et non écrit) !
          J’adore les chats aussi, mais en étant allergique, ce n’est pas simple. Disons que je dois me limiter à quelques gratouilles avant de filer me laver les mains.

          (En fait, je n’aime pas assez les Marvels pour avoir un préféré. Je n’aime pas Captain America et Hulk, mais les autres… Certains peuvent m’être plutôt sympathiques (par exemple, le nouveau Spiderman a une désinvolture que je trouve assez agréable au milieu de tous ces gens qui se prennent très au sérieux), mais finalement, je suis assez indifférente. Je suis incapable d’en citer un que je serai triste de voir mourir par exemple. En fait, je crois que justement ils se prennent trop au sérieux, du coup, je n’ai aucun attachement pour eux. En fait, je crois que je n’aime pas vraiment les super-héros. ^^
          Et toi ?)

          • Compte pas trop sur moi pour la poésie, mais pour les essais, ok 😛
            Je te comprends, je fais de mon mieux pour me restreindre…

            Ah ben tu le verras sur mon blog perso, c’est le dernier : https://idealisticreflection.video.blog/
            Tu peux t’abonner, c’est un blog WordPress.
            Ah oui ? J’en connais une aussi qui les trouve mignon… de loin.

            (du coup, tu l’as deviné, mon grand favori, c’est Captain America. Après, je te comprends car je n’ai pas vraiment d’autre favori… Avengers, c’est pas non plus essentiel dans ma vie, quoi)

            • Ah chouette, je vais aller lire ça tout de suite ! J’ignorais que tu avais un autre blog (je n’avais pas tilté sur le « perso », je pensais que tu parlais de la Tournée des livres), mais je te suivrai avec plaisir.

              (On se comprend alors ! Sauf sur Captain America finalement. Ce n’est pas du tout essentiel dans ma vie non plus. Ça ne me dérange pas de les regarder une fois, mais je ne suis absolument pas une fan.)

  5. Coucou !
    On aurait pu se faire une lecture commune si on avait su comme on a toutes les deux lu en mai Un funambule sur le sable !
    Merci beaucoup pour le partage de l’article sur FMA, vraiment, ça me touche beaucoup. ♥

    Pour tout ce qui est réflexion articles et blog, forcément je m’y retrouve avec mon activité sporadique (un mal pour un bien, je perds certes beaucoup de visibilité [m’enfin ça après c’est pas ma vie mais ça peut donner l’impression de faire les choses dans le vide ] mais en même temps j’aime bien ça car c’est sans pression, un peu au gré du moral et des envies, ça me convient. ) L’important c’est que tu prennes encore du plaisir à partager, à tenir ton blog, et que ce ne soit pas une corvée. Quand tu dis que des formats condensés  » mais j’en viens à me dire que c’est un peu facile, un peu rapide, un peu bâclé. », je ne suis pas d’accord. C’est un format comme un autre, et on est pas là pour se battre à faire les articles les plus longs du monde. C’est en fonction du temps que tu as à y accorder, de ton énergie etc. Ca peut être temporaire ou définitif, qui sait. Mais ton blog est mouvant, tout comme toi, donc pour l’instant il passe par ce format, ne te prends pas la tête (plus facile à dire qu’à faire)

    Les petites victoires sont les meilleures selon moi. Parce qu’elles sont réalistes, et que ça fait les bonheurs quotidiens. Puis ça peut paraître facile, mais pour moi aller au marché, c’est assez galère. Entrer en contact direct avec le commerçant, je panique trop haha.

    Je te fais des bisous, et j’espère que le mois de juin te sera plus souriant et que ton moral se stabilisera (parce que tu laisses transparaître une rechute, j’espère que je me trompe…)
    Bon courage, et joli mois à toi. ♥

    • Hello !

      Mais oui, complètement ! Mais, outre le fait que je ne pouvais pas savoir que tu le lisais aussi de ton côté, ça a été totalement imprévu pour moi. Je suis tombée dessus et je l’ai embarqué pour le lire dans la foulée. Spontané et inattendu !

      Pour la visibilité, tu dois quand même être suivie par pas mal de gens qui reviennent même si des mois s’écoulent entre deux articles, non ? C’est mon cas et je ne pense pas être la seule. La qualité que l’on sait trouver chez toi fait que l’on ne s’attache pas au rythme de publication. Après, pour ce qui est d’attirer de nouvelles personnes, ça ne doit pas être évident en effet, mais comme tu dis, il faut respecter tes envies et tes motivations.
      Merci pour les formats courts. Tu me rassures et me remontes le moral, c’est gentil ! Après, je préfère faire une chronique courte si c’est tout ce qui me vient plutôt que d’en rajouter des tonnes en tournant autour du pot pour rallonger le truc, ce serait totalement vain et inintéressant.

      Pour le marché, je dois dire que j’y vais assez tôt pour éviter la foule (je leur laisse juste le temps de s’installer ^^) et parmi les primeurs, j’en ai testé trois avant de trouver celui qui était suffisemment avenant et gentil pour que j’ose passer plus de trente secondes sur le stand et demander cent cinquante trucs sans avoir l’impression de gêner. ^^

      Merci pour tes mots.
      J’espère aussi que tu vas mieux et ça me fait très plaisir de te revoir dans le coin. JE te souhaite un beau mois de juin.
      Bisous et à bientôt !

      • Coucou décalé (once agaiiiin) !

        Haha ne t’en fais pas, je pensais le lire plus tôt au départ comme je l’ai quand même acheté au salon du livre de Limoges mais je l’ai fait traîné un pitit peu (boh pas des masses non plus, c’était début mai le salon, j’ai dû le lire milieu ou fin du mois. Mais je pensais me jeter direct dessus haha)

        J’ai une petite communauté oui, bon elle reste mince mais elle me va, de toute manière vu mon irrégularité je n’ai rien à exiger ! En tout cas je fonds face à ta gentillesse, merci beaucoup !

        Tu as tellement raison, de toute manière ce n’est pas la taille d’un article qui fait sa qualité. Tu as des articles condensés très bons, d’autres qui ne sont qu’une pale copie du résumé, et des chroniques trèèèès longues qui reformulent la même idée alors bon…

        J’ai pensé à toi jeudi matin parce que je suis allée au marché justement ! Même si je n’y ai pris que trois trucs, c’était déjà ça haha, mais voilà j’ai eu une pensée qui t’étais adressée. 😉

        Je devrais t’envoyer un mail quand j’arriverai à me mettre un coup de pied aux fesses (déjà je réponds aux commentaires, miracle… ), prendre de tes nouvelles me manque tout de même.
        Bisous et à bientôt !

        • Hello !

          Tant pis ! Peut-être qu’on aura d’autres occasions pour une lecture commune, qui sait !
          Si tu savais le nombre de livres que j’ai sur lesquels je pensais me jeter direct et qui finalement traînent dans ma PAL…

          C’est gentil d’avoir pensé à moi ! Ça s’est bien passé, l’épreuve du marché ?

          Ça me ferait très plaisir de recevoir un mail, mais ne te mets pas trop la pression ! Fais comme tu as envie !

          A bientôt !

          • Coucou !

            Peut-être bien oui !
            Haha je me doute, personnellement c’est à peu près… Oh bah, l’entièreté de ma PAL tiens !

            Bah écoute ça a été surmontable haha, bon j’ai quand même mis un peu de temps à observer les gens pour me rassurer et me dire que c’était « bien comme ça qu’il fallait faire »…

            J’attends un peu de me restabiliser pour éviter qu’au bout de deux mails j’ai encore du mal à répondre et que ça retombe à l’eau…

            A bientot !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s