Tag Liebster Award

Tag Liebster AwardMe voilà à mon tour confrontée au fameux Liebster Award. La coupable : Niognot qui m’a taguée il y a un mois tout pile ! Il était d’ailleurs temps que je m’y mette (j’ai deux autres tags en attente, il est donc fort possible qu’ils arrivent bientôt). Elle m’a donc confié la mission de :

  1. Raconter 11 choses sur moi
  2. Répondre à ses 11 questions
  3. Nominer 11 autres personnes avec mes propres 11 questions.

Bon, c’est parti !

Commençons par les onze choses sur moi.
(Attention, ça va être passionnant !)

  1. Mon pseudo n’est absolument pas volé, je suis une vraie ourse. Enfin, pas avec des griffes, des crocs et des poils (quoique), mais je suis une solitaire qui rêve de vivre à la campagne sans autre humain aux alentours – d’où le fait que je ne me sens pas bien du tout à Paris où j’habite actuellement (mais plus pour trop longtemps si tout va bien). Non seulement je n’ai pas beaucoup d’ami.es, je ne sors pas vraiment, je ne me sens pas à ma place dans une fête, mais aussi j’aime faire les choses à ma manière, j’aime travailler seule et sans surveillance. Et j’aime assez cette indépendance. (Et en plus, les habitants de mon village – enfin, je devrais dire le village de mes parents maintenant – s’appellent les ours ! (Je vous laisse faire vos recherches !)).
  1. J’adore faire des cauchemars. Mais vraiment. J’adore avoir l’impression que mon cœur va s’arrêter tellement je flippe, j’adore ne pas être certaine d’être vraiment réveillée, j’adore me repasser des bouts de mon cauchemar. Malheureusement, je n’en fais pas tant que ça, ça dépend des périodes (après avoir revu la série Twin Peaks récemment, Bob m’a bien foutu les jetons deux-trois fois, mais sinon, ça fait longtemps).
  1. Je ne sais absolument pas ce que je veux. Et cette phrase est valable dans à peu près tous les domaines. Je ne sais pas ce que je veux quand je dois choisir UN livre dans une librairie, je ne sais pas ce que je veux quand je suis au restaurant, je ne sais pas ce que je veux faire de ma vie, je ne sais rien.
  1. J’adore les listes. J’en fais tout le temps, partout. Au travail, dans mon agenda pour les tâches quotidiennes, pour le blog. J’ai un carnet – parce que je suis fan des carnets de toutes sortes et de toutes tailles aussi – spécial listes diverses et variées. Principalement pour le plaisir de barrer, cocher, éliminer (d’ailleurs, je vais bientôt pouvoir barrer ce tag !).
  1. J’adore les chats… mais je suis allergique (et ne me parlez pas de chats sans poils ou de chats hypoallergéniques). Heureusement, j’adore aussi les chiens et j’en aurai un dès que je serai à la campagne (ou deux).
  1. Vous l’avez compris, je n’aime pas la ville. Certes Paris a d’indéniables avantages : les musées, les théâtres, les cinémas, les facilités pour prendre l’avion, le train ou autre, etc. Au début, c’était chouette, mais maintenant, je vois surtout le béton, le gris, la foule, la puanteur, la misère, le métro, le bruit qui m’agressent sans cesse et me poussent surtout à rester dans mon appartement (et la chaleur en ce moment n’arrange rien). Du coup, je n’attends plus qu’une chose : partir à la campagne. (A peu près n’importe où sauf dans le Nord et dans le Sud, quelque part au milieu quoi !)
  1. Dire que je n’ai pas du tout confiance en moi est un euphémisme.
  1. Je déteste les limaces et je les repère à 10 mètres (au moins, oui) dans les bois. Ce n’est pas que j’en ai peur (je ne suis quand même pas atteinte à ce point), mais ça me dégoûte indiciblement. (Et c’est un traumatisme d’enfance alors on ne rigole pas !)
  1. Par contre, je suis quasiment phobique du téléphone. Je déteste répondre au téléphone – quand mon téléphone sonne au bureau par exemple (sachant que je n’ai pas à répondre aux clients, ce n’est pas mon taf), ça me fait une décharge de stress dans le ventre à chaque fois (et je refile vite fait le bébé à mes collègues) – et je déteste appeler. Donc quand je dois passer un coup de fil administratif ou pour prendre un rendez-vous, il faut que je me le note (toujours les listes), définir une heure pour me préparer mentalement, et appeler… et le pire, c’est quand ça ne répond pas et qu’il faut recommencer un peu plus tard. Les seules exceptions sont ma mère et mon copain. Bref, ça se soigne, je sais.
  1. Depuis que je suis à Paris, j’enchaîne les CDD et autres contrats courts (même si en ce moment, j’ai un peu de mal à retrouver un poste à chaque fois que je finis un contrat, car qui dit manque de motivation pour sortir, dit manque de motivation pour chercher) et j’aime beaucoup ça. Ça me donne une liberté très agréable. Je sais que la fin est proche si un poste ne me plaît pas, je sais que je peux prendre des vacances et caler mes boulots en fonction de ça. Et je serai prête à partir de Paris rapidement ! Donc j’apprécie le changement et je ne suis pas impatiente d’être installée dans un travail avec un CDI.
  1. Je déteste le café même si je me suis forcée quand j’ai fait mon service civique Portage en bibliothèque pour faire plaisir à mes p’tites mamies (par contre, j’ai dû vider leurs réserves de sucre pour le faire passer). Et je ne bois aucun alcool. J’ai essayé beaucoup de breuvages, mais rien n’y fait. Vin, bière, cocktail, etc., tout a pour moi un goût et une odeur en commun (un goût et une odeur d’alcool quoi) qui ne passe pas. (Du coup, ça participe sans doute au fait que je ne me sens pas à l’aise dans une fête.) Je bois du jus de fruit et du thé (et de l’eau évidemment).

A présent, les onze questions de Niognot !

  1. Licornes ou pandas roux? Attention il y a un piège!

Je ne vais pas me faire des amis, mais… ni l’un ni l’autre ! Je ne comprends pas l’engouement autour des licornes (désolée, Niognot !) et je ne suis pas fan des pandas roux (ni des pandas noirs et blancs d’ailleurs, ni des koalas, mais je m’égare). Je préfère les dragons ou les hippogriffes s’il faut aller chercher dans l’imaginaire ou les panthères dans la vraie vie…

  1. Quelle est la durée d’une session lecture optimale pour toi?

Voyons… Toute la journée ?

  1. Tu préfères : ne plus jamais pouvoir acheter de livres pendant 5 ans ou être obliger de casser le dos de tous les romans qui sont déjà dans ta bibliothèque?

Aah, mais c’est quoi cette question de maso ?! Tu es cruelle, Niognot. Si je n’avais que des poches, je n’hésiterais pas, mais j’ai quand même des beaux livres, des BD et ça me ferait mal de les abîmer. Donc je prends les cinq ans sans achats ! Ça me permettra de vider ma PAL de malade, de relire certains titres et de mettre de côté pour voyaaaaaaager !

  1. Ton parfum de glace préféré?

Mangue-passion. Ça fait deux, mais ça va ensemble !

  1. Si tu ne travailles pas dans le milieu du livre, quel métier aurais-tu aimé exercer dans cette filière ? Si tu travailles déjà dans ce milieu, quel autre métier t’intéresserait ?

Si vous vous reportez au point 3 des onze choses sur moi, vous saurez que je ne sais pas. J’ai fait des études pour être bibliothécaire, je ne le suis toujours pas (foutus concours à la c**) et, à présent, je ne suis plus trop sûre de vouloir être bibliothécaire. J’ai testé la librairie, j’ai adoré conseiller les lecteurs et tout, mais les conditions n’étant à mon goût pas tenables, je suis vite partie (il faudrait que j’essaie dans une petite librairie).
Sinon, il y a plein de métiers qui m’intéresseraient – les animaux, les arts, les petits humains (entre 2 et 7 ans, j’aime bien), etc. –, mais si vous vous reportez au point 7, vous saurez que je n’ai pas confiance en moi du tout du tout et que, par conséquent, je me mets moi-même des barrières parce que je ne me considère pas capable de faire autre chose que caissière.

  1. Ton blog préféré (tout genres confondus)?

Euh… le tien ? :p Non, chaque blog a son caractère et il y en a beaucoup donc je raffole, mais je vais citer le premier blog que j’ai suivi assidûment : Allez vous faire lire. Julia/Lupiot (et son équipe) fait un boulot d’enfer et elle me donne envie de lire tous les livres dont elle parle tout en me faisant rire.

  1. Ton réseau social préféré?

Je ne suis pas vraiment une adepte des réseaux sociaux (rapport à la solitude et tout, voir le point n°1), mais j’aime beaucoup Pinterest et je pense m’inscrire prochainement sur Instagram. En revanche, je fréquente peu Facebook (plus pour suivre des gens ou des projets qui sont surtout sur Facebook) et je n’aime pas du tout Twitter.

  1. Pour toi quel est le roman feel good par excellence?

Je ne lis pas de romans « feel good », j’ai rarement adhéré quand j’ai eu l’occasion de tester, mais le livre qui me fait immédiatement me sentir bien, c’est Harry Potter.

  1. Sais tu que les canards se déguisent en utilisant des têtes de chien comme masque? (si tu ne me crois pas tape « ducks dog masks » dans Google)

Euh… Non, c’est une découverte !

  1. Y a-t-il un livre que tout le monde semble adorer sauf toi? Lequel?

Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates, de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows. Beaucoup de gens semblent avoir adorer ce roman qui a été pour moi une déception, tant au niveau des personnages, de l’exploitation du cadre géographique et historique, de l’écriture.

  1. Si tu devais porter qu’un seul T-Shirt toute ta vie, de quelle couleur le choisirais tu?

Aucune hésitation : noir !

Et pour la dernière partie…

Désolée, je triche ! Je ne vais nominer personne, ce tag a déjà beaucoup tourné et je doute de ma capacité à trouver des questions originales !

Publicités

37 réflexions au sujet de « Tag Liebster Award »

  1. Oui oui oui, c’est génial de pouvoir en apprendre plus sur toi. Je me reconnais beaucoup en toi par la moi d’il y a 5 ans. Je ne savais jamais ce que je voulais! 😀 Bon maintenant je sais ce que je ne veux pas, c’est sûr mais pas tellement ce que je veux non plus. Et j’aime beaucoup enchainer les CDD aussi, c’est rassurant pour moi. J’aime mon métier mais je ne suis pas sûre de vouloir faire ça toute ma vie.
    Bon pour la confiance en soi ça vient avec le temps et les expériences, j’espère que tu réussira à prendre confiance parce que c’est pas cool de se dévaloriser ou de parfois s’empêcher de faire des chose!
    Pour les licornes je te déteste un peu mais heureusement que t’es sympa sinon! 😉
    Bisous. Merci d’avoir répondu.

    • Savoir ce que je ne veux pas, ça va ! Mais je me retrouve quand même toujours avec beaucoup trop de choix à la fin pour arriver à choisir. ^^
      Et moi aussi je m’étais beaucoup retrouvée en toi dans ton tag comme je te l’avais dit d’ailleurs (par rapport au côté pas tellement matérialiste, à la vie de célibataire, etc.), mais j’ai quand même trouvé d’autres choses à dire !
      C’est ce qu’on me dit pour la confiance, on verra bien. Je sais que c’est con de se brider toute seule, mais j’ai beau le savoir, ce n’est quand même pas toujours évident de dépasser ça. Enfin bref, on s’en fout !
      Désoléééééée pour les licornes ! 😦
      Et c’était un plaisir de répondre. (En fait, il fallait juste que je me décide car une fois partie, c’est allé vite.)

  2. Je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à ne pas supporter l’alcool, je n’y arrive tout simplement pas. Pour le téléphone j’avais exactement le même problème surtout quand c’est administratif, par contre les amies, les amours et la famille pas de problème d’ailleurs on a du mal à m’arrêter ensuite… Pour les amateurs du cercle littéraire de patate j’ai aussi été très déçue, et je me suis beaucoup ennuyée 😦

  3. Tu doutes beaucoup trop ! 🙂 (même si ça a un côté attachant ^^) En tout cas j’aime beaucoup passer du temps sur ton blog, c’est que tu dois pas faire tout faux 😉
    Le stress du téléphone c’est un vrai problème reconnu de notre génération à part ça ! Moi je le vis pas trop mal parce que j’ai été souvent forcée (hashtag recherche d’appart) et du coup j’ai pris l’habitude, mais c’est vrai que c’est une intrusion dans la vie privée dont on n’a plus l’habitude maintenant qu’on a les discussions par écrit…
    J’espère que tu vas pouvoir partir de Paris bientôt alors ! Je suis plutôt citadine mais je préfère les villes à taille humaine, Paris c’est drôlement intimidant quand même 🙂

    • Je ne doute pas pour être attachante, c’est très pénible au quotidien ! ^^ Merci, c’est gentil ! Et c’est un peu rassurant, parce que je ne le trouve pas si bien que ça, il y a tellement de personnages géniales sur la blogo !
      Je ne savais pas que c’était un vrai problème de génération ! Et c’est dû à quoi ? J’ai de toute façon toujours été plus à l’aise à l’écrit qu’à l’oral, quelle que soit la situation, alors que le téléphone ne soit pas pour moi n’est pas très surprenant.
      Paris a ses avantages, mais non, ça ne me convient pas. J’ai bien aimé vivre à Nancy et Clermont-Ferrand aussi, mais c’est surtout parce que je n’y suis pas restée longtemps, j’aurais fini par craquer aussi !

  4. Ce tag est génial pour te découvrir .
    Pour le téléphone, je suis dans le même cas que toi. Je déteste devoir appeler les gens (surtout les administration) et je repousse toujours le plus possible. Il y a pas le recul que peu avoir l’écrit.
    Je comprend le fait que tu aimes enchainer les CDD. ça doit avoir un côté rassurant de savoir qu’on est pas bloqué toute sa vie dans un emploi. Moi, je suis encore étudiante, mais cette perspective m’effraie assez.
    En tout cas, j’espère que tu pourra bientôt partir à la campagne 🙂

    • Tant mieux si ça vous plaît, il faut remercier Niognot ! C’était bizarre de faire ce tag, je n’ai pas l’habitude de parler autant de moi !
      Ah copiiine ! ^^ Oui, et je n’ai pas tellement de répartie, je fais partie des gens qui ont de la répartie deux heures après (en mode « aaah j’aurais dû dire ça ! ») et, en plus, parler face aux gens me stresse (après, ça dépend des gens, je ne suis pas stressée chez mes parents par exemple), du coup je bredouille, j’abrège et c’est nul. Du coup, l’écrit me permet de réfléchir tranquillement et de dire tout ce que j’ai à dire.
      Tu fait quoi comme études ? Peut-être qu’avoir un poste plus fixe quand je serai dans un endroit où je serai bien me stressera moins, mais actuellement, je n’ai pas envie de « m’enchaîner » à Paris.

      • C’est justement parce que tu n’a pas l’habitude d’autant parler de toi que ce tag nous permet de découvrir plein de choses 🙂
        En public, je suis aussi facilement intimidée. J’abrège, j’oublie la moitié de ce que je dis et pour la répartie, je la trouve dès que j’ai quitté les lieux (ce qui est pas le meilleur moment). L’écrit est tellement plus pratique !!
        J’étudie l’Histoire de l’art, mais j’arrive vers la fin de mon cursus, ce qui m’oblige à penser à l’après.
        Effectivement, vu que tu veux partir de Paris, un CDI se serait plutôt une punition pour toi. J’espère que tu pourras en partir rapidement et trouver le job qui te convient 😉

  5. Je te rejoins pour la solitude, je préfère ça aussi, et c’est difficile de le faire comprendre à l’entourage aussi…

    En tout cas, c’est très cool d’en savoir plus sur toi ! Je trouve qu’on se ressemble sur certains points, c’est marrant. 🙂 Et j’ai été taguée par la même personne que toi sur ce même TAG (que je n’ai pas encore fait) et je suis d’accord, la question 3 est une torture 😛

    • Mon entourage est assez habitué, donc ça va à ce niveau-là. C’est plutôt quand des gens que je ne connais pas trop (genre des collègues, ou d’autres rencontres plutôt éphémères) me demandent si je sors (sous-entendu faire la fête) et que je dis non, ils le regardent souvent avec des yeux ronds. ^^
      C’est cool de se découvrir des points communs avec d’autres blogueuses, je trouve ! Tu n’es pas la première à me dire ça !
      Et bon courage alors ! ^^ Je lirai tes réponses avec plaisir !

      • Mais je ne m’en fais pas du tout, je n’ai aucun problème avec ma solitude ! Je ne suis jamais seule avec ma solitude, comme disait Reggiani. ^^

      • Pourquoi ? Ce n’est pas une obligation de vouloir sortir et tout, tu es comme tu es et c’est tout. (Après, je comprends aussi. Ça, ça ne me dérange pas, mais il peut y avoir d’autres sujets sur lesquels les réflexions des autres va me peser. On gère ce qu’on peut comme on peut.)

      • Je suis entourée de gens qui aiment sortir, c’est pour ça et ils ne comprennent pas que je préfère souvent passer mon temps à lire tranquille… Pour eux, il y a un temps pour tout, mais surtout pour sortir.

  6. Ahah, moi aussi j’adore faire des cauchemars (sauf quand c’est des cauchemars réalistes où je n’arrive plus à savoir si c’est la réalité ou non)(et j’aime pas non plus la paralysie du sommeil, même si maintenant que je sais ce que c’est j’arrive à gérer le truc, quand j’étais jeune j’ai UN PEU flippé)(donc je n’aime pas les cauchemars tant que ça en fait)(par contre j’aime les films d’horreur).
    Les listes j’en fais beaucoup trop aussi, ça a un petit côté rassurant, comme les tableurs en fait (et alors les tableurs de listes n’en parlons pas)

    Le café je me rend compte que j’aime beaucoup ça alors que j’étais persuadée du contraire pendant longtemps. Après je n’en prend que quand je suis en extérieur, jamais chez moi (je préfère quand même le thé). Je crois que c’est étudier en Italie qui m’a fait définitivement passer le cap, c’était un peu le passage obligatoire avant les cours 😀

    Et je te suis complètement avec les licornes, j’ai jamais trop compris le délire qu’il y a dessus depuis quelques années.

    C’est vraiment sympa de te découvrir un peu plus, il est chouette le TAG !

    • J’ai une amie qui fait aussi des cauchemars hyper réalistes et qui déteste ça (donc on est toujours en décalage quand on parle de cauchemars ^^). Je ne connais pas trop ça, j’en fais de temps en temps, mais la plupart du temps, mes cauchemars ne sont pas si réalistes que ça (enfin, sur le coup, ils me semblent très réalistes !) et je n’ai jamais expérimenté la paralysie du sommeil, donc je me doute que dans ces cas-là, cauchemarder n’est pas très agréable.
      Et par contre, je n’aime pas tellement les films d’horreur ! ^^
      Les tableurs, c’est cool aussi ! Mais il n’y a pas le côté papier. Mais pour les listes interminables (genre… les listes de livres) c’est plutôt pratique.
      Tu as étudié en Italie ? Je crois que si je pouvais changer une chose par rapport à mes études, ce serait ça : rajouter un stage ou un séjour à l’étranger. Ça doit être tellement enrichissant !
      Ah mais tant mieux pour les licornes ! Je croyais être la seule à la ramasse ! ^^

      • C’est vrai que le papier c’est sympa, j’ai une copine qui a un Bullet Journal et je trouve ça impressionnant, c’est un peu le rêve pour les fans de listes (et c’est très joli). Je serai complètement incapable d’en faire par contre, mes carnets sont raturés, moches, couverts de vieux dessins… mes listes n’ont vraiment aucun intérêt graphique !
        Oui, quelques mois, et c’était chouette ! Perso si je pouvais changer quelque chose je ferai les études que tu as fait haha
        Eh non, on est (au moins) deux à ne pas être branchées licornes, c’est déjà ça 🙂

      • J’ai tenté quelques mois le Bujo, mais ça ne m’a pas convenu. Ça me demandait trop de temps. Mais effectivement, j’ai aussi bavé un moment sur les Bujo des autres avant de me lancer. Mais finalement, je suis revenu à un agenda classique « tout fait » pour les trucs du quotidien, les RDV et tout.
        Tu peux toujours te réorienter plus tard. A part pour les concours où on nous a quand même donné quelques clés, je pense que tu peux parfaitement travailler en librairie ou en bibliothèque sans avoir fait des études pour.

  7. Je rejoins sur tout un tas de points, du coup, on va les faire dans l’ordre pour ne rien oublier ! (les listes tout ça…)
    1- Je ne sais pas non plus ce que je veux dans la vie. Pour les bouquins et les restos, ça va parce que je connais mes goûts dans les deux cas et que je prends quasi toujours la même chose (enfin, pr les livres, tu m’as comprise)
    2- Le téléphone me fiche aussi des angoisses de fou, j’ai encore des cauchemars où j’entends sonner sans fin celui de mon ancien taf (j’étais obligée de répondre…) et quand mon portable sonne, j’ai toujours un moment de panique à me demander ce que je dois faire. Comme si quelqu’un se trouvait d’un coup dans mon appart à me taper sur l’épaule en fait. Du coup, je ne réponds jamais quand c’est un numéro que je ne connais pas et résultat, bonjour l’angoisse si il faut que je rappelle après, c’est sans fin.
    3- J’ai été une fois en CDI dans ma fin et je me suis tellement sentie enchaînée, emprisonnée, que là, je préférerais trouver un CDD. En même temps, je détestais mon boulot (libraire en grande surface culturelle. Donc je vois tout à fait ce que tu veux dire sur les conditions horribles de boulot…
    4- Je suis une grande solitaire aussi, il n’y a que mon mec que je supporte à hautes doses, les autres, même si je les adore, ça devient dur très vite. Et ma définition d’une bonne soirée, c’est dans mon canap avec un bon film ou un jeu de société ou un bouquin (par contre, je refuse pas les bières ^^)

    C’était chouette de te lire ! Bises 😀

    • 1. Choisir DES bouquins, ça va. C’est choisir UN bouquin qui est dur (genre quand ma mère, ma grand-mère, mon copain me disent « bon d’accord, je t’en offre un ! », incapables de résister à mes grands yeux de lectrice désespérée de n’avoir plus que 350 bouquins à lire.)
      Et au resto, j’ai tendance à toujours prendre la même chose, donc je me dis « allez, je goûte autre chose ! »… et là, ça devient difficile. ^^
      2. Mais c’est tout à fait ça pour le téléphone. Il y a aussi ce côté « non mais je fais autre chose là ! » en plus du fait de ne pas être préparée, de ne pas avoir le temps de réfléchir à ce que je vais dire/ce que je dois demander, etc. (Mais j’ai aussi ce problème dans la vraie vie en face-à-face, ça me rend extrêmement mal à l’aise et je vais toujours en sorte d’abréger. Et perso, si un numéro inconnu ne me laisse pas de message, je ne rappelle pas. Généralement, ce sont des conneries de toute façon.
      3. C’était pareil, le boulot que j’ai quitté. Libraire dans un Gibert pour moi. Du coup, je suis partie à la fin de ma période d’essai. Et voilà, peut-être qu’une fois à la campagne, dans un endroit où je serai bien, je pourrais avoir un CDI, mais pour l’instant, je veux être dispo pour quitter Paris rapidement, donc hors de question que je m’enchaîne à un CDI !
      4. Pareil. Même ma famille, maintenant, c’est difficile sur le long terme. J’ai beau les adorer, au bout de quelques jours, j’ai trop hâte de retrouver mon chez-moi. Et les jeux de société, c’est cool ! (Les livres aussi évidemment !)
      Merci de m’avoir lue en tout cas et merci d’avoir répondu, c’est sympa aussi de te découvrir un peu !

  8. Hmm, l’ourse se dévoile ! Bon, on se rejoint sur certains points, notamment :
    – une nette préférence pour la solitude (une maison mignonne au fonds des bois ferait mon bonheur. Avec un potager à côté, et une pièce entière réservée à mes bibliothèques <3)
    – l'angoisse du téléphone… C'est surtout pour mes coups de fil persos, au boulot ça me stresse beaucoup moins, étrangement !
    – J'adore faire des listeeees !
    – Le café m'horripile, impossible d'en apprécier le goût.

    Euh, sinon "quelque part au milieu", c'est l'Auvergne quoi ? 😀

    • Oui, je me mets à nue ! ^^
      Oui, je rêve de ma future pièce bibliothèque ! J’ai tellement hâte d’avoir mon coin, tout joli, tout doux, mon petit cocon pour lire, écrire…
      Au boulot, le coup où j’avais bossé au théâtre ou pendant mon service civique, j’étais obligée de téléphoner et de répondre aux gens, et c’est vrai que j’avais bien pris l’habitude, ça ne me dérangeait pas. Mais en fait, je crois que ça dépend de si ça fait partie du taf ou pas. Là, théoriquement, je n’avais pas à utiliser le téléphone, donc quand il sonnait, c’était la panique. ^^
      Et ouiiiiiiiiii ce serait cool ! Mais même si c’est plus à l’Est, plus à l’Ouest, ou autre, tant qu’on quitte Paris, pour l’instant, je ne ferai pas ma difficile !

  9. Du coup je débarque un peu à la ramasse, me demandant à la base si tu n’avais pas fais le tag Marcel Proust pour en découvrir plus sur toi ( tristesse, tu l’as pas fait, j’aurais dû te taguer :cc mais j’ai d’autres choses en réserve hinhin) et.. Et… J’ai envie de te serrer dans mes bras, de partir dans une effusion d’amour ! On a en effet plusieurs points communs !
    Dont ( ouais j’te fais la liste, on aime les listes non ? :p ) la phobie des appels au téléphone, le dégoût pour les limaces, le côté casanière j’aime pas la ville, le fait de ne pas boire d’alcoooool ( bon des raisons différentes mais voilà ), ne pas savoir ce qu’on veut, le manque de confiance en nous, et j’ai peut-être du en zapper. Mais déjà ça fait beaucoup, et j’ai pas tendance à me retrouver comme ça chez quelqu’un, suuuurtout le fait de ne pas être à l’aise dans les fêtes et de ne fucking pas boire ! ( ouais, fucking. Mais wow j’ai tellement l’impression d’être une martienne parfois quand je dis « je ne bois pas ». )
    J’aime vraiment tes réponses, c’était un plaisir durant ce tag d’apprendre à découvrir un peu plus quelle ourse tu es. 😉

    • Atta, j’ai déjà deux autres tags qui attendent que je trouve le temps de m’y atteler, arrêtez d’en jeter ! ^^ Bah, j’aurais sûrement l’occasion de le faire un jour, il tourne pas mal en ce moment, il va peut-être me revenir à la figure. Mais je ne suis pas sûre que ce serait passionnant, je ne suis pas tellement originale…
      C’est génial qu’on ait autant de points communs, ça me fait trop plaisir ! Je suis ravie pour le dégoût des limaces ! Si tu savais, généralement, on se moque plutôt de moi en me disant « non, mais elle ne va pas te manger ». « Euh… oui, ça je m’en doute, merci, je n’ai PEUR des limaces, elles me dégoûtent ! » Nuance.
      Et oui, pour l’alcool, c’est pareil. Soit on me regarde comme une Martienne, soit on me dit « oh tu es sage blablabla ». Non, je ne suis pas sage, je n’aime pas ça, c’est tout.
      En tout cas, pour le téléphone, on est pas les seuls ! C’est le point commun qui revient le plus. Maned Wolf m’a appris que c’était un problème générationnel et, effectivement, ça a bien l’air d’être le cas. Moi qui pensais que ce n’était qu’une des nombreuses déclinaisons de ma timidité maladive…
      Et toi, est-ce que ton côté casanier et j’aime pas la ville est satisfait, tu habites en ville ou en campagne ?
      Merci de m’avoir lue et merci pour ton commentaire en tout cas ! C’est vraiment gentil !

      • Ah bah flûte alors… Bon, je vais être clémente, je ne vais pas t’en rajouter – même si j’en aurais bien envie hihi !
        Il y a des chances qu’il sonne à ton blog oui. Moooh, qu’est-ce que tu dis là ! Partager des bouts de toi, c’est ça qui est passionnant ! On ne cherche pas de l’originalité à tout prix mais de l’humanité ! Regarde, moi et mon taux de stress, ça aurait dû rendre ce tag hyper nul mais pleins l’ont aimé !
        Personnellement, le dégoût et la peur se confondent assez rapidement chez moi. Disons que pour les limaces, c’est un dégoût total, mais à cause de ça j’ai la phobie de marcher sur une limace ( chose qui ne m’est jamais arrivé, mais aaaah, ça me flanque la trouille cette éventualité ! ) Ces phrases sur l’alcool sont tellement horripilantes, on se sent tellement… A l’écart, c’est dingue au final ce que l’alcool peut « être social » j’ai l’impression.
        C’est dingue ça ! C’est bon et intéressant à savoir ! Comme toi je pensais que ce n’était qu’à cause d’une timidité, et d’un jugement de moi avec le fameux « ma voix au téléphone est ignoble ».
        J’ai la chance d’habiter à la campagne, mais j’étudie en ville. Cela dit, comme j’habite dans le Limousin, même la « capitale » de la région reste assez campagnarde. J’étais bien contente quand même de rentrer dans la cambrousse pure et dure le soir, l’année prochaine je serais davantage en ville mais encore, ça va, totalement supportable comparé aux grandes villes comme Paris !
        Mais de rien voyons, merci à toi d’avoir pris ton courage à deux mains et d’avoir osé te livrer. c:

      • Tu peux me taguer, mais ne sois juste pas pressée d’avoir mes réponses ! ^^ Ben oui, mais tes réponses étaient super intéressantes, c’était cool de te découvrir un peu par ce biais !
        Ah, marcher sur une limace, quelle horreur ! Ça ne m’est jamais arrivé pour l’instant, encore heureux. Mais je les repère assez bien, donc ça va. (Sauf quand je marche dans les hautes herbes mouillées et là, je prends bien soin de ne pas regarder par-terre et de ne pas penser à ce qu’il pourrait y avoir dessous ! ^^)
        C’est clair que quand tu ne bois pas d’alcool dans une soirée, tu peux un peu te sentir isolée. Surtout si les gens autour de toi commencent à être pompettes, il y a un décalage qui se crée. Enfin, ça ne m’est pas arrivé si souvent et c’était il y a quelques années.
        Ça va, tu es quand même proche de la campagne, c’est bien ! (Enfin, ce n’est pas que ce n’est pas bien de vivre en ville, mais pour moi, être à la campagne, c’est juste le pied.)

      • Si ça se trouve, le temps que je fasse ceux qui m’attende, tu auras aussi fais les tiens haha ! Moh merci beaucoup encore une fois, c’est vraiment trop mignon ! ♥
        On développe souvent un oeil de lynx pour les choses dont on a horreur ! ( j’horripile souvent ma soeur avec les araignées par exemple, je les détecte toutes tellement c’est phobique ! ) Duuuh, les hautes herbes mouillées, le gros stress. ><
        C'est tout à fait ça. J'ai des amies qui me disent que "c'est pas grave/pas un drame si les autres sont bourrés mais pas toi lalala", et bien que ça ne m'est jamais arrivé comme justement j'esquive ça le plus possible, je sais que ça doit être une grosse source de solitude sur le coup.
        J'ai cette chance là oui ! J'espère vraiment que tu pourras te retrouver à la campagne le plus vite possible. ^^

      • Bon, il faut toutes les deux qu’on s’attelle aux tags en attente alors ! ^^
        Oui, normal en même temps, vu qu’on aura tendance à y faire plus attention pour les éviter. La phobie des araignées, à la campagne, ça doit être un peu pénible ! ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s