Moi et les Aquaboys, de Nat Luurtsema (2016)

Moi et les Aquaboys (couverture)Lou ne vit que pour la natation. Elle s’entraîne depuis l’enfance et son futur est tout tracé : camp d’entraînement intensif, compétitions, JO, victoires… à partager avec sa meilleure amie, Hannah. Sauf que Lou rate les sélections pour entrer au camp d’entraînement. Hannah part donc seule pendant que Lou affronte le lycée et l’ennui de journée sans entraînement. Heureusement que trois garçons viennent la solliciter pour une raison un peu particulière qui lui permettra de retourner dans son élément…
Moi et les Aquaboys est un roman que j’ai beaucoup apprécié pour plusieurs raisons.

Premièrement, les personnages, à commencer par son anti-héroïne. Lou, sportive passionnée de quinze ans aux épaules de déménageur, se transforme en une géante maladroite dès qu’on la sort de l’eau. Complexée par son apparence, elle ne manque toutefois pas d’humour pour affronter la vie. Sa famille ensuite. Ses parents qui vivent ensemble bien qu’étant divorcés, toujours là pour leurs deux filles. L’autre fille, justement, Lavande, 16 ans, qui, sous ses airs de fille superficielle, peut faire preuve d’une maturité inattendue et sera souvent d’un grand réconfort pour sa petite sœur. Quant aux trois garçons, Gabriel, Roman et Peter, ils sont plus classiques (quoique leur passion soit originale) : beaux gosses, populaires… Rien à voir et rien à faire avec une fille comme Lou… et la fin est prévisible.

Deuxièmement, l’humour. Qui naît généralement grâce ou aux dépens de notre héroïne. Grâce, car Lou, narratrice, possède d’un grand sens de l’humour et de la répartie et l’ironie est très présente dans ce roman. Aux dépens de, car elle est la reine des gaffes : chutes en tous genres, paroles sorties trop vite, situations gênantes ponctuent le roman. La vie de Lou se transforme parfois en comédie burlesque !

Troisièmement, les sujets abordés. Cette histoire farfelue et cette bonne humeur cachent des sujets plus graves, comme l’exclusion scolaire, l’anorexie et la pression mise sur les épaules d’Hannah. Le premier point est suffisamment développé à mon goût. Parce que Lou n’est pas populaire, mais elle n’est pas non plus dans une situation de harcèlement scolaire. Certes, ses anciennes camarades de piscine la snobent et la méprisent, elle connaît quelques situations gênantes, mais elle n’est pas constamment humiliée. Je suis assez contente que l’auteure n’ait pas trop exagéré ce point (surtout que l’on peut parfaitement traverser les années lycée sans être proche des autres, j’en sais quelque chose).
En revanche, l’anorexie et la pression exercée sur Hannah par ses parents sont peut-être un peu trop vite expédiées. Cela apparaît dans ses messages au fil du roman, mais ce sont des problèmes qui semblent se régler un peu trop rapidement et facilement à mon goût pour arriver au plus vite à une fin positive pour tout le monde, y compris Hannah.

Malgré ce léger reproche, Moi et les Aquaboys reste un bon roman qui m’a fait sourire plus d’une fois grâce à des personnages atypiques et beaucoup d’humour.

« Je mesure un mètre soixante-dix-sept et je n’ai pas fini ma croissance. Ce n’est pas grave, si jamais j’ai un jour un petit copain, je pourrai le porter quand il sera fatigué. »

« – Tu sais qui sont tes amis de lycée ?
[…]
– Ce sont des gens qui se trouvent avoir ton âge et qui se trouvent habiter près de chez toi. Alors, on vous met dans la même classe et voilà le choix qui t’est proposé. Tu dois juste supporter ça quelques années, et ensuite tu trouveras plein de gens que tu apprécieras davantage, tu auras l’embarras du choix.
 »

Moi et les Aquaboys, Nat Luurtsema. Gallimard jeunesse, 2016 (2016 pour l’édition originale). Traduit de l’anglais (Grande-Bretagne) par Emmanuelle Casse-Castric. 312 pages.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s