Monstres pense-bête, de John Kenn Mortensen (2014)


Aujourd’hui, un tout petit post pour un tout petit livre avec de tous petits dessins à l’intérieur.
Monstres pense-bête 1 (couverture)
C’est Lupiot du blog Allez vous faire lire (qui est tellement génial qu’il faut aller le découvrir tout de suite si vous ne connaissez pas) et sa liste de livres « à la Tim Burton » qui m’ont fait découvrir ce dessinateur danois qui utilise comme support assez original… les post-it. 13x8cm lui sont parfaitement suffisants pour faire naître des monstres de toutes sortes.
Monstres pense-bête 5
Ses monstres sont souvent poilus, toujours dentus (si si, ça se dit), avec toute une panoplie de tentacules, d’ailes ou de nez crochus. Terrestres, aquatiques, volants, cachés dans les bois ou les maisons, ils menacent souvent de petits et frêles humains. Et si certains semblent relativement sympathiques, d’autres sont soit franchement répugnants, soit totalement flippant.
Son monstrueux catalogue évoque tour à tour Max et les Maximonstres, Quelques minutes avant minuit (du génialissime Patrick Ness), Tim Burton ou encore les Sans-Visages du Voyage de Chihiro.
Monstres pense-bête 6
Composés de petits traits tous fins, les dessins de Mortensen, extrêmement riches et détaillés pour leur taille, nous font entrer dans un univers cauchemardesque et sombre à souhait.Monstres pense-bête 3

Monstres pense-bête 4
Il existe une seconde compilation, Un poil plus de monstres pense-bêtes, et vous pouvez également visiter le blog de John Kenn Mortensen pour découvrir toujours plus de monstres.Un poil plus de Monstres pense-bête (couverture)

« Je suis né au Danemark en 1978. J’écris et je dirige des émissions pour les enfants. J’ai des jumeaux et presque plus de temps pour autre chose, mais, parfois, je dessine encore un monstre ou deux sur une feuille pense-bête.
C’est une fenêtre ouverte sur un monde nouveau, à base de fournitures de bureau.
John Kenn »

Monstres pense-bête, John Kenn Mortensen.Warum, 2014 (2011 pour l’édition originale). 80 pages.

Monstres pense-bête 3

Et c’est en cette charmante compagnie que je vous laisse pour quatre semaines au moins car je pars en vacances à la Réunion (ouiiii !) et je compte bien laisser de côté téléphone et ordinateur (et, par conséquent, le blog).
C’est les valises pleines de livres de là-bas (je l’espère) et avec beaucoup de choses à vous dire sur les livres lus pendant ces vacances que je reviendrai en métropole (je l’espère aussi).
A bientôt et bonnes lectures à tous !

Publicités

4 réflexions au sujet de « Monstres pense-bête, de John Kenn Mortensen (2014) »

  1. Je suis ravie de t’avoir fait découvrir cet artiste à la fantaisie sombre et délirante. Ce qui rend ces monstres-post-it si géniaux c’est la présence, toujours, de personnages « neutres », doux, qui ont l’air de ne pas voir/comprendre ce qui se passe. Les monstres, s’ils étaient tout seuls, seraient simplement horrible. Là, ils sont horribles, glaçants… et drôles !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s