Le vilain petit canard, n°1, septembre-octobre 2014

Le vilain petit canard (couverture n°1)Non, pas de volatiles ici, le canard en question, c’est un magazine ou plutôt « un nouveau journal pour enfants » qui « arrive en ville (et à la campagne) » comme l’indique son sous-titre. Le ton est donné pour les quarante pages qui suivent !

La volonté du journal et de ses auteurs : « ne pas se soucier de ressembler aux autres canards, inventer au fur et à mesure, et avec vous, un journal qui soit beau comme un cygne. »

Que trouve-t-on dans ce nouveau journal qui veut rallier tous « les « pas-comme-il-faut », les « zarbis », les « différents » » ? A première vue, ce qu’il y a dans de nombreux périodiques pour la jeunesse, c’est-à-dire une partie fiction et une partie documentaire. Plus un poster !

Fiction, disons-nous ? Dans ce premier numéro, on parle de la naissance du monde selon la mythologie grecque et on rencontre Gaïa et Ouranos, les Cyclopes, les Erynies, les Hécatonchires (eh oui ! n’ayons pas peur des mots « compliqués », les enfants sauront parfaitement se les approprier !), Cronos et… les Dieux Olympiens seront à découvrir plus tard ! Et en plus, une BD, une enquête policière comme un roman feuilleton…

Et pour ce qui est du documentaire ? Écologie et féminisme (pour des garçons féministes, pour des filles féministes, pour une langue féministe) sont les sujets abordés ici. On ne prend pas les enfants pour des idiots, Le Vilain petit canard se charge, avec force d’humour, de les responsabiliser et de leur ouvrir les yeux sur des débats de société. Leur parler dès à présent des enjeux de leur comportement vis-à-vis de la planète ou des femmes pour en faire des adolescents, puis des adultes un peu plus intelligents peut-être, plus vigilants à l’égalité entre les hommes et les femmes, plus sensibles à leur environnement. Tout est expliqué avec pédagogie, avec simplicité et avec humour. Un journal qu’il faudrait mettre dans beaucoup de mains…

On aime ou on n’aime pas les illustrations (que le lecteur est invité à colorié selon ses envies), mais elles ont le mérite d’être originales et de trancher avec les dessins bien léchés auxquels la production jeunesse peut nous avoir habitués.

Un journal explosif où l’on apprend à insulter sans rabaisser ou à fabriquer des bombes (à graines) ! Une initiative décalée et bourrée d’humour ! Une découverte à partager sans limite !

« Un nouveau journal pour les enfants »… Mais pourquoi le limiter aux enfants ?

 

 Le début de l’édito de ce premier numéro :

 « Chers lecteurs, chères lectrices !

On ne vous connaît pas encore, mais pour nous c’est un jour historique, c’est comme si on marchait sur la Lune ! Cela fait bien longtemps qu’on en rêve, faire un journal, et si vous le tenez dans vos mains c’est que voilà, ça y est ! Ça a commencé ! Mais d’abord faire un journal, et aussi lire un journal tant qu’on y est, pour quoi faire ?

Bonne question. Pour ne rien vous cacher, on trouve que c’est un peu ce qui se rapproche le plus de l’idéal, un journal : on peut y raconter des histoires, s’y poser des questions, confronter des points de vues, changer d’avis, et surtout tout ça à plusieurs, parce qu’on n’est jamais trop de fous ! »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s