Kokekokkō !, des éditions Issekinicho (2014)

Kokekokko (couverture)Voilà longtemps que j’ai découvert le blog Issekinicho ! Je me suis émerveillée devant les découvertes d’aAlex et Delfine au pays du soleil levant, j’ai souri face aux situations cocasses qu’ils expérimentaient parfois, comme tout étranger arrivant dans une contrée aux coutumes et à la langue différentes.

Je n’ai pas lu les autres livres, livres de photographies, publiés depuis qu’ils ont monté leur maison d’édition, mais Kokekokkō ! m’a tout de suite attiré, moi qui m’intéresse tant à la bande dessinée qu’aux récits de voyage, et je me suis empressée de le commander.

Je dois tout d’abord dire que je n’ai jamais vu un livre si bien emballé, si bien protégé. Papier, papier bulle, carton : le très bel objet que j’ai découvert à l’intérieur est arrivé intact, sans une éraflure. Merci pour votre soin !

 

Si je ne peux pas dire que j’ai aimé toutes les histoires, tous les styles de dessins – rien de surprenant, seize dessinateurs offrent une palette variée, donc il y a forcément des choses que l’on apprécie davantage que d’autres –, en revanche, j’ai adoré le livre dans son ensemble. Car cette diversité justement permet de découvrir de multiples Japon, de rentrer dans cette culture de mille façons (enfin, seize, mais c’est mille, c’est plus joli), de multiplier les rencontres. C’est un ouvrage éclectique, original pour lequel chaque auteur a réellement apporté sa touche personnelle.

De plus, on découvre en même temps des artistes. J’ai bien envie d’aller explorer chacun de leur site. Comme si je n’avais pas assez de choses à faire, voilà que je vais encore me plonger dans les méandres du web !

Pour ceux qui aiment la bande dessinée, pour ceux qui aiment les récits de voyage, pour ceux qui aiment le Japon, pour ceux qui y vivent, pour ceux qui aspirent à y aller, pour ceux qui aiment découvrir et apprendre, pour ceux qui aiment rêver…

Un très beau voyage qui donne envie de partir réellement, de cesser de se contenter de photographies, de carnets de voyage et de restaurants japonais !

« Une émotion incroyable s’empare de moi. Je ne suis plus qu’une minuscule molécule perdue à des milliers de kilomètres de chez moi, dans un paysage inconnu. Mon thermomètre émotionnel fait le marathon entre l’excitation euphorique et l’angoisse existentielle. »

Kokekokkō ! : 16 vues du Japon, ouvrage collectif. Editions Issekinicho, 2014. 320 pages.

Les seize dessinateurs :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s