Le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède, de Selma Lagerlöf (1906)

Le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la SuèdeVoilà un livre qui patientait depuis longtemps sur mon étagère. Ecrit par Selma Lagerlöf à la demande du ministère de l’Éducation suédois, il avait pour but d’enseigner aux petits Suédois leur géographie. Et effectivement, on en voit du pays ! Dire que l’on se souvient de tous ces noms de régions, de villes, de montagnes, de fleuves serait – pour moi en tout cas – un peu exagéré, mais il n’empêche que j’ai beaucoup aimé ce voyage en Suède qui s’étale sur près de huit mois. De plus, Selma Lagerlöf nous présente son pays de façon peu commune. En effet, on découvre la Suède… vue du ciel ! Nils voyageant sur le dos de Martin jars, une oie domestique ayant décidé de suivre les oies sauvages, il découvre chaque contrée depuis le haut. Ensuite, certes, ses nombreuses escales sont l’occasion de voir les choses du sol.

Mais ce roman (un petit pavé) ne se compose pas uniquement de descriptions géographiques : il est également parsemé de multiples légendes sur le pays, sur sa géographie, sur ses habitants. Racontées par les Suédois, en ville, à la campagne ou tout au Nord, en Laponie, mais aussi par les animaux, ce sont de merveilleuses petites histoires qui expliquent et présentent tout un pays, mais d’une manière non scolaire.

Ce voyage fait grandir Niels et lui apprend à respecter la nature, tous les animaux qui y vivent, à les comprendre et à les aider, mais également à rencontrer des hommes travailleurs, honnêtes et joyeux même dans la pauvreté. Oui, évidemment, il y a un peu de morale, mais il ne faut pas oublier que cet ouvrage a été écrit en 1906 pour des écoliers : montrer la paresse ou la méchanceté sans qu’elles soient punies étaient impensables.

Et même si je ne suis plus une enfant, ce récit m’a fait voyager dans un pays que je ne connais pas, m’a ravie avec ces histoires de trolls et de géants, ses légendes sur les hommes et les animaux. En gros, je crois qu’il m’a fait retomber en enfance justement !

« Il y a une chose dont j’ai souvent voulu te parler, commença-t-elle. Si vraiment tu penses que tu as appris quelque chose de bon parmi nous, tu n’es peut-être pas d’avis que les hommes doivent être seuls sur la terre ? Pense donc quel grand pays vous avez ! Ne pourriez-vous pas nous laisser quelques rochers nus sur la côte, quelques lacs qui ne sont pas navigables et des marais, quelques fjelds déserts et quelques forêts éloignées où nous autres, pauvres bêtes, nous serions tranquilles ? Toute ma vie j’ai été chassée et poursuivie. Comme il serait bon de savoir qu’il y a quelque part un refuge pour une créature comme moi ! »

Akka de Kebnekaïse, la vieille oie

Le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède, Selma Lagerlöf. Le Livre de Poche, 1991 (1906 pour l’édition originale). Traduit du suédois par Marc de Gouvenain et Lena Grumbach. 764 pages.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s